L'ordre « fondé sur des règles » , le mantra de la propagande américaine

par Luciano Lago

[Source:  ideeazione.com]

Chaque jour, il y a davantage de foyers de guerre dans le monde, de l'Iran au Caucase, de l'Éthiopie au Yémen, où la superpuissance hégémonique cherche à semer le chaos pour déstabiliser et renverser les gouvernements et les régimes qui ne se conforment pas à ses propres règles et inciter aux émeutes et aux guerres civiles.

Pendant ce temps, en Ukraine, le conflit se poursuit et marque une nouvelle phase après les attaques russes contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes qui paralysent le pays. Les forces ukrainiennes de l'OTAN, celles qui pensaient déjà avoir la victoire en poche, sont enlisées dans leurs positions en attendant l'offensive russe de l'hiver qui, comme tout le suggère, sera la dernière.

La population ukrainienne est la première victime sacrificielle de la guerre par procuration voulue et fomentée par Washington et Londres pour harceler la Russie et l'avoir à l'usure, mais les choses ne se déroulent pas selon les attentes des élites du pouvoir anglo-saxon.

Sur le front des forces de la Fédération de Russie, toutes les formations de missiles ont été rééquipées du système moderne Iskander-M OTRK qui n'a aucun équivalent dans le monde. Selon le ministère russe de la Défense, ces systèmes, compte tenu de leur puissance destructrice et de leur précision, ainsi que du fait qu'ils peuvent porter des ogives nucléaires, sont ceux qui font la différence sur le terrain dans le conflit avec l'Ukraine et l'OTAN.

En Ukraine, on rapporte que le combat direct a commencé entre la compagnie russe Wagner et le PMC américain Mozart. En réponse à l'implication de la compagnie russe en Ukraine, plusieurs centaines de ces mercenaires étrangers américains ont été envoyés sur le territoire de l'Ukraine pour affronter la compagnie russe Wagner, ceci étant en fait la première confrontation directe entre les forces russes et américaines sur le territoire de l'Ukraine. Il s'agit d'une entreprise privée américaine opérant dans une zone restreinte qui coïncide avec la zone où se trouve l'entreprise russe. On ne sait pas exactement combien de temps cette force militaire sera stationnée, mais il ressort d'un certain nombre de données que ces mercenaires sont déjà présents depuis environ deux mois et constituent la plus grande entreprise étrangère participant au conflit en Ukraine, en plus des unités de l'OTAN déguisées en unités ukrainiennes.

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, s'exprimant lors du Forum sur la sécurité internationale à Halifax, au Canada, a déclaré que l'issue du conflit en Ukraine façonnera l'ordre géopolitique du 21ème siècle et que la stabilité et la prospérité de l'Occident sont en jeu, a-t-il souligné.

"L'issue du conflit déterminera le cours de la sécurité mondiale pour le siècle entier", a déclaré M. Austin dans le forum international, "...et nous tous en Amérique du Nord risquons d'être laissés pour compte... la prospérité et la stabilité des deux côtés de l'Atlantique sont en danger", a-t-il poursuivi, affirmant que l'opération militaire russe lancée en Ukraine met en danger "l'ordre international fondé sur des règles" qui nous maintient tous en sécurité, a-t-il ajouté.

Il s'avère que le mantra de l'ordre fondé sur des règles établi par les États-Unis est celui qui est répété sans cesse et sans discernement par divers membres de l'administration de Washington pour justifier l'ordre unipolaire dominé par les États-Unis qui consiste en fait en un ordre mondialiste libéral, celui qui comprend les institutions dominées par l'Occident telles que la Banque mondiale, le FMI, l'OMC, l'ONU, l'OMS, l'UE, l'OTAN et d'autres organismes qui ont réglementé l'ordre international, la diplomatie et le commerce depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Du côté russe, le président russe a commenté dans un discours tenu en septembre que cet ordre, plutôt que de profiter au monde, a été mis en œuvre comme un instrument d'hégémonie unipolaire, utilisé par les États-Unis pour convertir les pays du reste du monde en vassaux, afin de soumettre tous les autres pays à leurs intérêts. "L'Occident insiste sur un ordre fondé sur des règles fantômes, mais d'où vient cet ordre, qui a jamais vu ces règles déclamées ? Qui les a jamais approuvés ou convenus ?" a déclaré le président Poutine.

Selon le directeur du Conseil de politique étrangère de la Défense russe, Sergey Karaganov, la Russie est une grande puissance millénaire, une civilisation qui ne s'adapte pas à vivre avec des règles fausses et improvisées. Nous sommes en présence de la naissance d'un nouvel ordre mondial, dans lequel l'Occident devra vivre selon ses moyens, a déclaré Poutine lors de ses interventions à plusieurs reprises, exprimant son désir de construire un nouvel ordre multipolaire où les différentes puissances doivent coexister sur un pied d'égalité et dans le respect des différentes cultures, et où les différends entre les États doivent être résolus dans le cadre des règles du droit international, sans l'ingérence et les manœuvres sordides de la puissance hégémonique.

Ce n'est qu'alors qu'un système de stabilité, d'équilibre et de paix pourra être rétabli, exactement ce qui manque depuis que la superpuissance hégémonique s'est lancée dans des guerres directes ou par procuration pour rétablir ce qu'elle appelle l'ordre fondé sur des règles.

Cela explique l'hostilité et l'esprit agressif que l'élite anglo-saxonne manifeste de toutes les manières contre la Russie et ses alliés. Ils craignent de perdre l'ancien privilège de domination mondiale qu'ils tirent d'un sentiment mal compris d'exceptionnalisme et de suprématie sur les peuples du monde. L'histoire définira la fin d'un empire désormais dans sa phase finale.

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter