18/06/2022 arretsurinfo.ch  2 min #210477

Les États de l'Ue contraints d'utiliser leurs réserves de gaz

 La France ne reçoit plus de gaz russe par gazoduc

L'Europe dépend de la Russie pour environ 40 % de son gaz naturel. Victoria Viper B/Shutterstock

Les membres du bloc connaissent la première baisse des niveaux de stockage depuis qu'ils ont commencé à stocker activement l'énergie pour une utilisation ultérieure.

Les niveaux de stockage de gaz de l'UE ont diminué cette semaine pour la première fois en deux mois, selon les dernières données de Gas Infrastructure Europe, citées par Bloomberg.

Cette baisse, qui est considérée comme un signe de l'aggravation de la crise énergétique en Europe, a fait grimper en flèche les prix à terme du carburant, qui ont enregistré leur plus forte hausse hebdomadaire depuis fin février.

« Il est clair que cela ne devrait pas se produire pendant la saison des injections », a déclaré à l'agence de presse Warren Patterson, le responsable de la stratégie des matières premières pour ING Groep. « Cela sera déstabilisant pour le marché et est susceptible de maintenir les prix soutenus ».

La diminution des réserves, qui sont souvent exploitées pendant la haute saison hivernale, intervient alors que des réductions de l'approvisionnement en gaz des clients en Italie, en Allemagne, en France et en Autriche ont été annoncées par le géant russe de l'énergie Gazprom au cours des deux derniers jours.

Mardi, l'entreprise de Saint-Pétersbourg a déclaré qu'elle réduisait ses livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream après que l'équipementier allemand Siemens Energy n'a pas renvoyé à temps les unités de pompage de gaz à sa station de compression.

La société russe a également réduit ses livraisons de gaz à la Finlande, à la Pologne, à la Bulgarie, à la société danoise Orsted, à la société néerlandaise GasTerra et au géant de l'énergie Shell pour ses contrats allemands - pour avoir refusé d'adopter le système de paiement « gaz contre roubles » proposé par Moscou en réponse aux sanctions radicales imposées par de nombreux États occidentaux et autres.

Les livraisons de gaz russe à d'autres parties de l'Europe via le gazoduc Nord Stream auraient été réduites de 60 % cette semaine, faisant grimper les prix en flèche.

Source:  rt.com - 18 Juin, 2022

Traduction Arrêt sur info

 arretsurinfo.ch

 Commenter