{"184538":{"id":"184538","parent":"0","time":"1611221736","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/venezuela-victime-de-gouvernements-delinquants\/","category":"Latina","title":"Venezuela - Victime de gouvernements d\u00e9linquants","image":"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_184538_96b11b.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"venezuela-victime-de-gouvernements-delinquants","admin":"newsnet","views":"48","priority":"3","length":"5855","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cb\u003Epar Oscar Fortin.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous parlons beaucoup des Nations unies, mais tr\u00e8s peu du droit des peuples \u00e0 disposer d'eux-m\u00eames. Une des causes reconnues des conflits entre \u00ab \u00c9tats \u00bb est l'interventionnisme. La Charte des droits, sanctionn\u00e9es par les 175 pays, membres des Nations unies, condamne toutes ces formes d'interventionnisme et de ce qui en d\u00e9coule avec les sanctions et blocus \u00e9conomique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab La Charte des Nations unies proclame de fa\u00e7on expresse le principe de la non-intervention aux paragraphes 4 et 7 de son article 2. Ces dispositions postulent respectivement la prohibition du recours \u00e0 la force et la non-intervention dans les affaires int\u00e9rieures des \u00c9tats \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECependant, la pratique internationale des derni\u00e8res d\u00e9cennies se caract\u00e9rise par un nombre croissant d'interventions arm\u00e9es, justifi\u00e9es par des motifs d'humanit\u00e9. Il s'agit le plus souvent d'interventions de type \u00e9tatique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes interventions sont-elles licites au regard de la Charte ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Seules les r\u00e9actions arm\u00e9es, men\u00e9es dans un cadre collectif, sous le contr\u00f4le du Conseil de S\u00e9curit\u00e9 des N.U., principal responsable du maintien de la paix et de la s\u00e9curit\u00e9 internationale et selon les termes du Chapitre VII sont permises par la Charte des N.U. \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans le pr\u00e9ambule \u00e0 la Charte on y retrouve \u00e9galement ces d\u00e9clarations :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E• 6. Convaincues que la soumission des peuples \u00e0 l'assujettissement, \u00e0 la domination et \u00e0 l'exploitation \u00e9trangers constitue l'un des plus grands obstacles \u00e0 la promotion de la paix et de la s\u00e9curit\u00e9 internationales.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E• 7. Convaincues que le principe de l'\u00e9galit\u00e9 des droits et de l'autod\u00e9termination des peuples constitue une contribution importante au droit international contemporain et que son application effective est de la plus haute importance pour promouvoir des relations amicales entre les \u00c9tats fond\u00e9es sur le respect du principe d'\u00e9galit\u00e9 souveraine,\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout ceci pour dire que l'interventionnisme dans les affaires internes d'un autre \u00c9tat est tout simplement condamn\u00e9 par la Charte des droits. Il en va de m\u00eame pour les sanctions qui sont autant de mani\u00e8res d'intervenir dans les affaires internes d'un autre \u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQue se passe-t-il dans le cas du Venezuela ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg style=\" width:300px;\" src=\"http:\/\/www.newsnet.fr\/\/img\/newsnet_184538_96b11b.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ESelon les int\u00e9r\u00eats recherch\u00e9s, les r\u00e9ponses peuvent \u00eatre multiples. Il n'y a pas de doute que l'arriv\u00e9e de la r\u00e9volution bolivarienne, en 1998, a boulevers\u00e9 l'ordre des soi-disant ayants droits au pouvoir de l'\u00c9tat. Les oligarchies traditionnelles ne l'ont pas pris et en ces derniers, Washington, qui avait main mise sur l'\u00c9tat du Venezuela, s'en est vite fait des alli\u00e9s pour mettre fin \u00e0 une telle r\u00e9volution, faisant du peuple, le pouvoir dominant, et du gouvernement, l'artisan d'un socialisme \u00e0 visage humain, chr\u00e9tien et anti-imp\u00e9rialiste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvril 2002 sera la premi\u00e8re grande intervention ayant pour objectif de reprendre le contr\u00f4le de l'\u00c9tat. Soutenu par Washington, ce coup d'\u00c9tat avait r\u00e9uni une partie de l'arm\u00e9e ainsi que les principaux repr\u00e9sentants de l'Oligarchie nationale, accompagn\u00e9s par le cardinal et un \u00e9v\u00eaque de l'\u00c9poque.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout au long des ann\u00e9es qui suivirent, l'objectif de mettre fin \u00e0 cette r\u00e9volution a donn\u00e9 lieu \u00e0 bien des initiatives tant \u00e0 l'interne qu'\u00e0 l'externe. Leur plus grand d\u00e9fi est le peuple lui-m\u00eame qui soutient majoritairement la r\u00e9volution bolivarienne qui repose sur une Constitution, voulue et vot\u00e9e par ces derniers. Les \u00e9lections se d\u00e9roulent conform\u00e9ment aux dispositions de la Constitution et elles se d\u00e9roulent dans le cadre d'une technologie qualifi\u00e9e par l'ex-Pr\u00e9sident Carter comme une des meilleures au monde. De toutes ces \u00e9lections la \u00ab r\u00e9volution \u00bb en a perdu deux qu'il a aussit\u00f4t reconnues.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl importe de rappeler que le Venezuela dispose d'une des plus importantes r\u00e9serves de p\u00e9trole au monde, que ses mines d'or font r\u00eaver les prospecteurs d'or et les pays qui les accompagnent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl faut comprendre que derri\u00e8re ces approches qui se pr\u00e9sentent sous les dehors d'objectifs humanitaires et d\u00e9mocratiques, se cachent ces grands objectifs de reprise de contr\u00f4le de l'\u00c9tat v\u00e9n\u00e9zu\u00e9lien et la prise en main de ses principales ressources.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl faut comprendre que c'est dans un tel contexte que les \u00c9tats-Unis, maitre d'œuvre de la mise hors service de la r\u00e9volution bolivarienne, sont la base de cet interventionnisme qui vise \u00e0 \u00e9puiser le peuple et \u00e0 le d\u00e9tourner de la r\u00e9volution bolivarienne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutes ces actions se r\u00e9alisent \u00e0 l'encontre de la Charte des Droits des Personnes et des Peuples des Nation Unies. Le Conseil de S\u00e9curit\u00e9 n'y peut rien, l'empire dispose d'un pouvoir de force qui lui permet d'agir au-del\u00e0 du droit international. Les alli\u00e9s de Washington sont l\u00e0 pour accentuer les frappes et discr\u00e9diter, autant que faire se peu, tout ce qui se fait au Venezuela. Il peut compter sur le Groupe de Lima auquel le Canada est associ\u00e9, il peut \u00e9galement compter sur le Vatican et l'\u00e9piscopat v\u00e9n\u00e9zu\u00e9lien. L'Union europ\u00e9enne et la Grande Bretagne sont \u00e9galement coop\u00e9rant avec Washington.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn peut ajouter \u00e0 tous ces derniers, les m\u00e9dias sur lesquels, le pouvoir de l'empire et de ses alli\u00e9s agissent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon la Charte des Droits des Nations unies, ils agissent \u00e0 l'encontre de cette derni\u00e8re en s'immis\u00e7ant dans les affaires internes du Venezuela.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl appartient aux N.U. et non \u00e0 Washington et alli\u00e9s, d'\u00e9valuer le gouvernement du Venezuela, dans l'exercice de la d\u00e9mocratie et du respect des droits de la personne et des peuples. Cette responsabilit\u00e9 incombe au Conseil de S\u00e9curit\u00e9 des Nations unies.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\/author\/oscarfortin\"\u003EOscar Fortin\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Esource : \u003Ca href=\"https:\/\/humanisme.blogspot.com\/2021\/01\/venezuela-victime-de-gouvernements.html\"\u003Ehumanisme.blogspot.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/venezuela-victime-de-gouvernements-delinquants\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}