27/06/2022 9 articles europalestine.com  4 min #211011

Shirine Abu Akleh : L'Onu aussi conclut à un tir israélien, mais continue à demander à Israël d'enquêter !

 27 juin 2022

« Les informations que nous avons recueillies (...) corroborent le fait que les tirs provenaient des forces de sécurité israéliennes », vient d'annoncer l'ONU. Des enquêtes de la justice palestinienne et de médias internationaux tels que CNN et le Washington Post avaient dit la même chose.

La journaliste palestino-américaine  Shireen Abu Akleh a été tuée le 11 mai par un tir des soldats israéliens, a conclu le Haut-Commissariat de l'Organisation des Nations unies aux droits de l'homme (HCDC), selon la déclaration, vendredi 24 juin, d'une porte-parole, Ravina Shamdasani.

« Toutes les informations que nous avons recueillies - y compris de l'armée israélienne et du procureur général palestinien - corroborent le fait que les tirs qui ont tué Mme Abu Akleh et blessé son collègue Ali Sammoudi provenaient des forces de sécurité israéliennes et non de tirs indiscriminés de Palestiniens armés, comme  l'affirmaient initialement les autorités israéliennes », a déclaré Mme Shamdasani, lors d'un point de presse à Genève.

« Nous n'avons trouvé aucune information suggérant qu'il y ait eu une quelconque activité de Palestiniens armés à proximité des journalistes », a-t-elle insisté, estimant qu'il était « profondément troublant que les autorités israéliennes n'aient pas ouvert d'enquête judiciaire ».

D'autres enquêtes aux mêmes conclusions

La journaliste américano-palestinienne, vedette de la chaîne Al-Jazira, portait une veste pare-balles sur laquelle était inscrit le mot « presse » et un casque de protection lorsqu'elle a été atteinte d'une balle juste sous la coupe de son casque.

Elle se trouvait aux abords du camp de réfugiés de Jénine, bastion des factions armées palestiniennes, où les forces israéliennes menaient un raid.

« La haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, continue d'exhorter les autorités israéliennes à ouvrir une enquête pénale sur le meurtre de Mme Abu Akleh et sur tous les autres meurtres et blessures graves commis par les forces israéliennes en Cisjordanie et dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre à Gaza », a poursuivi la porte-parole.

Ce qui décrédibilise sérieusement l'ONU ! Depuis quand demande-t-on aux agresseurs de mener des enquêtes sur leurs agressions. Pourquoi, selon la même logique, personne ne demande-t-il à la Russie de mener des enquêtes sur ses actes en Ukraine ?

D'autant que l'armée israélienne a réaffirmé vendredi qu'il était « impossible » de déterminer comment la journaliste avait été tuée et que cela pouvait très bien provenir d'une balle perdue palestinienne !

« Aucun avertissement » ni aucune fusillade

Selon le HCDC, depuis le début de 2022, l'armée israélienne a tué cinquante-huit Palestiniens en Cisjordanie, dont treize enfants. « Le droit international des droits de l'homme exige une enquête rapide, approfondie, transparente, indépendante et impartiale sur tout recours à la force entraînant la mort ou des blessures graves. Les auteurs doivent être tenus responsables », a souligné Mme Shamdasani.

« Conformément à notre méthodologie mondiale de surveillance des droits de l'homme, notre bureau a inspecté du matériel photo, vidéo et audio, s'est rendu sur les lieux, a consulté des experts, a examiné les communications officielles et a interrogé des témoins », a souligné la porte-parole. Les services de Mme Bachelet ont conclu que les journalistes avaient choisi une approche « les rendant visibles aux forces israéliennes déployées dans la rue ».

« Nos conclusions montrent qu'aucun avertissement n'a été émis et qu'aucune fusillade n'avait lieu à ce moment et à cet endroit », a précisé Mme Shamdasani, répétant que les journalistes portaient des équipements de protection clairement marqués. C'est à ce moment-là que plusieurs tirs au coup par coup et en provenance des forces israéliennes les ont visés, a-t-elle précisé.

Sources Le Monde et l'AFP

A écouter également sur le même sujet :  radiofrance.fr

A signaler tout de même que pendant parallèlement à ces belles déclarations, les Nations Unies ont élu Gilad Erdan, un Israélien qui a multiplié les déclarations racistes à l'encontre des Palestiniens, vice-président de l'Assemblée générale des Nations Unies !

CAPJPO-EuriPaestine

 europalestine.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
1 occurrence 22/07/2022 les-crises.fr  13 min #212512

Le meurtre de Shireen Abu Akleh : la balle est tracée jusqu'à un convoi israélien

1 occurrence 12 articles 12/07/2022 europalestine.com  2 min #211949

La visite de Joe Biden en Israël

 12 juillet 2022

Juste avant de se rendre en visite en Israël et auparavant aux Emirats Arabes Unis, Joe Biden a rejeté une demande israélienne visant à autoriser les responsables du gouvernement israélien à se joindre à la prochaine visite du président Joe Biden à l'hôpital Augusta Victoria à Jérusalem occupée, rapportent les médias israéliens.

1 occurrence 08/07/2022 reseauinternational.net  5 min #211737

L'affaire Abu Akleh prouve que les États-Unis sont prêts à tout pour défendre Israël

par Gideon Levy.

Imaginez l'inimaginable : Ilana Dayan [1] (ou Yonit Levi [2]) sort de sa zone de confort pour faire un reportage sur l'occupation. Elle est prise dans un échange de tirs et une balle l'atteint au cou, dans la zone située entre son casque et son gilet pare-balles. Elle meurt. Que se passe-t-il ensuite ? Israël capture très rapidement la « cellule » palestinienne.

1 occurrence 04/07/2022 francais.rt.com  3 min #211494

«Cacher la vérité» : L'autorité palestinienne critique une enquête sur la mort de Shireen Abu Akleh

© Majdi Mohammed Source: AP

Cliché pris à Jénine, en Cisjordanie occupée, le 19 mai 2022 (image d'illustration).

4 juil. 2022, 21:21

Un dirigeant palestinien a accusé Israël d'«assassinat» après les conclusions d'une enquête américaine ne se prononçant pas définitivement sur l'origine du tir qui a tué la journaliste Shireen Abu Akleh le 11 mai.

L'Autorité palestinienne a dénoncé le 4 juillet une tentative de «cacher la vérité» sur la mort de la journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh, après une  enquête américaine concluant qu'elle a «vraisemblablement» été victime d'un tir israélien mais sans se prononcer de façon définitive sur l'origine de la balle.

1 occurrence 04/07/2022 english.alaraby.co.uk  3 min 🇬🇧 #211484

Us says Palestinian journalist Shireen Abu Akleh 'unintentionally' shot by Israel

The United States said Monday that Al Jazeera journalist  Shireen Abu Akleh was likely killed by  gunfire from Israeli positions but that there was no reason to believe her death was intentional.

The State Department also said the United States could not make a "definitive conclusion" on the origin of the  bullet that killed her on May 11, which was handed over by the Palestinian Authority.

1 occurrence 03/07/2022 francais.rt.com  4 min #211401

La balle ayant tué la journaliste Shireen Abu Akleh remise aux Etats-Unis

© Louisa GOULIAMAKI Source: AFP

La balle ayant tué la journaliste Shireen Abu Akleh a été remise aux Américains par les Palestiniens, le 2 juillet 2022 (image d'illustration).

3 juil. 2022, 12:12

L'Autorité palestinienne a remis aux Américains pour expertise la balle ayant tué en mai la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh, reporter vedette de la chaîne Al Jazeera.

1 occurrence 01/07/2022 mintpressnews.com  8 min 🇬🇧 #211302

How Aipac Is Leading Efforts to Dismantle the Un Inquiry on Palestine

'AIPAC-driven'

This month, the United Nations' Commission of Inquiry (COI) on the Occupied Palestinian Territories and Israel  found that the ongoing Israeli occupation of Palestine is the root cause of the decades-long conflict in the region. But as the probe gets underway, the Israel lobby's flagship organization, the American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), is actively attempting to extinguish it.

1 occurrence 01/07/2022 mintpressnews.com  6 min 🇬🇧 #211285

Every Bullet Has a Name: Impunity for Israeli Crimes Against Palestinian Human Rights Defenders

Who defends Palestinians?

When Ahed Tamimi tried to defend herself and her home from an armed Israeli officer she became an international heroine. Images of her were plastered everywhere and she was named a "Lioness." As she candidly admits in her soon to be published  memoir (co-written with Dena Takruri) she did not want, nor did she seek this fame.