23/02/2024 16 articles francais.rt.com  4 min #243488

Échanges de prisonniers, fin des combats à Gaza : Haniyeh évoque les négociations en Égypte


© Iranian Foreign Ministry / AFP

Ismaël Haniyeh à Doha le 13 février 2024 (image d'illustration).

Les négociations s'activent en coulisses pour parvenir à une trêve à Gaza. Le Caire et Doha jouent les entremetteurs entre les différents partis pour tenter de trouver un accord. Le dirigeant du Hamas à l'étranger était dans la capitale égyptienne du 20 au 22 février. Ismaël Haniyeh a notamment passé en revue les objectifs du mouvement islamiste gazaoui.

Selon  des informations rapportées par Al Jazeera, se basant sur le canal Telegram du Hamas, le mouvement islamiste a déclaré ce 23 février que leur leader avait eu «plusieurs réunions avec le chef des renseignements égyptiens, le général de division Abbas Kamel, et ses assistants», tout en précisant qu'ils avaient évoqué «la situation dans la bande de Gaza» pour mettre «fin à l'agression brutale contre [le peuple palestinien], et le retour des personnes déplacées dans leurs lieux de résidence, ainsi que des secours et des abris, en particulier dans la bande de Gaza».

Toujours selon la même source, «le dossier de l'échange de prisonniers» a été discuté, ainsi que le sujet de la restriction de l'accès à la «mosquée Al-Aqsa», faisant référence à la récente décision du gouvernement israélien de limiter l'entrée dans le lieu saint musulman pendant la période du ramadan. Selon  des informations du média libanais Al-Mayadeen, Khalil Al-Hayya, un des chefs du Hamas, faisait partie de cette délégation.

Au même moment, l'émissaire des États-Unis Brett McGurk était présent au Caire afin de parvenir à la libération des otages ainsi qu'à une pause dans les hostilités. «Les indications initiales que nous tenons de Brett sont que les discussions  se passent bien» a déclaré le 22 février le porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby.

Les Israéliens veulent un accord d'ici le ramadan

Malgré les négociations en interne, les choses ne semblent pas évoluer sur le terrain. Dans la nuit du 22 au 23 février, l'armée israélienne a poursuivi ses frappes sur Rafah, où se trouvent près d'1,5 million de Gazaouis. Le gouvernement de Benjamin Netanyahou envisage de lancer une opération terrestre sur cette ville.

«Si d'ici au ramadan, nos otages ne sont pas à la maison, les combats vont continuer partout, y compris dans la région de Rafah», avait prévenu le 18 février l'ancien ministre de la Défense Benny Gantz, membre du cabinet de guerre de Benjamin Netanyahou. Selon I24, l'homme politique israélien a toutefois indiqué le 21 février qu'il y avait des «signes précurseurs qui laissent entrevoir une avancée» vers un «nouvel accord» pour  la libération des otages.

Côté égyptien, le Caire «tiendra toujours ses engagements», a déclaré le 12 février le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri, interrogé sur une éventuelle suspension des accords de paix entre l'Égypte et Israël en cas d'opération terrestre à Rafah.

Mais «toute tentative de mise en œuvre d'un déplacement forcé et de liquider la cause palestinienne est illégale et ne sera pas acceptée», a néanmoins ajouté  le ministre égyptien des Affaires étrangères, cité par le média Orient XXI.

 francais.rt.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
08/03/2024 strategic-culture.su  8 min 🇬🇧 #244426

Échanges de prisonniers, fin des combats à Gaza : Haniyeh évoque les négociations en Égypte

Biden's Offer for a 6-Week Pause in the Genocide in Gaza

Steven Sahiounie

Hamas wants an end to the war, but the U.S. is looking only for a 6-week pause, and Israel is willing to allow a pause but resume the genocide afterward.

The Hamas delegation left Cairo on Thursday and will resume negotiations for a ceasefire in Gaza next week. Time is running out before the Holy month of Ramadan begins. Hamas wants an end to the war, but the U.S.

06/03/2024 chroniquepalestine.com  13 min #244279

Échanges de prisonniers, fin des combats à Gaza : Haniyeh évoque les négociations en Égypte

La Résistance ne transigera sur aucun de ses points non négociables

Par Al-Mayadeen

Le représentant du mouvement Hamas au Liban déclare que la Résistance souhaite un accord honorable, soulignant qu'elle ne renoncera pas à stopper l'agression ni à imposer ses conditions.

Le représentant du Hamas au Liban, Ahmad Abdel Hadi, a affirmé mardi que les propositions avancées par le Hamas dans les négociations découlent de deux éléments non négociables : l'arrêt de l'agression sur Gaza et l'application des conditions de la Résistance.

02/03/2024 mondialisation.ca  8 min #243958

Échanges de prisonniers, fin des combats à Gaza : Haniyeh évoque les négociations en Égypte

Biden affirme qu'un cessez-le-feu est en vue à Gaza alors qu'on est en train de faire mourir les Palestiniens de faim

Par Thomas Scripps

Une journée de spéculation sur un cessez-le-feu à Gaza, déclenchée par le président américain Joe Biden, a révélé le cynisme virulent de tous ceux qui y étaient impliqués.

Joe Biden a déclaré aux journalistes: «Mon conseiller à la sécurité nationale me dit que nous en sommes proches. Nous en sommes proches. Nous n'avons pas encore terminé. J'espère que lundi prochain, nous aurons un cessez-le-feu».