06/03/2023 4 articles lesakerfrancophone.fr  8 min #225091

Bakhmut, ville stratégique ou pas, est en train de tomber

Par  Moon of Alabama - Le 4 mars 2023

Les médias « occidentaux » n'arrivent pas à décider si Bakhmut est une ville stratégique ou si elle a peu de valeur stratégique. Ils prétendent que les deux sont le cas.

Bakhmut a bien sûr une valeur stratégique. Elle couvre le croisement de trois grandes lignes ferroviaires et de quatre grandes routes (M-03, M-32, T-13-02, T-05-13). En tant que telle, elle est le pivot de toute la région du Donbass. En outre, elle possède également des mines de minerais de grande valeur.

 Agrandir

C'est pourquoi le gouvernement ukrainien a envoyé dix mille de ses troupes se battre et mourir pour cette ville.

Les personnes qui prétendent le contraire ne font que copier.

Quelques exemples :

Bakhmut fait l'objet d'intenses combats entre les forces russes et ukrainiennes depuis des mois, Moscou considérant sa capture comme un objectif stratégique et un moyen de couper les lignes d'approvisionnement ukrainiennes à Donetsk.

L'Ukraine affirme que la ville a une valeur stratégique limitée, mais elle épuise la force d'invasion russe dans ce qui est devenu la bataille la plus sanglante de la guerre.

La Russie affirme que s'emparer de Bakhmut ouvrirait la voie au contrôle total du reste de la région industrielle stratégique du Donbass, frontalière de la Russie, l'un des principaux objectifs de son invasion il y a un an, le 24 février, rapporte Reuters.

La prise de la ville serait un rare succès sur le champ de bataille ces derniers mois pour la Russie. Mais malgré cela, la valeur stratégique de la ville a été remise en question. Certains experts affirment que toute victoire russe pourrait être à la Pyrrhus, c'est-à-dire qu'elle ne vaudrait pas le coup.

L'Ukraine affirme que la ville a peu de valeur stratégique et que les pertes énormes subies par la Russie en essayant de prendre Bakhmut pourraient déterminer le cours du conflit.

Cette opération de blocage avait provoqué l'attrition massive des forces russes et les maintenait concentrées sur une zone à faible valeur stratégique.

Des soldats ukrainiens s'abritent dans les bois le long d'une route à l'extérieur de la ville stratégique de Bakhmut.

Cet article de DW, initialement rédigé en russe, est probablement le meilleur sur la question :

 Bakhmut : quelle sera l'issue de la bataille ? - DW - 3 mars 2023

Bakhmut revêt une grande importance stratégique pour les forces ukrainiennes et russes, affirme Marina Miron, chargée de recherche au Centre d'éthique militaire du King's College de Londres. Miron pense que, si les troupes russes s'emparent de la ville, elles avanceront plus loin, peut-être vers Kramatorsk.

« Elles contrôleraient les routes importantes, coupant les forces armées ukrainiennes et rendant la défense beaucoup plus difficile pour elles«, déclare Miron. Elle avertit que cela saperait également le moral des troupes ukrainiennes et pourrait conduire les partenaires occidentaux à perdre confiance dans les capacités de l'armée ukrainienne.

Ralph Thiele, un colonel allemand à la retraite qui a fait partie de l'état-major personnel du commandant suprême des forces alliées en Europe, est d'accord. « La partie ukrainienne est fondamentalement obligée - également par ses partenaires occidentaux - de remporter des succès. Il doit y avoir une sorte de justification publique constante à l'énorme soutien accordé à l'Ukraine«, déclare Thiele.

Mike Martin, chercheur au King's College de Londres, affirme que la Russie persiste dans ses efforts pour capturer Bakhmut parce que cela correspond à l'objectif de guerre déclaré par Poutine, à savoir, selon ses termes, « libérer le Donbass«. Martin explique : « Si vous regardez la façon dont les routes et les réseaux ferroviaires sont disposés, il y a deux grandes colonies à l'ouest de Bakhmut, mais toujours dans le Donbass : Slaviansk et Kramatorsk. Et pour prendre ces grandes villes, ce qu'il doit faire pour atteindre son objectif stratégique, il doit d'abord prendre Bakhmut. »

Les Ukrainiens à Bakhmut et ailleurs sont  dépassés à 10 contre 1 :

La guerre en Ukraine est devenue une bataille féroce dominée par l'artillerie et les forces ukrainiennes opèrent avec un énorme désavantage : La Russie dispose d'une supériorité numérique de 10 canons lourds pour un seul à la disposition de Kiev. En outre, l'Ukraine manque de munitions et a besoin d'un approvisionnement urgent en obus, a averti le gouvernement de Volodymyr Zelenskiy.

Selon les données de la Commission européenne auxquelles El PAÍS a eu accès, la Russie tire entre 40 000 et 50 000 obus d'artillerie par jour, contre 5 000 à 6 000 par les forces ukrainiennes. Le gouvernement estonien, qui a été l'un des principaux contributeurs à l'effort de guerre de Kiev, estime que l'utilisation moyenne de l'artillerie se situe entre 20 000 et 60 000 obus russes par jour, et 2 000 à 7 000 obus ukrainiens, selon un document envoyé aux États membres de l'UE par Tallinn, auquel ce journal a eu accès. Ces chiffres équivalent à entre 600 000 et 1,8 million d'obus russes tirés par mois, contre entre 60 000 et 210 000 par l'artillerie ukrainienne.

Au cours des six dernières semaines, la campagne russe de contre-batterie a détruit quelque 500 obusiers et lance-roquettes multiples ukrainiens supplémentaires. Les drones suicide russes Lancet ( vidéos) ont fait une grande partie de ce travail. La Russie a ainsi accru encore davantage son propre avantage en matière d'artillerie.

Comme l'artillerie est la principale cause de décès dans toute guerre moderne, cela signifie également que les pertes des deux côtés suivront un ratio similaire au nombre de canons et d'obus tirés par chaque camp.

Ces dernières semaines, le  rapport quotidien du ministère russe de la défense faisait état de 350 à 400 soldats ukrainiens tués par jour sur l'ensemble de la ligne de front. Jeudi, ce chiffre est passé à 640, est resté à 640 dans le rapport de vendredi et est passé à 880 dans le  rapport d'aujourd'hui. 490 d'entre eux ont été signalés dans la région de Bakhmut.

La BBC coopère avec d'autres organisations pour compter chaque annonce de mort de soldat dans les médias locaux russes. Depuis le début de la guerre, elle en a  identifié un total de 16 000 :

Tout au long de l'année 2022, les sources russes ont généralement fait état d'environ 250 à 300 morts par semaine, ce chiffre ayant doublé en janvier et continué à augmenter en février.

Les sources russes rapportent un nombre de décès hebdomadaire inférieur au nombre de décès quotidiens des Ukrainiens. Le ratio est à nouveau d'environ 10 Ukrainiens pour 1 Russe. Ce nombre de morts russes a doublé en janvier et a encore augmenté en février, indique la BBC. Mais le rapport de 10 pour 1 entre les morts ukrainiens et russes reste le même.

J'ai dit pendant un certain temps que Bakhmut était en phase d'encerclement opérationnel. L'artillerie russe pouvait toucher ses dernières routes d'entrée et de sortie. Depuis trois jours, Bakhmut est dans un encerclement tactique. Les tirs directs russes, c'est-à-dire les canons de chars et les missiles antichars portatifs, peuvent maintenant couvrir toutes les routes d'approvisionnement de Bakhmut. Ils tireront sur toute voiture qui tente d'y circuler. C'est une des raisons pour lesquelles le nombre de décès signalés a fortement augmenté.

Si l'Ukraine décide d'ordonner à ses soldats de rester à Bakhmut, la ville sera physiquement encerclée. Toutes les routes seront bloquées non seulement par des tirs mais aussi par des postes de contrôle russes lourdement armés. Les soldats ukrainiens à Bakhmut, dont plusieurs milliers semblent encore s'y trouver, n'auront alors que deux options : se rendre ou mourir.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter

Se réfère à :

1 article