28/05/2022 europalestine.com  3 min #209068

Plainte à la Cpi sur le ciblage par l'armée israélienne des journalistes palestiniens

 28 mai 2022

Alors qu'une plainte avait été déposée en avril dernier à la CPI concernant le ciblage systématique de journalistes palestiniens par les forces israéliennes, une mise à jour vient d'y être apportée après l'assassinat de Shirine Abou Akhleh

Des avocats de premier plan de Bindmans LLP et de Doughty Street Chambers ont été chargés par la Fédération internationale des journalistes (FIJ), le Syndicat des journalistes palestiniens (PJS) et le Centre international de justice pour les Palestiniens (ICJP) de déposer la plainte demandant au procureur de la CPI de lancer en enquête sur le meurtre et la mutilation ciblés de journalistes et la destruction de l'infrastructure des médias en Palestine.

La plainte détaille le ciblage systématique de journalistes palestiniens au nom de quatre victimes nommées - Ahmed Abu Hussein, Yaser Murtaja, Muath Amarneh et Nedal Eshtayeh - qui ont été tués ou mutilés par des tireurs d'élite israéliens alors qu'ils couvraient des manifestations à Gaza.

Tous portaient des gilets PRESS clairement marqués au moment où ils ont été abattus. La plainte détaille également le ciblage des médias et le bombardement des tours Al-Shorouk et Al-Jawhara dans la ville de Gaza en mai 2021.

Le 11 mai 2022, quelques jours seulement après que le procureur de la CPI a accusé réception de la plainte, la journaliste palestinienne américaine Shirine Abou Akleh a été abattue en Cisjordanie occupée. Correspondante de longue date pour Al Jazeera Arabic, Shireen a été tuée alors qu'elle couvrait les raids de l'armée israélienne dans la ville de Jénine.

Le syndicat des journalistes égyptiens rend hommage à Shirine

Il est désormais difficilement contestable, comme l'ont affirmé y compris CNN, que Shirine a été abattue par les forces armées israéliennes. Le chef du bureau d'Al Jazeera à Jérusalem, Walid Al-Omari, se joindra aux principaux intervenants de Doughty Street Chambers et Bindmans LLP ainsi qu'aux intervenants de la Fédération internationale des journalistes, du Syndicat des journalistes palestiniens et de l'ICJP pour présenter les éléments clés de la plainte.

De leur côté, des organisations palestiniennes de défense des droits de l'homme soumettent un dossier à la CPI et exhortent le procureur à ouvrir des enquêtes concernant l'attaque contre des Palestiniens à Gaza en mai 2021.

Al-Haq, Al Mezan et le Centre palestinien pour les droits de l'homme (PCHR) annoncent qu'elles ont déposé une requête auprès du Bureau du Procureur (OTP) de la Cour pénale internationale (CPI) fournissant une description et une analyse détaillées des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité commis lors de l'offensive militaire israélienne de mai 2021 contre des civils palestiniens dans la bande de Gaza.

« L'attaque de mai 2021 contre Gaza n'est que l'exemple le plus récent d'une série d'opérations militaires hautement destructrices visant à causer des dommages et des souffrances disproportionnés à la population civile de la bande de Gaza, qui est soumise à un blocus illégal depuis 15 ans, », a déclaré Raji Sourani, le directeur du PCHR. »

Source : Al Jazeera et le PCRH

CAPJPO-EuroPalestine

 europalestine.com

 Commenter