{"195891":{"id":"195891","parent":"193733","time":"1633078866","url":"https:\/\/www.les-crises.fr\/?p=267924","category":"documentaires","title":"Afghanistan : Tirer les le\u00e7ons d'une guerre qui n'aurait pas d\u00fb continuer","image":"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_195891_058e24.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"afghanistan-tirer-les-lecons-d-une-guerre-qui-n-aurait-pas-du-continuer","admin":"newsnet","views":"160","priority":"3","length":"8103","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EUn peu plus de deux mois avant l'effondrement de la mission militaire \u00e0 Kaboul et des illusions am\u00e9ricaines, le Center for International Policy a publi\u00e9 un rapport sur l'\u00e9chec et la futilit\u00e9 de l'aventure am\u00e9ricaine en Afghanistan. C'est une guerre qui a co\u00fbt\u00e9 quatre vies et cinq membres aux soldats que je commandais.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDeux se sont vid\u00e9s de leur sang, un est mort \u00e0 l'h\u00f4pital de la base, un autre - touch\u00e9 \u00e0 la m\u00e2choire - a fait une overdose par la suite, et un autre vit comme un triple amput\u00e9. Le plus \u00e2g\u00e9 avait 28 ans - il en \u00e9tait \u00e0 sa troisi\u00e8me affectation - le plus jeune ne pouvait pas l\u00e9galement acheter une bi\u00e8re lorsque nous avons \u00e9t\u00e9 d\u00e9ploy\u00e9s ; pas un seul ne gagnait plus de 40 000 dollars par ann\u00e9e pour sa peine. Tous ont courageusement ram\u00e9 pour une mission impossible, dans une guerre qui n'aurait pas d\u00fb continuer.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/original.antiwar.com\/danny_sjursen\/2021\/09\/02\/the-perils-of-forgetting-learn-from-the-afghan-war-or-repeat-it\"\u003Eantiwar.com, Danny Sjursen\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nTraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe titre du rapport en dit long sur l'histoire et son objectif : \u00ab Ever Shifting Goal Posts : Lessons from 20 Years of Security Assistance in Afghanistan \u00bb (Des objectifs toujours changeants : les le\u00e7ons apr\u00e8s 20 ann\u00e9es d'assistance s\u00e9curitaire en Afghanistan, NdT). En lisant cela, j'ai failli vomir avant m\u00eame de sortir les pages de l'imprimante. Peut-\u00eatre qu'un meilleur soldat ne se serait pas demand\u00e9 \u00e0 quoi tout cela servait, pourquoi on demandait aux Am\u00e9ricains de tuer et de mourir d\u00e9sesp\u00e9r\u00e9ment pendant deux d\u00e9cennies - et si quelqu'un lirait sa r\u00e9trospective.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe rapport ne se contentait pas de d\u00e9noncer l'\u00e9chec d'une mission, mais soulignait l'importance de se rem\u00e9morer et d'apprendre des \u00e9checs afin d'\u00e9viter de futurs fiascos.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu bout de quelques pages - et encore plus maintenant, au lendemain de la prise de pouvoir par les talibans - j'ai eu cette pens\u00e9e cauchemardesque : et si la fin de la plus longue guerre des \u00c9tats-Unis s'av\u00e9rait \u00eatre une anomalie, et que des guerres de type afghan se poursuivaient - bien que de mani\u00e8re plus abstraite - du Sahel \u00e0 la Corne de l'Afrique, de la Syrie \u00e0 l'Irak ? Et ce ne sont l\u00e0 que les grandes lignes. La folie serpente du Mali au Mozambique et revient en boomerang lorsque la police militaris\u00e9e (compos\u00e9e en grande partie d'anciens combattants) fait des rues am\u00e9ricaines des zones de guerre hyper-surveill\u00e9es, o\u00f9 Baltimore devient Bagdad et Kansas City ressemble \u00e0 Kandahar - du moins pour un ancien sur deux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa v\u00e9rit\u00e9 inconfortable et souvent pass\u00e9e sous silence est que m\u00eame si tous les soldats quittent l'Afghanistan, l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine bombarde encore 5 \u00e0 10 pays, combat dans 10 \u00e0 12 pays, \u00ab conseille et assiste \u00bb les forces combattantes dans une vingtaine de pays et poss\u00e8de des bases dans quelque 80 nations. Et ce sont l\u00e0 des estimations basses. En outre, le complexe militaro-industriel est toujours aussi puissant, engrangeant des rendements records achet\u00e9s avec le sang am\u00e9ricain. Apr\u00e8s tout, le groupe d'\u00e9tude sur l'Afghanistan, charg\u00e9 par le Congr\u00e8s de donner des conseils sur la strat\u00e9gie de guerre, \u00e9tait carr\u00e9ment rempli d'anciens et d'actuels employ\u00e9s de soci\u00e9t\u00e9s de promotion de la guerre. Sans surprise, ils ont recommand\u00e9 \u00e0 Washington de poursuivre la guerre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 son cr\u00e9dit, le pr\u00e9sident Biden semble avoir \u00e9vit\u00e9 leur pi\u00e8ge, du moins en Afghanistan - et, comme on pouvait s'y attendre, il a donc \u00e9t\u00e9 critiqu\u00e9 par l'establishment politique et la presse. Pourtant, m\u00eame apr\u00e8s que le dernier membre du service am\u00e9ricain (en uniforme) soit mont\u00e9 dans un avion cargo \u00e0 l'a\u00e9roport de Kaboul, le syst\u00e8me qui con\u00e7oit, vend et profite de ces guerres, puis nomme leurs organisateurs pyromanes pour conseiller les commandants en chef, eh bien - reste fermement en place. Il s'agit d'une structure de pouvoir bien ancr\u00e9e, con\u00e7ue pour la guerre, qui engendre l'inertie et qui rendra difficile la fin de nos autres missions militaires confuses.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s la guerre du Vietnam - qui a failli briser l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine - les d\u00e9cideurs du Pentagone et les responsables politiques ont d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment d\u00e9cid\u00e9 d'oublier cette trag\u00e9die. Les g\u00e9n\u00e9raux ont pr\u00e9f\u00e9r\u00e9 se concentrer presque exclusivement sur le type de guerres qu'ils connaissaient - les conflits conventionnels avec les forces sovi\u00e9tiques et chinoises - tout comme la strat\u00e9gie de d\u00e9fense nationale de 2018 a d\u00e9plac\u00e9 les priorit\u00e9s de la lutte contre le terrorisme vers la \u00ab comp\u00e9tition entre grandes puissances \u00bb. Malgr\u00e9 cela, au lieu de repenser sa posture militariste, Washington est rest\u00e9e la capitale de garnison d'un \u00c9tat de garnison - en \u00e9tat d'alerte pour des guerres potentiellement nucl\u00e9aires ingagnables.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien qu'elle n'ait pas men\u00e9 de campagnes aussi ambitieuses que celles du Vi\u00eatnam jusqu'en Afghanistan, l'arm\u00e9e n'a jamais cess\u00e9 de se battre - seules l'\u00e9chelle et les m\u00e9thodes ont chang\u00e9 (temporairement). Dans les 15 ans qui ont suivi la chute de Saigon, l'Am\u00e9rique a bombard\u00e9 ou combattu dans les pays suivants : Cambodge, Iran, El Salvador, Libye, Liban, Grenade, Panama et Irak. Il en va de m\u00eame aujourd'hui : apr\u00e8s l'Afghanistan, les troupes am\u00e9ricaines risqueront leur vie de l'Afrique occidentale \u00e0 l'Asie centrale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn fin de compte, le choix entre les guerres conventionnelles et les guerres contre-insurrectionnelles est un faux choix. Ce qu'il faut retenir du Vietnam et de l'Afghanistan, c'est que les invasions et les occupations fonctionnent rarement, ne sont pas \u00e9thiques et ne devraient pas \u00eatre tent\u00e9es en premier lieu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsqu'il s'agit de mettre fin aux diverses guerres de l'Am\u00e9rique, ne vous attendez pas \u00e0 ce que le salut vienne d'en haut. Les bureaucraties telles que le Pentagone - et ses soutiens politiques et industriels - sont aussi lents \u00e0 changer de cap que de gros paquebots. Les demi-tours semblent si difficiles que les \u00ab hommes d'entreprise \u00bb qui dirigent ces institutions s'y essaient rarement. La machine \u00e0 \u00e9laborer des politiques de guerre \u00e9voque le Titanic - les \u00e9lites bien habill\u00e9es de Washington et les g\u00e9n\u00e9raux en uniforme impeccable se pr\u00e9cipitant directement vers l'iceberg de la prochaine intervention.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela dit, la prochaine guerre n'est pas (ou du moins ne devrait pas \u00eatre) in\u00e9vitable. Pourtant, seul un engagement collectif restant \u00e0 apprendre, et un refus d'oublier les Afghans de l'Am\u00e9rique, peuvent permettre d'\u00e9chapper au destin de la folie future.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDanny Sjursen est officier de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine en retraite, directeur du Eisenhower Media Network (EMN), charg\u00e9 de recherche au Center for International Policy (CIP), collaborateur d'Antiwar.com et co-animateur du podcast \u00ab Fortress on a Hill \u00bb. Ses travaux sont parus dans le NY Times, le LA Times, ScheerPost, The Nation, HuffPost, The Hill, Salon, Popular Resistance, Tom Dispatch, The American Conservative et Mother Jones, entre autres publications. Il a effectu\u00e9 des missions de combat avec des unit\u00e9s de reconnaissance en Irak et en Afghanistan et a enseign\u00e9 l'histoire \u00e0 West Point, son alma mater (universit\u00e9 o\u00f9 il a \u00e9tudi\u00e9). Il est l'auteur de m\u00e9moires et d'une analyse critique de la guerre d'Irak, \u003Ci\u003EGhostriders of Baghdad : Soldiers, Civilians, and the Myth of the Surge\u003C\/i\u003E, \u003Ci\u003EPatriotic Dissent : America in the Age of Endless War\u003C\/i\u003E, et plus r\u00e9cemment \u003Ci\u003EA True History of the United States\u003C\/i\u003E. Sjursen a r\u00e9cemment \u00e9t\u00e9 s\u00e9lectionn\u00e9 comme laur\u00e9at 2019-20 de la Fondation Lannan pour la libert\u00e9 culturelle. Vous pouvez le suivre sur Twitter @SkepticalVet. Vous trouverez sur son site Web professionnel des informations pour le contacter, pour programmer des expos\u00e9s ou des apparitions dans les m\u00e9dias, ainsi que pour acc\u00e9der \u00e0 ses travaux ant\u00e9rieurs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECopyright 2021 Danny Sjursen\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/original.antiwar.com\/danny_sjursen\/2021\/09\/02\/the-perils-of-forgetting-learn-from-the-afghan-war-or-repeat-it\"\u003Eantiwar.com, Danny Sjursen\u003C\/a\u003E, 02-09-2021\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_195891_058e24.jpg\" \/\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.les-crises.fr\/?p=267924\"\u003Eles-crises.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}