22/03/2023 3 articles dedefensa.org  4 min #225929

Carlson, Poutine et la Nsa

 Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Carlson, Poutine et la NSA

22 mars 2023 (16H35) - « C'est une histoire de tous les jours », comme disait la chanson des jours heureux. Mais le considérable Dario Moreno parlait d'amour tandis qu'avec Tucker Carlson nous sommes en plein dans le temps de la Fin des Temps. L'histoire choisie et développée ci-dessous vous raconte les tentatives infâmes de l'odieux Carlson d'interviewer l'inqualifiable Vladimir Poutine, l'héroïque défense de la liberté par la NSA qui vous pique tous vos courriels, et le courageux exemple de solidarité professionnelle et de défense de la liberté d'expression de la presseSystème pour l'un des siens qui n'est pas vraiment-Système.

L'auteur(e) s'appelle Anya Parampil, citoyenne américaine dont le père est d'origine indienne (des Indes, pas des peaux-rouges). Elle a travaillé pour RT-America, qu'elle a quittée après que les USA ait appliqué à ce réseau le traitement que ce réseau était bruyamet accusé d'appliquer. Entretemps, elle était devenue collaboratrice du site 'the Grayzone', excellent site dissident.

Tout cela l'avait conduit à rencontrer Carlson, à être mise au courant de son projet poutinien sans être sollicitée de le favoriser, puis à songer à intervenir lorsqu'elle avait rencontré le vice-ministre russe des affaires étrangères Riabkov, lors d'une réunion du Mouvement des non-Alignés à Caracas. Ainsi et assez involontairement, je veux dire sans préméditation ni tentative subversive, elle avait suggéré à Carlson de contacter Riabkov pour arranger cette rencontre poutinienne. A partir de là, intervention de la NSA, courriers détournés, communication interrompues, Carlson mis sur écoutes et ainsi de suite... Vous comprenez que l'interview n'a jamais eu lieu, d'autant qu'entretemps, 'Ukrisis' a pris ses aises depuis le 24 février 2023.

Bref, tout cela n'est pas très original, sauf qu'il est terrible d'être conduit à dire que "tout cela n'est pas très original". Nous vivons dans l'illégalité la plus complète des organismes d'État, dans la violation constante des droits civiques et des libertés fondamentales, et vous vous dites, - oui, c'est vrai tous comptes faits, "tout cela n'est pas très original". Il est effectivement terrible d'en arriver là.

Ce qui, peut-être, m'a le plus choqué, c'est la description du comportement des collègues de Carlson ; y compris ceux de FoxNews d'ailleurs, qui se conduisent comme les autres. Je ne crois pas une seconde que ce soit de la jalousie professionnelle ; c'est un mélange de sottise, d'aveuglement, et de trouille absolument incommensurable devant un comportement idéologique aussi "déviant".

L'état de la presseSystème, - qu'on m'excuse si j'utilise cette expression qui n'est évidemment pas de l'auteure, cela facilite le travail et la compréhension, - est absolument terrifiant. Cela crée une espèce d'atmosphère incroyable, entre l'anesthésie générale pour imbéciles décérébrées et la séance dans une fumerie d'opium pour imbéciles anesthésiés. Face à cela, Carlson est une sorte de phénomène de foire, pour parvenir à dire ce qu'il dit, à tenir ses 3-4 millions de téléspectateurs chaque soir, - ce qui, à mon avis, est évidemment la seule raison pour laquelle il est toujours en place. Je pense que l'une de ses armes principales est son rire : écoutez le rire de Carlson durant cette interview Tucker Carlson Exposes Real Alien Evidence and Reveals the Outcome of WW3!Tucker Carlson Exposes Real Alien Evidence and Reveals the Outcome of WW3! , d'où Paramil a sorti certaines de ses informations, - et nous-mêmes, ce rire énorme, rabelaisien, d'un pur 'gringo' qui a compris certaines choses de la France.

(Arès tout, il y a un contexte canadien à cette interview et il y est question du Québec et de la langue française.)

On voit bien, à la description de certaines situations, que celle de Carlson (sa situation) ne tient qu'à un fil, qu'il représente à la fois une puissance incroyable et un défi phénoménal, qui le rendent à la fois dévastateur et très vulnérable. Carlson, pur produit de l'américanisme en un sens, par son sens (justement) de la communication, en est devenu par on ne sait quel trajet étrange son adversaire le plus terrible, brandissant contre l'américanisme son arme la plus terrible : le règne de la quantité.

Ce contexte général vous fait comprendre aussi bien la terrible crise que subissent la presse en général, la communication, l'information, jusqu'à la création de ce mortel simulacre où s'est enfermé le Système ; et d'autre part le poids redoutable qu'un seul homme, s'il se trouve dans la position adéquate avec les talents qui comptent, peut tenir. Carlson a déjà dit que la politique ne l'intéressait pas. Moi, je crois que, si la politique n'a pas raison de lui, elle finira par s'intéresser à lui d'une façon très active.

On verra bien, et salut tout le monde ; voyez les aventures de Carlson et de la NSA, contées par Anya Parampil, sur 'Grayzone'  le 20 mars 2023.

PhG - Semper Fidelis

 dedefensa.org

 Commenter