Accepter cookie ?
17/01/2022 francesoir.fr  3 min #200756

« Recyclez-le dans les latrines de la République » : un maire rend le portrait présidentiel à la préfète

Peter Summers / Getty images

« Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. » Ces propos d'Emmanuel Macron n'étaient pas très au goût de Nils Passedat, maire de Lavaurette, qui a souhaité, avec deux adjoints cosignataires, Danielle Vaucouleur et Gwendal Bedel, faire connaître son opposition en restituant à la préfète le portrait du président normalement affiché en bonne place à la mairie.

Dans un courrier adressé à la représentante de l'État, le maire de Lavaurette écrit : « De nombreux administrés et moi-même s'interrogent sur ce nouveau tournant assumé d'une politique qui ne se veut plus sanitaire, mais discriminatoire, et des moyens que votre conscience républicaine acceptera de mettre en œuvre pour appliquer cette nouvelle stratégie ».

L'élu n'hésite pas à faire référence aux « heures les plus sombres de notre Histoire », convoquant Jean Moulin et Maurice Papon.

Le portrait remplacé par la Déclaration universelle des droits de l'homme

Nils Passedat explique en détail les motifs de sa décision dans sa missive : « Depuis l'élection du ci-devant Macron, notre conseil municipal s'est toujours réuni sous le regard de celui qui incarne le chef de l'État. Mais aujourd'hui que des citoyens ont été insultés par celui-là même qui a le devoir de les servir, nous avons décidé de vous retourner son portrait que vous pourrez avantageusement recycler dans les latrines de la République, pour reprendre son registre. Ce portrait sera remplacé par la Déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui, dans son article premier, affirme que tous les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droit. »

Il a, par ailleurs, envoyé une copie de sa lettre aux maires du département, en les enjoignant de rendre à leur tour à la préfète le portrait du chef de l'État.

Invité de Jean-Marc Morandini sur CNEWS le 12 janvier, le maire de Lavaurette a rappelé que le chef de l'État avait affirmé lors de son élection être le président de tous les Français. Or, estime-t-il, insulter une partie des Français, outrage en même temps la fonction présidentielle.

CNEWS  12/01/2022 12:45:36315 96  1975824/741
«Insulter une partie des Français outrage en même temps la fonction présidentielle» : Nils Passedat justifie son acte d'avoir décroché le portrait d'E.Macron dans #MorandiniLive

Par ailleurs, il a précisé que sa décision n'a pas été prise sur un coup de tête. Malgré ce geste, il affirme toujours respecter la fonction.

Bernard Pezous, président de l'Association des maires de Tarn-et-Garonne (AMF 82) a souhaité rester prudent par rapport à cette décision de Nils Passedat. « C'est une décision politique tout à fait personnelle de sa part et je n'ai pas connaissance d'autres cas. Que chacun apprécie ou pas les termes employés par Emmanuel Macron, je préfère rester neutre. »

Comme le  rappelle la Dépêche, il faut garder à l'esprit que l'affichage en mairie du portrait du président de la République se conforme à une tradition et non à une obligation.

 francesoir.fr

 Commenter