{"198609":{"id":"198609","parent":"0","time":"1638228664","url":"https:\/\/www.legrandsoir.info\/honduras-libre.html","category":"Latina","title":"Honduras : Libre ?","image":"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_198609_433d50.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"honduras-libre","admin":"newsnet","views":"127","priority":"3","length":"6029","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cimg style=\" width:350px;\" src=\"http:\/\/www.newsnet.fr\/img\/newsnet_198609_433d50.jpg\" \/\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFabricio Estrada\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EManuel Zelaya et Xiomara Castro lors d'un meeting du Parti Libre pendant la campagne \u00e9lectorale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe dimanche 28 novembre auront lieu les \u00e9lections nationales au Honduras. C'est un moment d'espoir pour le peuple hondurien qui patiente depuis 2009 pour avoir l'opportunit\u00e9 de se d\u00e9barrasser du r\u00e9gime de Juan Orlando Fernandez (JOH). Le dictateur s'est install\u00e9 au pouvoir depuis 2009 après avoir renvers\u00e9, avec le soutien de l'arm\u00e9e et Washington en sous-main, le pr\u00e9sident d\u00e9mocratiquement \u00e9lu Manuel Zelaya, qui cherchait \u00e0 appliquer un programme de transformation sociale progressiste proche de la tendance bolivarienne \u00e9manant du Venezuela et la Bolivie, notamment avec l'adh\u00e9sion \u00e0 l'ALBA et le rejet des trait\u00e9s de « libre » commerce impos\u00e9s par la Maison Blanche. Des pr\u00e9tentions souverainistes insupportables pour les faucons du Pentagone. Or quoi de pire que d'en avoir un justement \u00e0 la tête de l'ex\u00e9cutif au moment des \u00e9lections au Honduras ? Tonton Joe a bien sûr donn\u00e9 la b\u00e9n\u00e9diction \u00e0 son poulain JOH tout en mettant en sourdine ces biens vilaines casseroles qu'il traîne derrière lui, entre autres, l'accusation pour blanchiment d'argent et soutien au narcotrafic, les disparitions forc\u00e9es et ex\u00e9cutions extrajudiciaires d'opposants politiques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, suite au coup d'\u00e9tat de 2009, une r\u00e9pression terrible s'abattit sur tout le pays rappelant les m\u00e9thodes de la dictature militaire pendant la guerre froide, quand le Honduras \u00e9tait utilis\u00e9 comme base du narcotrafic et des groupes paramilitaires de la Contra pour d\u00e9stabiliser le Nicaragua et toute l'Am\u00e9rique Centrale pour le compte des Etats-Unis. Il semblerait que cela ait peu chang\u00e9, les Etats-Unis sont toujours pr\u00e9sents avec leur base militaire de Soto Cano \u00e0 Comayagua, où sont \u00e9galement « invit\u00e9s » la force arm\u00e9e d'Israël et le MOSAD.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme il est facile de l'imaginer, nombre de honduriens, dont l'ex pr\u00e9sident d\u00e9chu Zelaya se sont vus contraints de fuir le pays pendant une longue p\u00e9riode. Cependant, malgr\u00e9 la r\u00e9pression, l'opposition restante avec le soutien du peuple, meurtri, a lentement, timidement mais sûrement relev\u00e9 la tête et a fait face au r\u00e9gime de JOH. L'\u00e9pouse de Zelaya, Xiomara Castro a lanc\u00e9 puis pr\u00e9sid\u00e9 le parti \"Libert\u00e9\" et \"Refondation\", connu simplement sous le nom de Libre au Honduras et dans la diaspora d'exil\u00e9s. Le parti reprend le programme et les positions originels de Manuel Zelaya, ainsi que se revendication du socialisme et la r\u00e9alisation d'une constituante. Ce dernier l'a r\u00e9int\u00e9gr\u00e9 après avoir pu revenir au Honduras lors des dernières \u00e9lections, au risque de sa vie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 2017, Xiomara Castro avait pratiquement gagn\u00e9 le scrutin malgr\u00e9 la candidature frauduleuse de JOH qui s'est pr\u00e9sent\u00e9 \u00e0 la r\u00e9\u00e9lection en violation flagrante de la Constitution, puis, alors qu'il \u00e9tait clairement en train de perdre, il a fait arrêter le d\u00e9compte des votes et s'est d\u00e9clar\u00e9 vainqueur, d\u00e9clenchant une vague de protestations et une r\u00e9volte populaire, durement r\u00e9prim\u00e9 dans le sang. Ces \u00e9lections de 2021 seront-elles diff\u00e9rentes ? Ou finiront-elles en r\u00e9p\u00e9tition de celles 2017 ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFabricio Estrada considère que l'opposition devrait gagner et que JOH devrait laisser sa place \u00e0 un autre dirigeant du Parti National, cependant rien ne permet d'\u00e9carter la possibilit\u00e9 de la fraude. « Si le r\u00e9gime truque de manière flagrante l'\u00e9lection, le peuple hondurien r\u00e9agira avec beaucoup plus de virulence qu'en 2017, c'est une possibilit\u00e9 et le r\u00e9gime le sait. C'est d'ailleurs pourquoi ils ont mis en place un \u00e9tat d'urgence policier et militaire, sous pr\u00e9texte d'une suppos\u00e9e « violence » \u00e9lectorale, la preuve \u00e9tant la d\u00e9couverte de suppos\u00e9s cocktails molotov qui se sont r\u00e9v\u00e9l\u00e9s, après enquêtes journalistiques, être des cannettes de bières guat\u00e9maltèques de la marque \"Gallo\" ! Un vulgaire canulard propagandistique ! »\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, il y a beaucoup en jeu pour la Maison Blanche. Aujourd'hui, Biden promet une refonte de l'Alliance pour la prosp\u00e9rit\u00e9 de 2015, qui a vers\u00e9 des millions de dollars au r\u00e9gime corrompu de JOH et a lanc\u00e9 des projets \u00e9conomiques qui menacent les droits fonciers des autochtones et d\u00e9vastent l'environnement, comme les barrages, les mines et le tourisme de masse. De façon alarmante, les responsables de Biden semblent \u00e9galement aller de l'avant pour mettre en œuvre un accord de l'ère Trump visant \u00e0 accroître l'\u00e9change de renseignements avec l'arm\u00e9e et la police honduriennes. Il faut dire qu'il n'y a pas un seul projet de Trump que Biden n'ex\u00e9cute pas, que cela soit la sortie pact\u00e9e d'Afghanistan pour le laisser cl\u00e9s en main aux talibans ou encore la guerre contre la Chine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu sujet de cette dernière, le projet du canal du Nicaragua qui reste une menace pour l'h\u00e9g\u00e9monie \u00e9tasunienne, \u00e0 pouss\u00e9 ces derniers \u00e0 prendre le devant et \u00e0 mettre en place un projet sp\u00e9cial, comme le fait remarquer Fabricio Estrada : « Le r\u00e9gime soutient le projet de canal « sec » entre le Honduras et le Salvador, qui ont les deux plus grands ports d'Am\u00e9rique Centrale, pour le moment le « canal » est un corridor logistique et terrestre mais il pourrait, \u00e0 l'avenir, par le biais d'un m\u00e9gaprojet devenir un canal comme celui du Panama, permettant de raccourcir consid\u00e9rablement le temps de transports maritime. »\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe peuple hondurien sera-t-il libre et souverain ? La r\u00e9ponse le dimanche 28 novembre, ou le lendemain matin sur les barricades...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EArticle \u00e9labor\u00e9 \u00e0 partir d'un entretien r\u00e9alis\u00e9 avec Fabricio Estrada, poète hondurien, opposant \u00e0 la dictature de Juan Orlando Fernandez et r\u00e9sidant \u00e0 Puerto Rico depuis 2009, propos recueillis par Boris D. et Marie. S.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.legrandsoir.info\/honduras-libre.html\"\u003Elegrandsoir.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}