21/02/2024 reseauinternational.net  3 min #243308

Le Pam annonce la suspension de l'aide alimentaire au nord de la bande de Gaza

par Nouvelle Aube

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé la suspension de la fourniture d'une aide alimentaire vitale au nord de la bande de Gaza «jusqu'à ce que des conditions sûres soient assurées».

C'est ce qui ressort d'un communiqué publié mardi par le programme sur la plateforme X, dans lequel il confirme que la décision de cesser de fournir de l'aide au nord de la bande de Gaza n'a pas été prise à la légère.

Le communiqué indique : «Cela signifie que la situation là-bas va s'aggraver et que davantage de personnes risquent de mourir de faim. Le Programme alimentaire mondial est déterminé à venir en aide de toute urgence aux personnes sans défense à Gaza, mais il faut s'assurer de la sécurité nécessaire pour fournir une aide alimentaire vitale à ceux qui en bénéficient».

Le communiqué souligne que la reprise de l'aide a eu lieu dimanche dernier après une interruption de trois semaines suite à l'attaque d'un camion appartenant à l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

La même source a noté que la situation s'est rapidement détériorée dans la région après l'acheminement de l'aide au nord de Gaza fin janvier dernier.

«Des rapports récents confirment que Gaza sombre rapidement dans la famine et la maladie, car la nourriture et l'eau potable sont devenues incroyablement rares, ce qui a accentué la propagation des maladies. Cette situation nuit à la nutrition et à l'immunité des femmes et des enfants et entraîne une augmentation de la mortalité, la malnutrition aiguë. Des gens meurent déjà de causes liées à la faim», lit-on encore de même source.

Le communiqué souligne que le programme cherchera à reprendre les opérations d'aide dès que possible, ajoutant : «Il est urgent d'étendre le flux d'aide à Gaza à plus grande échelle pour éviter une catastrophe. Pour y parvenir, de plus grandes quantités de nourriture doivent atteindre Gaza et des points de ravitaillement doivent également être ouverts».

Depuis le 7 octobre dernier, Israël mène une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza qui a fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent et d'une destruction massive des infrastructures, qui ont conduit Tel-Aviv à comparaître devant la Cour internationale de Justice pour «génocide».

source :  Nouvelle Aube

 reseauinternational.net

 Commenter