{"193842":{"id":"193842","parent":"193693","time":"1629368409","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/reflexions-sur-les-evenements-en-afghanistan\/","category":"documentaires","title":"R\u00e9flexions sur les \u00e9v\u00e9nements en Afghanistan","image":"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_193842_875aca.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"reflexions-sur-les-evenements-en-afghanistan","admin":"newsnet","views":"311","priority":"3","length":"18547","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_193842_916be9.jpg\" \/\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003Epar M.K. Bhadrakumar.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E1. Effondrement de l'arm\u00e9e afghane\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes m\u00e9dias sociaux ont rapport\u00e9 qu'\u00e0 la r\u00e9sidence de Kaboul du conseiller \u00e0 la S\u00e9curit\u00e9 nationale afghan Hamdullah Mohib, qui a fui pr\u00e9cipitamment au Tadjikistan samedi avec le pr\u00e9sident Ashraf Ghani, trois 4\u00d74 Toyota Landcruiser ont \u00e9t\u00e9 trouv\u00e9s remplis de billets de dollars am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMohib \u00e9tait le roi de l'ombre de l'Afghanistan. Il contr\u00f4lait le budget de la d\u00e9fense du pays. Au cours de l'ann\u00e9e \u00e0 venir, il aurait g\u00e9r\u00e9 plus de 3 milliards de dollars, que les \u00c9tats-Unis ont affect\u00e9s \u00e0 l'aide aux forces arm\u00e9es afghanes. Les Taliban ont g\u00e2ch\u00e9 sa f\u00eate.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe myst\u00e8re de la perte de la volont\u00e9 de combattre des forces arm\u00e9es afghanes n'est en fait pas un myst\u00e8re du tout. La principale raison en est le d\u00e9tournement du budget de la d\u00e9fense. Dans le syst\u00e8me mis en place par Ghani, Mohib, son larbin de confiance, contr\u00f4lait le Minist\u00e8re de la D\u00e9fense - et non le ministre de la D\u00e9fense - et il s'est manifestement bien d\u00e9brouill\u00e9 - et probablement Ghani aussi. L'avenir nous le dira.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_193842_875aca.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELes combattants Taliban posent pour une photo de famille et se d\u00e9tendent dans le palais pr\u00e9sidentiel, Kaboul, Afghanistan, 15 ao\u00fbt 2021. Le ministre des Affaires \u00e9trang\u00e8res Shah Mahmood Qureshi (deuxi\u00e8me \u00e0 partir de la gauche) s'entretient avec une d\u00e9l\u00e9gation compos\u00e9e de hauts responsables politiques afghans de l'ancienne Alliance du Nord, Islamabad, 16 ao\u00fbt 2021. Un haut dirigeant taliban du r\u00e9seau Haqqani a rendu visite \u00e0 l'ancien pr\u00e9sident afghan Hamid Karzai avec une d\u00e9l\u00e9gation pour discuter de la formation d'un gouvernement inclusif, Kaboul, 18 ao\u00fbt 2021.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ELes soldats recevaient rarement l'int\u00e9gralit\u00e9 de leur solde, car les officiers empochaient l'argent, ce qui explique le taux \u00e9lev\u00e9 de d\u00e9sertion des hommes enr\u00f4l\u00e9s. Les soldats vendaient souvent leurs armes fournies par les \u00c9tats-Unis sur le march\u00e9 noir pour gagner leur vie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn d'autres termes, l'arm\u00e9e a perdu la volont\u00e9 de se battre pour un gouvernement d\u00e9cr\u00e9pit qui manquait de l\u00e9gitimit\u00e9, \u00e9tait inepte et indiff\u00e9rent aux besoins et aux dol\u00e9ances de la population - et pour un dirigeant qu'elle m\u00e9prisait.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe contraste avec l'arm\u00e9e afghane mise sur pied par les Sovi\u00e9tiques au d\u00e9but des ann\u00e9es 1980 ne pourrait \u00eatre plus net. Najibullah a tenu bon pendant trois ans apr\u00e8s le retrait des troupes sovi\u00e9tiques et n'a d\u00e9missionn\u00e9 que lorsque Moscou a cess\u00e9 toute assistance - m\u00eame la farine de bl\u00e9 pour faire du pain. L'arm\u00e9e \u00e9tait disciplin\u00e9e, bien entra\u00een\u00e9e et endoctrin\u00e9e politiquement, et le corps des officiers form\u00e9s dans les acad\u00e9mies militaires sovi\u00e9tiques imposait le respect.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa bataille de Jalalabad (1989) est son heure de gloire\u00a0: le Pakistan a organis\u00e9 un si\u00e8ge de la ville pour en faire le si\u00e8ge du gouvernement provisoire des moudjahidines, mais il a \u00e9chou\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu cours des vingt derni\u00e8res ann\u00e9es, les \u00c9tats-Unis ont soi-disant form\u00e9 l'arm\u00e9e afghane aux normes de l'OTAN, forte de 300\u00a0000 hommes, mais lorsque la bataille a \u00e9t\u00e9 engag\u00e9e en mai, elle a commenc\u00e9 \u00e0 s'effriter sous la pression des Taliban.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsque la corruption ronge les entrailles d'une nation, les structures de l'\u00c9tat se d\u00e9composent et s'effondrent. Et lorsque les dirigeants perdent le respect du peuple, la guerre est perdue.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors de la c\u00e9l\u00e8bre \u00e9mission de Mehdi Hasan sur \u003Ci\u003EMSNBC\u003C\/i\u003E le 16 ao\u00fbt, l'ambassadrice afghane \u00e0 Washington, Adela Raz, a d\u00e9clar\u00e9 que Ghani et ses acolytes ont tout simplement vid\u00e9 le Tr\u00e9sor afghan et sont partis avec le butin. La d\u00e9mission du ministre afghan des Finances, Khalid Payenda, et sa fuite de Kaboul, le 11 ao\u00fbt, tombent sous le sens\u00a0! Le pauvre homme craignait le jour du jugement. Il n'a m\u00eame pas dit o\u00f9 il allait.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes d\u00e9cideurs politiques indiens ne pouvaient pas ignorer qu'une cabale dirigeait l'Afghanistan, mais ils ont d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment choisi de l'ignorer. C'est incompr\u00e9hensible. Lundi dernier encore, l'Inde s'est d\u00e9men\u00e9e pour permettre au gouvernement de Ghani de se pr\u00e9senter au public international depuis la tribune du Conseil de S\u00e9curit\u00e9 des Nations unies. Elle a ignor\u00e9 une demande formelle du Pakistan de participer \u00e0 la discussion du Conseil de S\u00e9curit\u00e9 de l'ONU, le peuple de Ghani s'est r\u00e9joui\u00a0!\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe meilleur espoir est qu'aucun groupe d'int\u00e9r\u00eat n'existait au sein de l'establishment indien, comme ce fut le cas pour les \u00c9tats-Unis. Le \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E a r\u00e9v\u00e9l\u00e9 que les commandants du Pentagone ont menti et que la \u00ab\u00a0guerre \u00e9ternelle\u00a0\u00bb continuait. De toute \u00e9vidence, un filon de corruption \u00e9tait en place \u00e0 Kaboul.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est ce qui se passe lorsque les agences secr\u00e8tes de l'\u00c9tat sont au-dessus des lois. Un lien s'est form\u00e9 entre des gros bonnets de Kaboul comme Mohib de la NSA et des \u00e9l\u00e9ments voyous d\u00e9cr\u00e9pits au sein de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine, et ils ont contrecarr\u00e9 toutes les tentatives de mettre fin \u00e0 cette guerre. Le fait d\u00e9concertant est qu'en Inde aussi, un lobby d\u00e9termin\u00e9 a d\u00e9fendu la \u00ab\u00a0guerre \u00e9ternelle\u00a0\u00bb contre toute logique, et Mohib \u00e9tait aussi notre homme \u00e0 Kaboul.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E• source\u00a0: \u003Ca href=\"https:\/\/www.indianpunchline.com\/reflections-on-events-in-afghanistan\"\u003Eindianpunchline.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_193842_41f899.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELe ministre des Affaires \u00e9trang\u00e8res Shah Mahmood Qureshi (deuxi\u00e8me \u00e0 partir de la gauche) s'entretient avec une d\u00e9l\u00e9gation compos\u00e9e de hauts responsables politiques afghans de l'ancienne Alliance du Nord, Islamabad, 16 ao\u00fbt 2021.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E2. Les pousses vertes de la politique r\u00e9apparaissent\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'explosion de la vie est inarr\u00eatable. Les premiers bourgeons sortent leurs racines de la terre \u00e0 peine Ashraf Ghani a-t-il fui Kaboul dimanche, sans rien dire \u00e0 personne, emportant un \u00e9norme butin de richesses mal acquises vol\u00e9es \u00e0 son peuple. Et les pousses vertes de la reprise politique apparaissent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDes soins tendus et urgents sont n\u00e9cessaires. La r\u00e9gion se mobilise. Le Pakistan a pris la t\u00eate du mouvement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDimanche apr\u00e8s-midi, une galaxie de hauts responsables politiques afghans, issus pour la plupart de l'ancienne Alliance du Nord de la fin des ann\u00e9es 1990, est arriv\u00e9e \u00e0 Islamabad pour discuter avec les dirigeants pakistanais de l'int\u00e9gration des Taliban. La d\u00e9l\u00e9gation comprenait trois personnalit\u00e9s de premier plan de la vall\u00e9e du Panjshir, des dirigeants v\u00e9t\u00e9rans hazaras, le Jamiat-e Islami, le Parlement afghan (dont, fait int\u00e9ressant, le fils a\u00een\u00e9 du dirigeant tadjik de Mazar-i-Sharif Mohammed Atta Noor).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl ne fait aucun doute que le fait que le Pakistan accueille les principaux dirigeants de l'ancienne Alliance du Nord, qui a \u00e9t\u00e9 le fer de lance de la r\u00e9sistance anti-talibane dans les ann\u00e9es 1990, constitue une \u00e9volution spectaculaire. En d'autres termes, avec l'\u00e9limination de Ghani, \u00ab\u00a0l'opposition\u00a0\u00bb afghane non talibane, qu'il avait marginalis\u00e9e, humili\u00e9e ou ignor\u00e9e \u00e0 plusieurs reprises au cours de son r\u00e8gne marginal et corrompu, est en pleine expansion.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 propos, le porte-parole de l'Ambassade russe \u00e0 Kaboul, Nikita Ishchenko, a donn\u00e9 un compte rendu graphique de l'escapade honteuse de Ghani\u00a0: \u00ab\u00a0\u003Ci\u003EQuant \u00e0 l'effondrement du r\u00e9gime (sortant), il est caract\u00e9ris\u00e9 de la mani\u00e8re la plus \u00e9loquente par la fa\u00e7on dont Ghani a fui l'Afghanistan. Quatre voitures \u00e9taient pleines d'argent, ils ont essay\u00e9 de mettre une autre partie de l'argent dans un h\u00e9licopt\u00e8re, mais tout ne rentrait pas. Et une partie de l'argent est rest\u00e9e sur le tarmac\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl s'agit \u00e9galement d'une d\u00e9monstration \u00e9tonnante du r\u00f4le crucial que seul le Pakistan peut jouer dans les circonstances actuelles pour faciliter la r\u00e9conciliation nationale en Afghanistan et l'orienter vers une culture de politique inclusive. Les responsables politiques afghans appr\u00e9cient les changements significatifs intervenus dans les politiques et la strat\u00e9gie r\u00e9gionale du Pakistan, qui renforcent sa cr\u00e9dibilit\u00e9 en tant qu'artisan de la paix.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe Pakistan a exhort\u00e9 la d\u00e9l\u00e9gation afghane \u00e0 rechercher un r\u00e8glement politique large et complet de la question afghane et \u00e0 entamer un dialogue politique global comme mesure imm\u00e9diate visant \u00e0 cr\u00e9er un pays pacifique, uni, d\u00e9mocratique et stable.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParall\u00e8lement, le Conseil national de S\u00e9curit\u00e9 du Pakistan, l'organe de d\u00e9cision civilo-militaire supr\u00eame du pays pr\u00e9sid\u00e9 par le premier ministre Imran Khan, a r\u00e9affirm\u00e9 lundi qu'un r\u00e8glement politique inclusif, repr\u00e9sentant tous les groupes ethniques afghans, \u00e9tait la seule voie possible.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est clair que l'\u00e9volution de la situation \u00e0 Islamabad ne peut \u00eatre consid\u00e9r\u00e9e isol\u00e9ment. Au milieu de l'\u00e9vacuation b\u00e2cl\u00e9e des diplomates am\u00e9ricains de Kaboul, le pr\u00e9sident Biden a soulign\u00e9 lundi que, dans la p\u00e9riode \u00e0 venir en Afghanistan, les \u00c9tats-Unis esp\u00e8rent \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Emener notre diplomatie, notre influence internationale et notre aide humanitaire\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb\u00a0; ils \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Eencourageront la diplomatie r\u00e9gionale\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb\u00a0; ils influenceront la dynamique avec \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Enos outils \u00e9conomiques\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb\u00a0; et ils \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Emaintiendront une concentration au laser sur nos missions de contre-terrorisme\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est un discours audacieux. Biden a tenu bon sur sa d\u00e9cision controvers\u00e9e de retrait des troupes. Son rugissement grin\u00e7ant s'adressait \u00e0 l'auditoire national, mais ce qui ressort de son discours, c'est le retrait m\u00e9lancolique des \u00c9tats-Unis pour se concentrer sur \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Eles int\u00e9r\u00eats vitaux importants dans le monde que nous ne pouvons pas nous permettre d'ignorer\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertes, le lieu du r\u00e9tablissement de la paix s'est consid\u00e9rablement d\u00e9plac\u00e9 vers les \u00c9tats r\u00e9gionaux. Les Taliban le sentent et s'abstiennent scrupuleusement de toute action pr\u00e9cipit\u00e9e. Pendant ce temps, le \u00ab\u00a0groupe de coordination\u00a0\u00bb compos\u00e9 de l'ancien pr\u00e9sident Hamid Karzai, d'Abdullah Abdullah et du chef moudjahidin Gulbuddin Hekmatyar fait office de pont pour combler le vide cr\u00e9\u00e9 par la fuite de Ghani.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIn\u00e9vitablement, le Pakistan occupe une place centrale, mais le r\u00f4le de l'Iran, de la Chine et de la Russie sera \u00e9galement important. L'effort imm\u00e9diat consiste \u00e0 cr\u00e9er un gouvernement de transition. Les Taliban semblent dispos\u00e9s \u00e0 accepter un arrangement repr\u00e9sentatif \u00e0 large base.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Inde devrait abandonner sommairement son r\u00e9cit artificiel fond\u00e9 sur la haine envers le Pakistan et reconna\u00eetre ces nouveaux \u00e9lans. Lib\u00e9r\u00e9e de l'accord faustien avec Ghani et son entourage ainsi que du joug am\u00e9ricain, la diplomatie indienne devrait renouer avec les \u00e9lites afghanes qui ont \u00e9t\u00e9 tenues \u00e0 l'\u00e9cart du pouvoir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa fermeture de la mission \u00e0 Kaboul serait une erreur himalayenne en ce moment historique o\u00f9 les rouages de la diplomatie et de la politique vont s'acc\u00e9l\u00e9rer en Afghanistan. La politique normale est sur le point de se d\u00e9velopper un peu plus chaque jour, et la poussi\u00e8re de trente ans suspendue dans l'air va se calmer. Le repli sur soi ne fera que nuire aux int\u00e9r\u00eats de l'Inde et l'isoler dans la r\u00e9gion.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E• source\u00a0: \u003Ca href=\"https:\/\/www.indianpunchline.com\/reflections-on-the-events-in-afghanistan-2\"\u003Eindianpunchline.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_193842_eba062.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EUn haut dirigeant taliban du r\u00e9seau Haqqani a rendu visite \u00e0 l'ancien pr\u00e9sident afghan Hamid Karzai avec une d\u00e9l\u00e9gation pour discuter de la formation d'un gouvernement inclusif, Kaboul, 18 ao\u00fbt 2021.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E3. Le retour de l'autochtone\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes premi\u00e8res actions des Taliban apr\u00e8s leur retour spectaculaire \u00e0 Kaboul apr\u00e8s deux d\u00e9cennies suscitent une immense curiosit\u00e9. La grande question que l'on se pose est de savoir si les Taliban ont \u00ab\u00a0chang\u00e9\u00a0\u00bb depuis les ann\u00e9es 1990. Les avis sont partag\u00e9s. Mais, jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent du moins, il n'y a aucun signe d'un retour \u00e0 un r\u00e9gime autoritaire r\u00e9pressif.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'\u00e9tonnante conf\u00e9rence de presse donn\u00e9e mardi \u00e0 Kaboul par le porte-parole des Taliban, Zabihullah Mujahid, d\u00e9gageait clairement un air de mod\u00e9ration et de tol\u00e9rance \u00e0 l'\u00e9gard des voix dissidentes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe fait que des journalistes locaux aient pu poser des questions aussi provocantes et s'en sortir a \u00e9t\u00e9 largement remarqu\u00e9. Mujahid a r\u00e9pondu patiemment. Les citations suivantes parlent d'elles-m\u00eames\u00a0:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cul\u003E\u003Cli\u003ENous ne cherchons pas \u00e0 nous venger et \u00ab\u00a0tout le monde est pardonn\u00e9\u00a0\u00bb.\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003ENous respecterons les droits des femmes, mais dans le respect des normes de la loi islamique.\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003ENous voulons que les m\u00e9dias priv\u00e9s restent ind\u00e9pendants, mais ils ne doivent pas aller \u00e0 l'encontre des int\u00e9r\u00eats nationaux.\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003EL'Afghanistan ne se permettra pas d'h\u00e9berger des personnes visant d'autres nations.\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003EL'Afghanistan sera un pays sans narcotiques.\u003C\/li\u003E\u003C\/ul\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn particulier, Mujahid a d\u00e9clar\u00e9 que les femmes seraient autoris\u00e9es \u00e0 travailler et \u00e0 \u00e9tudier et \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Eseront tr\u00e8s actives dans la soci\u00e9t\u00e9, mais dans le cadre de l'Islam\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb. De m\u00eame, son assurance que \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Etout le monde est pardonn\u00e9\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb, en r\u00e9f\u00e9rence aux anciens soldats et aux membres du gouvernement de Ghani, a fait une impression remarquable.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab\u00a0\u003Ci\u003EPersonne ne va vous faire de mal, personne ne va frapper \u00e0 vos portes\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 Mujahid. Deux autres remarques sp\u00e9cifiques de Mujahid ont \u00e9t\u00e9 lourdes de cons\u00e9quences pour toute soci\u00e9t\u00e9 ouverte\u00a0:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cul\u003E\u003Cli\u003ELes Talibans ne permettront pas que le sol afghan soit utilis\u00e9 contre d'autres pays.\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003ELes m\u00e9dias priv\u00e9s et ind\u00e9pendants peuvent continuer \u00e0 exister, mais ils doivent se conformer aux normes culturelles.\u003C\/li\u003E\u003C\/ul\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourquoi Mujahid a-t-il fait une chose aussi risqu\u00e9e\u00a0? D'abord, il est venu pr\u00e9par\u00e9 pour dire ce qu'il a dit. D'autre part, il a certainement agi selon les instructions des dirigeants, qui lui ont demand\u00e9 de faire conna\u00eetre les positions susmentionn\u00e9es d\u00e8s le d\u00e9part, avant m\u00eame la formation d'un nouveau gouvernement, afin d'instaurer la confiance. D'ailleurs, la conf\u00e9rence de presse \u00e9tait \u00e9galement ouverte aux m\u00e9dias internationaux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa conf\u00e9rence de presse d'hier va plonger dans le d\u00e9sarroi et la confusion les \u00ab\u00a0pourfendeurs des Taliban\u00a0\u00bb qui survivent \u00e0 peine gr\u00e2ce aux fausses nouvelles sur les \u00ab\u00a0exc\u00e8s\u00a0\u00bb des Taliban, largement bas\u00e9es sur des ou\u00ef-dire et des rumeurs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe fait est qu'il devient difficile de s'accrocher \u00e0 des notions st\u00e9r\u00e9otyp\u00e9es comme si le temps s'\u00e9tait arr\u00eat\u00e9 pour les Taliban depuis qu'ils ont disparu de Kaboul du jour au lendemain au cours de l'hiver 2001.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 mon sens, cependant, ce qui est vraiment frappant, c'est que les Taliban nous ont pr\u00e9sent\u00e9 suo moto certains rep\u00e8res fermes par rapport auxquels ils attendent de nous que nous rendions compte des actions du dirigeant taliban dans la p\u00e9riode \u00e0 venir. Il est clair que la conf\u00e9rence de presse a \u00e9t\u00e9 convoqu\u00e9e pr\u00e9cis\u00e9ment dans ce but. N'est-ce pas l\u00e0 un \u00e9l\u00e9ment d'une immense pertinence\u00a0?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe m\u00eame, la visite du principal chef taliban (et descendant du puissant r\u00e9seau Haqqani), Anas Haqqani, plus t\u00f4t dans la journ\u00e9e, \u00e0 la r\u00e9sidence de l'ancien pr\u00e9sident Hamid Karzai, doit \u00eatre not\u00e9e avec attention. Karzai a pris l'initiative de former un groupe de coordination compos\u00e9 de lui-m\u00eame, d'Abdullah Abdullah et du chef des moudjahidines Gulbuddin Hekmatyar afin de d\u00e9gager la voie pour la formation d'un arrangement transitoire inclusif. La mission de Haqqani s'inscrivait dans cette optique. Abdullah \u00e9tait \u00e9galement pr\u00e9sent \u00e0 la r\u00e9union. Il va de soi que Haqqani joue un r\u00f4le cl\u00e9 dans la formation du gouvernement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMardi, le ministre russe des Affaires \u00e9trang\u00e8res, Sergue\u00ef Lavrov, a jet\u00e9 un peu de lumi\u00e8re sur l'\u00e9tat d'avancement de la formation du gouvernement. S'adressant aux m\u00e9dias lors d'une visite \u00e0 Kaliningrad, Lavrov a d\u00e9clar\u00e9\u00a0:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab\u00a0\u003Ci\u003EComme tous les autres pays, nous ne sommes pas press\u00e9s de les reconna\u00eetre. Hier encore, j'ai parl\u00e9 avec le ministre des Affaires \u00e9trang\u00e8res de la R\u00e9publique populaire de Chine, Wang Yi. Nos positions se recoupent\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab\u00a0\u003Ci\u003ENous voyons des signaux encourageants de la part des Taliban, qui disent vouloir avoir un gouvernement avec la participation d'autres forces politiques. Ils ont dit qu'ils sont pr\u00eats \u00e0 poursuivre les processus, notamment ceux qui concernent l'\u00e9ducation, l'\u00e9ducation des filles et le fonctionnement de la machine \u00e9tatique en g\u00e9n\u00e9ral, sans fermer la porte aux fonctionnaires qui ont travaill\u00e9 sous le pr\u00e9c\u00e9dent gouvernement dirig\u00e9 par le pr\u00e9sident Ashraf Ghani\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab\u00a0\u003Ci\u003ENous observons des processus positifs dans les rues de Kaboul, o\u00f9 la situation est assez calme et o\u00f9 les Taliban font effectivement respecter la loi et l'ordre. Mais il est trop t\u00f4t pour parler d'une quelconque d\u00e9marche politique unilat\u00e9rale de notre part\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab\u00a0\u003Ci\u003ENous sommes favorables \u00e0 l'ouverture d'un dialogue national global avec la participation de toutes les forces politiques, ethniques et religieuses afghanes. L'ancien pr\u00e9sident Hamid Karzai et le pr\u00e9sident du Haut Conseil pour la R\u00e9conciliation nationale Abdullah Abdullah se sont d\u00e9j\u00e0 prononc\u00e9s en faveur de ce processus. Ils sont \u00e0 Kaboul. Ils sont \u00e0 l'origine de cette proposition. L'un des dirigeants du nord de l'Afghanistan, M. Gulbuddin Hekmatyar, a \u00e9galement rejoint cette initiative\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab\u00a0\u003Ci\u003ELitt\u00e9ralement ces jours-ci, d'apr\u00e8s ce que je comprends, peut-\u00eatre m\u00eame au moment o\u00f9 nous parlons, un dialogue avec un repr\u00e9sentant des Taliban est en cours. J'esp\u00e8re qu'il aboutira \u00e0 un accord par lequel les Afghans formeront des organes de transition inclusifs, ce qui constituera une \u00e9tape importante vers la normalisation compl\u00e8te de la situation dans ce pays qui souffre depuis longtemps\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors d'un briefing aujourd'hui \u00e0 P\u00e9kin, le porte-parole du Minist\u00e8re chinois des Affaires \u00e9trang\u00e8res, Zhao Lijian, a fait \u00e9cho aux propos tenus hier par Lavrov. Zhao a d\u00e9clar\u00e9\u00a0: \u00ab\u00a0\u003Ci\u003EIl sera possible de discuter de la question de savoir si la Chine \u00e9tablira de nouvelles relations diplomatiques avec l'Afghanistan uniquement apr\u00e8s la formation dans ce pays d'un gouvernement tol\u00e9rant et ouvert qui repr\u00e9senterait suffisamment les int\u00e9r\u00eats du pays\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl a ajout\u00e9 que la position de P\u00e9kin est\u00a0: La position de P\u00e9kin sur les questions afghanes \u00ab\u00a0\u003Ci\u003Eest claire et sans \u00e9quivoque. Nous attendrons et reconna\u00eetrons le nouveau gouvernement apr\u00e8s sa formation\u003C\/i\u003E\u00a0\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe mod\u00e8le qui appara\u00eet de fa\u00e7on spectaculaire sur l'\u00e9chiquier afghan est l'\u00e9troite coordination entre Moscou et P\u00e9kin pour orienter les \u00e9v\u00e9nements en Afghanistan vers la formation d'un gouvernement repr\u00e9sentatif, inclusif et \u00e0 large base qui inclut les Taliban. Cela doit \u00eatre analys\u00e9 s\u00e9par\u00e9ment, car il s'agit d'un d\u00e9veloppement sans pr\u00e9c\u00e9dent dans la politique r\u00e9gionale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMon sentiment est que le Pakistan est \u00e0 bord. Aujourd'hui, le ministre des Affaires \u00e9trang\u00e8res, Qureshi, s'est \u00e0 nouveau entretenu avec son homologue chinois, Wang Yi, apr\u00e8s avoir accueilli les dirigeants de l'Alliance du Nord \u00e0 Islamabad.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\/author\/mkbhadrakumar\"\u003EM.K. Bhadrakumar\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Chr \/\u003Esource\u00a0: \u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\"\u003Ehttps:\/\/www.indianpunchline.com\u003C\/a\u003E\u003Cp\u003Etraduit par \u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\"\u003ER\u00e9seau International\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/reflexions-sur-les-evenements-en-afghanistan\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}