La lâcheté contre la bravoure

par Erwan Castel.

Une nouvelle journée noire pour Donetsk...

Revenant de mon service, un nouveau massacre perpétré au cœur de Donetsk par les forces ukrainiennes m'empêche provisoirement de terminer un point de situation sur les combats de libération du village de Peski qui se déroulent depuis le 1er août sur les lisières Ouest de l'aéroport (Nord de Donetsk), et si j'écris cela en introduction c'est bien parce que les deux évènements sont liés, les soudards de Kiev ne pouvant opposer à la bravoure des forces alliées libérant le Donbass que leur lâcheté criminelle exacerbée par la rage de l'agonisant. Depuis 2014, sur ce modeste blog je cite régulièrement ce dicton « c'est quand un monstre se noie qu'il fait les plus grosses vagues ».

Il est plus que jamais d'actualité !

Pendant cette matinée du 4 août, les systèmes antiaériens de notre secteur n'ont pas arrêté de tirer leurs missiles contre des roquettes ukrainiennes volant vers Donetsk et qui, par leur saturation atteinte, ont réussi pour certaines à s'abattre au cœur de la cité au milieu des obus de 155 et 152mm qui se joignaient à leur pluie d'acier. Très rapidement les réseaux militaires et civiles ont à leur tour été saturé par cette nouvelle attaque ukrainienne repoussant une nouvelle fois les limites de l'ignominie criminelle.

« Korsa »

Car ces bombardements terroriste ukrainiens ont non seulement frappé à nouveau le cœur de la cité républicaine pourtant vide de tout objectif militaire, mais à l'endroit et au moment précis où se déroulait les funérailles nationales du colonel Olya Kachura indicatif « Korsa » commandant de la division des Lances Roquettes Multiples de 122mm « Grad » de la milice républicaine. « Korsa » que j'ai eu l'honneur de rencontrer près de Yasinovataya était une femme exceptionnelle et loyale engagée sur le front depuis 8 ans, fonçant en permanence de secteur en secteur avec ses « Grad » pour renforcer et souvent sauver des situations critiques.

Elle a été tuée par un bombardement ukrainien sur le front de Gorlovka ce 3 août 2022 et ce matin avaient lieu les funérailles de cette héroïne décorée à titre posthume des plus hautes distinctions de héros de la République et héros de la Russie.

Peu avant 11h00 du matin, l'artillerie ukro-atlantiste a violemment bombardé le périmètre où se déroulaient les funérailles de « Korsa » :

La carte miliaire du centre-ville de Donetsk au 4 aout à 12h00.

Les tirs ukrainiens frappent le théâtre au moment précis où se déroule la cérémonie des
adieux funéraires au colonel Olya Kachura et à laquelle assistaient plusieurs personnalités civiles

blogger.com

Les personnes se précipitent dans les bâtiments et passages souterrains du quartier mais d'autres sont
surpris avant, et fauchés, tués ou blessés par les tirs ukro-atlantistes qui vont se répéter plusieurs fois

blogger.com

À 200 mètres du théâtre, le « Donbass Palace » l'hôtel du centre de Donetsk où séjournent de nombreux reporters
a été lui aussi touché par les bombardements qui ont tué 1 femme devant l'hôtel se précipitant vers le souterrain

blogger.com

Ailleurs d'autres quartiers de Donetsk ont été également la cible de bombardements meurtriers, comme celui de Vorochilovsky ou de minage à distance par des roquettes semant des centaines de mines antipersonnelles « Tulip »...

À 14h00, le bilan provisoire de ces nouveaux bombardement terroriste est de 8 tués dont 1 enfant et 6 blessés.

Une nouvelle journée noire pour la ville martyre de Donetsk doublement endeuillée par la tristesse et le crime abject.

Les services d'urgence déjà en alerte et déployés en ville à cause des précédents bombardements et du minage des quartiers résidentiels par les forces ukrainiennes interviennent très rapidement, assistés et les militaires présents sur place, et malgré les obus qui continuent de s'abattre sue le centre-ville. Plusieurs vies seront ainsi sauvées mais 2 ambulanciers seront également blessés.

Ici encore l'héroïsme des secouristes de la république qui défient jour et nuit, la mort et la peur est exemplaire.

Alors que les couards de l'OSCE ont quitté le front depuis février, les observateurs su STKK eux, continuent leur inlassable collecte d'informations et de matériels concernant les bombardements subis par les population civiles du Donbass. Arrivés sur les lieux quelques minutes après les tirs, ils relèvent les trajectoires et angles d'arrivées des obus, grâce aux impacts et gerbes des explosions, identifient les calibres utilisés grâce aux éclats, leur nombre etc... Un travail minutieux qui sera certainement versé au tribunal qui condamnera après la guerre ces ukropithèques criminels de guerre.

Devant et dans le Donbass Palace les enquêteurs collectent des éclats d'obus de 155mm qui, au vu
de la précision du bombardement TERRORISTE ont certainement été tirés par des canons français CAESAR

blogger.com

Ce bombardement ignominieux frappant la population civile de Donetsk n'est pas le premier ni malheureusement le dernier, et il faut même s'attendre à une augmentation de ces crimes de guerre ukro-atlantistes dans le Donbass au fur et à mesure que le corps de bataille bandériste se fera détruire par les forces alliées libérant leur territoire russe.

En bombardant depuis 8 ans et de façon exponentielle les populations du Donbass, le régime de Kiev, mieux que n'importe quel référendum local, confirme bien par sa haine russophobe et criminelle que cette terre n'est pas sienne et appartient bien à la grande Russie.

Donetsk méritera sans rougir du titre de « ville héros » de la Russie car depuis 8 ans elle est restée debout sous les orages d'acier, malgré la peur, le sang et les larmes et je préfère ici conclure avec le souvenir de Korsa, cette femme héroïque qui incarne aujourd'hui ce peuple d'Europe en marche pour sa Liberté invincible car ici les hommes et les femmes ne se battent pas pour une idéologie politique ou, un communautarisme particulier, ils ne se battent même pas avec la haine des autres...

Les gens libres du Donbass se battent avec leurs peuples frères de Russie pour l'Amour de leur terre, le leurs traditions, de leurs familles et de leurs enfants. Voilà pourquoi nous serons victorieux !

blogger.com

source :  Alawata Rebellion

 reseauinternational.net

 Commenter