Accepter cookie ?
19/02/2021 mondialisation.ca  2 min #185771

Des milliers de soldats américains refusent de se faire vacciner

Par  Observateur Continental

Des milliers de membres des forces armées américaines disent non au vaccin contre la Covid-19. Ils refusent ou reportent le vaccin.

Par milliers, les membres des forces armées américaines refusent ou reportent le vaccin contre la Covid-19 alors que les commandants frustrés se bousculent pour renverser les rumeurs sur Internet et trouver le bon terrain qui persuadera les troupes de se faire vacciner,  stipule U.S.News.

Le média américain précise que c'est plus élevé que le taux de la population générale qu'un récent sondage de la Kaiser Family Foundation a évalué à environ 50%, en indiquant que le nombre important de membres des forces armées américaines, qui refusent le vaccin, est particulièrement inquiétant car les troupes vivent, travaillent et combattent souvent étroitement ensemble dans des environnements où l'éloignement social et le port de masques sont parfois difficiles.

La résistance au sein de l'armée américaine intervient également alors que les troupes se déploient pour administrer des injections dans des centres de vaccination à travers le pays et que les dirigeants se tournent vers les forces américaines pour montrer l'exemple à la nation.

«Nous avons encore du mal à savoir quel est le message et comment pouvons-nous influencer les gens à opter pour le vaccin», a déclaré le brigadier général Edward Bailey, le chirurgien du Commandement des forces de l'armée. Il a dit que dans certaines unités, 30% seulement ont accepté de se faire vacciner, tandis que d'autres sont entre 50% et 70%. Le commandement des forces supervise les principales unités de l'armée, comprenant environ 750 000 soldats de l'armée, de la réserve et de la garde nationale répartis sur 15 bases. A Fort Bragg, en Caroline du Nord, où plusieurs milliers de soldats se préparent à de futurs déploiements, le taux d'acceptation des vaccins est d'environ 60%, a déclaré Edward Bailey. Ce n'est «pas aussi élevé que nous l'espérons pour le personnel de première ligne», a-t-il martelé.

La source originale de cet article est  observateurcontinental.fr
Copyright ©  Observateur Continental,  observateurcontinental.fr, 2021

 mondialisation.ca

 Commenter
admin [Commentaire] 2021-02-19 #10359
a-t-il martelé

c'est ça l'info
sachant que les militaires étaient le premier vecteur de la propagation du virus de l'année passée,
(qui bien évidemment n'existe plus du tout aujourd'hui)