09/10/2020 francais.rt.com  2 min #180185

«Laissez-nous travailler»: cafetiers et restaurateurs manifestent à Toulouse pour la venue de Castex

Tandis que l'exécutif laisse planer la menace de mesures restrictives sur Toulouse pour enrayer la pandémie de Covid-19, des propriétaires de cafés et de restaurants attendent le Premier ministre de pied ferme.

Ce 9 octobre, des dizaines de cafetiers et de restaurateurs toulousains se sont rassemblés dans le centre-ville, avec l'espoir de pouvoir s'entretenir avec le Premier ministre Jean Castex, en visite dans la Ville rose pour y parler sécurité.

L'objet de leur inquiétude ? La veille, le ministre de la Santé Olivier Véran avait  évoqué un possible «passage en zone d'alerte maximale» de Toulouse dans les jours à venir, dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Une décision qui pourrait bien se traduire, comme dans d'autres villes de France, par des mesures de restriction (pouvant aller jusqu'à la fermeture) visant des établissements comme les bars et les restaurants.

Une délégation des cafetiers et restaurateurs de #Toulouse est actuellement reçue à la préfecture. Environ 150 gérants de cafés et bars se sont rassemblés ce matin au centre-ville. Ils attendent des mesures compensatoires pour faire face à la crise actuelle

«Laissez-nous travailler !!!» ou encore «Zéro recettes = zéro dépenses», pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants. Des représentants du secteur culturel étaient également présents au rassemblement pour partager leur inquiétude sur une banderole : «La vie sociale et culturelle en danger.»

🍽 Les restaurateurs et gérants de café ont rendez-vous devant la préfecture à #Toulouse. Ils espèrent pouvoir s'entretenir avec Jean Castex pour faire entendre leurs revendications. #Occitanie #Covid_19 #France #restaurants #Bars #Cafe #coronavirus

Les manifestants, qui dénoncent des «règles inapplicables» et réclament des aides pour leur secteur, frappé de plein fouet par la crise sanitaire, entendent bien faire entendre leurs revendications directement au Premier ministre. Toulouse et Montpellier pourraient s'ajouter, dès le 12 octobre, à la  liste des zones placées en état d'alerte sanitaire maximale, comme c'est déjà le cas pour Aix-Marseille, Paris et la Guadeloupe, et comme ce sera le cas dès le 10 octobre de Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne.

 Lire aussi Covid-19 : Macron estime qu'il faut «plus de restrictions» là où le virus circule trop vite

 francais.rt.com

 Commenter