Accepter cookie ?
15/05/2022 arretsurinfo.ch  3 min #208151

Déclaration du ministère russe des Affaires étrangères sur l'adhésion de la Finlande à l'Otan

 Ministère russe des Affaires étrangères, 12-05-2022

La déclaration du président finlandais S. Niinistö et du Premier ministre finlandais S. Marin, qui se sont prononcés aujourd'hui en faveur de l'adhésion de la Finlande à l'OTAN, est un changement radical dans la politique étrangère du pays.

Pendant des décennies, la politique de non-alignement militaire a servi de base à la stabilité dans la région de l'Europe du Nord, a fourni un niveau de sécurité fiable à l'État finlandais et a constitué une base solide pour établir une coopération et des partenariats mutuellement bénéfiques entre nos pays, en où le rôle du facteur militaire a été réduit à zéro.

Ni les assurances de la Russie sur l'absence d'intentions hostiles envers la Finlande, ni la longue histoire de coopération de bon voisinage et mutuellement bénéfique entre nos pays n'ont convaincu Helsinki des avantages du maintien d'une politique de non-alignement militaire.

L'objectif de l'OTAN, dont les pays membres ont vigoureusement convaincu la partie finlandaise qu'il n'y avait pas d'alternative à l'adhésion à l'alliance, est clair - continuer à s'étendre vers les frontières de la Russie, créer un autre flanc pour une menace militaire contre notre pays. Mais pourquoi la Finlande devrait-elle transformer son territoire en une frontière de confrontation militaire avec la Fédération de Russie, tout en perdant son indépendance en prenant ses propres décisions, l'histoire en jugera.

La partie russe a souligné à plusieurs reprises que le choix des moyens d'assurer sa sécurité nationale appartient aux autorités et au peuple finlandais. Cependant, Helsinki doit être consciente de la responsabilité et des conséquences d'une telle décision. L'adhésion de la Finlande à l'OTAN causera de graves dommages aux relations bilatérales russo-finlandaises, en maintenant la stabilité et la sécurité dans la région de l'Europe du Nord. La Russie sera obligée de prendre des mesures de représailles, à la fois de nature militaro-technique et autre, afin de mettre fin aux menaces à sa sécurité nationale qui surgissent à cet égard.

L'adhésion à l'OTAN constituera également une violation directe des obligations juridiques internationales de la Finlande, principalement le traité de paix de Paris de 1947, qui prévoit l'obligation des parties de ne pas conclure d'alliances ou de participer à des coalitions dirigées contre l'une d'entre elles, ainsi que le traité de 1992 entre la Russie et la Finlande sur la base des relations, qui établit que les parties s'abstiendront de recourir à la menace ou à l'usage de la force contre l'intégrité territoriale ou l'indépendance politique de l'autre partie, n'utiliseront pas ou ne permettront pas l'utilisation de leur territoire à des fins agression armée contre l'autre partie. Cependant, étant donné l'attitude indifférente actuelle de l'Occident collectif à l'égard du droit international, un tel comportement est devenu la norme.

Nous réagirons en fonction de la situation.

Source:  Ministère russe des Affaires étrangères

 arretsurinfo.ch

 Commenter
Se réfère à : 1 article

Référencé par : 1 article