22/02/2024 francais.rt.com  3 min #243409

Situation explosive en Cisjordanie après une fusillade à Jérusalem et plusieurs affrontements


© AHMAD GHARABLI / AFP

Les forces de l'ordre israéliennes quadrillent l'endroit où une fusillade a éclaté le 22 février 2024 non loin de Jérusalem.

La situation empire de jour en jour en Cisjordanie et à Jérusalem. Dans la nuit du 21 au 22 février, des affrontements ont eu lieu dans plusieurs localités des territoires occupés et une fusillade a éclaté non loin de la ville trois fois sainte, faisant trois morts et plusieurs blessés.

Dans la matinée de ce 22 février, trois assaillants ont fait irruption sur la route n°1 reliant Jérusalem à l'implantation israélienne de Maale Adumim. Ils ont ouvert le feu sur les voitures qui étaient prises dans des embouteillages, rapporte  le média I24.

«Les forces de sécurité présentes sur place ont neutralisé deux terroristes. Lors des scans effectués sur les lieux, un autre terroriste qui tentait de s'enfuir a été repéré et neutralisé. Au total, huit personnes blessées à des degrés divers ont été évacuées», a indiqué la police israélienne. Bilan de la fusillade : un mort et huit blessés, dont un grave.

7 170 arrestations en Cisjordanie depuis le 7 octobre, selon Wafa

D'après les informations de la police israélienne, les assaillants venaient de Bethléem. Le Hamas a salué «une opération héroïque», qualifiant l'attaque de «réponse naturelle aux massacres et aux crimes de l'occupation dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée». Le mouvement islamiste gazaoui a également appelé les Palestiniens à «intensifier la confrontation avec l'occupation et ses colons dans toutes les régions du pays et dans la ville de Jérusalem».

Outre Jérusalem, des affrontements ont eu lieu dans plusieurs localités en Cisjordanie dans la nuit du 21 au 22 février. Selon les informations rapportées par le média The New Arab,  des colons israéliens ont attaqué le village d'Asira, au sud de Naplouse. Dans cette province, des affrontements ont éclaté dans le camp de Batala entre les forces israéliennes et les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, milice armée du Fatah. La même source indique que les forces de l'ordre israéliennes ont procédé à l'arrestation de 18 Palestiniens à Ramallah. Le site palestinien Wafa affirme d'ailleurs que depuis le 7 octobre, l'État hébreu a arrêté  7 170 citoyens de Cisjordanie.

La veille, des affrontements avaient de surcroît eu lieu entre les brigades Al-Qassam du Hamas et l'armée israélienne à Jénine. Bilan : quatre morts palestiniens et plusieurs blessés.

Concernant la situation à Jérusalem, le gouvernement de Benjamin Netanyahou a indiqué qu'il allait  limiter l'accès à la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l'islam, aux pèlerins musulmans pendant le mois de ramadan. Une décision prise contre l'avis du Shin Beth, le service de renseignement intérieur israélien.

 francais.rt.com

 Commenter