20/11/2023 2 articles francais.rt.com  3 min #237631

France : émotion au lendemain d'«un bain de sang» dans la Drôme, un adolescent tué

La petite commune de Crépol (Drôme) a été le théâtre d'une attaque au couteau dans une salle des fêtes (image d'illustration).

La présidente du groupe Rassemblement National à l'Assemblée Nationale  Marine Le Pen s'est émue sur X le 20 novembre matin : «Fêtes de village, mariages, fêtes d'anniversaire... depuis quelques années, des villages ruraux sont victimes de véritables razzias.» Et d'ajouter : « Plus personne n'est à l'abri ».

Une dizaine d'individus, notamment armés de couteaux, ont pris d'assaut la salle des fêtes de Crépol, dans la Drôme. Bilan : un mort et huit blessés dont deux ont été hospitalisés en « urgence absolue ». Une enquête a été ouverte alors que les assaillants ont pris la fuite. Du côté de la classe politique, seules des personnalités de droite ont réagi à ce drame.

 facebook.com

« De véritables razzias »

Le président du parti Reconquête  Éric Zemmour dénonçait lui aussi le 20 novembre «des racailles venues à Crépol, un village de la Drôme, pour tuer des jeunes Français», attribuant ainsi à l'attaque des motifs ethniques.

C'est le président des Républicains qui avait été le premier à réagir au drame.  Éric Ciotti avait évoqué la veille une «victime de l'ensauvagement de la France» et affirmé que le jeune homme «n'était pas seulement là au mauvais endroit et au mauvais moment !». Pour l'heure, Emmanuelle Anthoine, élue Les Républicains de la 4e circonscription où s'est déroulée l'attaque n'a pas réagi à cette actualité, tandis que sa collègue de la 2e circonscription a en revanche affiché son soutien à la famille.

Quand la fête du village tourne au drame . Un jeune de 16 ans tué à l’arme blanche et 17 victimes dont deux dans un état critique. Soutien aux familles 🙏🏻. #Crepol #drôme
Drôme. La fête de village tourne au drame : un ado de 16 ans tué à l'arme blanche, 17 victimes au total.
Crépol. Mort d'un rugbyman de 16 ans, neuf blessés, le bal du village tourne au drame dans la Drôme : la piste d'un règlement de comptes ?
Un adolescent de 16 ans est décédé et deux autres jeunes sont en urgence absolue. Au total, on compte 17 victimes.
 voir

Ni les chefs de fil des partis de gauche ni le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin ne se sont exprimés sur le sujet jusqu'à présent. Le maire du village, Martine Agut  a, elle, déploré : «ce n'est pas normal qu'il se passe des choses comme ça dans nos petits villages ruraux».

« Une expédition programmée » selon le Procureur

Les faits qui ont eu lieu dans la nuit du 18 au 19 novembre, vers 1h30 du matin, impliqueraient une dizaine d'assaillants. Ils se seraient présentés devant la salle des fêtes de la commune de Crépol et seraient coupables, selon le procureur de la République Laurent de Caigny  cité par France Bleu, d'«une expédition programmée».

Toujours selon ce média, les habitants rapportent que les agresseurs seraient issus du quartier de la Monnaie, à Romans-sur-Isère, une cité voisine distante de seulement 17 km. L'adolescent décédé était âgé de 16 ans et s'appelait Thomas. Les deux blessés placés en urgence absolue sont âgés de 23 et 28 ans. Un témoin de la scène affirme par ailleurs avoir «vu de grosses mares de sang, un videur qui avait les doigts et le poignet coupés».

Une enquête pour homicide volontaire et tentative d'homicide en bande organisée a été ouverte. Les agresseurs sont activement recherchés.

 francais.rt.com

 Commenter
Jabot 2023-11-20 #13802

Assez répugnant ce texte de R.T. On surfe sur les faits divers pour hausser le curseur de l'arabophobie, sans même savoir qui a fait quoi. Les suspects habituels sont pour se rouler dans le fumier sémantique. On a du Ciotti, le bien nommé, on a du le Pen. Tout ça pour vomir de la France éternelle, avec 60000€/mois et deux condamnations pour provocation à la haine raciale, j'ai nommé l'ignoble Zem.