Accepter cookie ?
19/05/2022 reseauinternational.net  5 min #208430

Encore plus d'écureuils ukrainiens à chasser pour l'Occident désespéré

par Larry Johnson.

La reddition des forces ukrainiennes restantes qui se cachent dans les entrailles de l'aciérie Avostal à Marioupol n'est qu'une brique de plus dans le mur du sépulcre que la Russie construit pour l'armée ukrainienne et les nazis ukrainiens (n'oubliez pas les objectifs de Poutine - démilitarisation et dénazification). Et quelle est la réponse de l'Ukraine ? Elle fait comme si rien ne se passait. Non, ils font croire qu'il s'agit d'un retrait ordonné et d'une grande victoire. On dirait que l'Ukraine a suivi le cours de Bagdad Bob sur la façon de polir un étron. En outre, l'Ukraine s'est lancée dans des mèmes de propagande reconditionnés pour tenter de détourner l'attention du monde des ravages que la Russie fait pleuvoir sur l'armée ukrainienne et ses dépôts d'armes.

Premier faux écureuil, un rapport d'« informations » actualisé de Task and Purpose recycle un vieux mensonge avec ce titre : «   L'Ukraine utilise désormais les propres chars de la Russie contre elle ».

« Alors que la guerre en Ukraine entre dans son quatrième mois et s'éternise, les forces ukrainiennes reçoivent de nouveaux équipements sous la forme de chars russes. Dans la ville de Kharkiv, des mécaniciens ont réparé des chars T-72 et T-80 endommagés par la guerre pour les redéployer. Le New York Times a fait état de cette demi-douzaine de mécaniciens vendredi ».

Ils essaient donc de réparer de vieux chars ? Voilà qui change la donne. Il y a juste un problème : où sont les équipages de chars pour ces vieilles carcasses ? Le carburant pour les faire fonctionner devient également un problème.

Ensuite, il y a le défi de déployer ces chars à l'air libre. Les Ukrainiens ont appris une dure leçon ces derniers jours lorsqu'ils ont tenté de lancer une colonne de chars sur les positions russes dans l'ouest du Donbass. Andrei Martyanov  rapporte :

« Le 14 mai, le VSU a  tenté de contre-attaquer dans l'Oblast de Zaporozhskaya (en russe). Le résultat était totalement attendu : 24 chars, 12 BMP et environ 100 VSU tués.

Кадры провальной контратаки войск киевского режима в Запорожской области. 14.05.2022г.

Ce n'est pas parce que l'Ukraine peut réparer un vieux char et essayer de l'envoyer au combat que les chars sont invisibles et que le contrôle de l'air par la Russie et sa capacité de guerre électronique rendent une attaque surprise très improbable. Il semble que l'Ukraine ait un autre lot de 24 chars à réparer (en supposant qu'il reste quelque chose à réparer).

Le prochain faux écureuil lâché sur le monde des médias est l'affirmation qu'un coup d'État est en cours pour évincer Poutine, selon  American Military News :

« Le chef du service de renseignement militaire ukrainien a déclaré qu'un coup d'État visant à évincer le président russe Vladimir Poutine est déjà en cours.

Dans une interview avec Sky News diffusée samedi, le général ukrainien Kyrylo Budanov a vanté le succès des défenses ukrainiennes contre les forces d'invasion russes et a prédit que la guerre atteindrait un tournant majeur en août et serait terminée à la fin de l'année. Budanov a également déclaré que Poutine est gravement malade du cancer et qu'un coup d'État visant à l'évincer du pouvoir est déjà en cours. »

L'Ukraine ne peut plus supporter des positions défensives « réussies » comme Marioupol ou Popasna. Je ne pense pas que l'Ukraine sera en mesure de maintenir des défenses d'ici août. La propagande ukrainienne continue de jeter de la gelée sur le mur des médias en espérant que quelque chose va coller. Est-ce le cancer ou la maladie de Parkinson ? Peut-être un début de maladie d'Alzheimer. Le général ukrainien Budanov siffle devant le crématorium en flammes. Il se laisse aller à un fantasme désespéré qui ne change rien à la réalité sur le terrain et dans les airs : les troupes russes éliminent méthodiquement les positions défensives ukrainiennes dans le Donbass et s'apprêtent à encercler jusqu'à 15 000 combattants ukrainiens dans les environs de Sievierodonetsk.

Troisième écureuil : l'Ukraine a saisi des territoires à la frontière russe :

« C'est avec une grande fierté que les troupes ukrainiennes ont annoncé au président, Volodymyr Zelensky, la bonne nouvelle d'avoir réussi à atteindre la frontière russe, lundi (16/5/2022).

Les troupes ukrainiennes combattant au nord de Kharkiv ont affirmé avoir réussi à libérer des villages des Russes.

Dans une vidéo publiée par l'unité, on peut voir des troupes ukrainiennes transporter des piquets bleus et jaunes jusqu'à la ligne frontalière russe. »

Planter un piquet bleu et jaune au milieu d'une forêt isolée comme preuve de la conquête de la frontière russe est risible. Si l'Ukraine avait touché un véritable poste frontière russe défendu par des gardes-frontières russes, je reconnaîtrais volontiers qu'il s'agit d'une affirmation audacieuse et crédible. Cela ne s'est pas produit. C'est comme si j'entrais dans la réserve naturelle derrière ma maison (une zone fortement boisée qui n'a aucune importance pour la sécurité de ma communauté) et que je déclarais que c'était Larryville.

Tous ces écureuils médiatiques sont des gestes insignifiants inventés par les guerriers psychologiques ukrainiens pour détourner l'attention du désastre d'Azovstal et des mauvaises nouvelles en provenance du Donbass.

Un dernier point de données. La Russie a frappé une base militaire ukrainienne - Desna - à 40 km au nord-est de Kiev avec un missile qui a touché une caserne et fait au moins 250 morts parmi les soldats ukrainiens :

La Russie communique avec des explosifs, pas avec des écureuils.

source :  Sonar 21

traduction  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter