Accepter cookie ?
22/09/2021 mondialisation.ca  2 min #195454

Les dessous du pacte indo-pacifique, Washington-Londres-Canberra- édito

Par  Robin Philpot

Le pacte dit indo-pacifique réunissant les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie, ce coup de Jarnac contre la France et menace contre la Chine, ne se limite pas à 12 sous-marins qui seront livrés à l'Australie par les États-Unis.

La France est furieuse, avec raison; La Chine fustige les signataires, avec raison. Comme dit un politicologue français, devant une telle gifle, le général De Gaulle aurait tout de suite demander une rencontre avec le président chinois à Pékin. Mais Macron n'est pas De Gaulle.

Biden annoncé le retrait de l'Afghanistan sans avertir personne. Là on sait pourquoi. Il peut se concentrer sur son ennemi principal, la Chine.

Mais qu'arrive-t-il aux Five Eyes, cette alliance anglo-saxonne, qui sont maintenant Trois Eyes. Le Canada a appris la nouvelle de ce pacte dans les journaux! La Nouvelle Zélande, aussi.

Rappelons que lorsquela France a voulu intégrer les Five Eyes mais a reçu une fin de non-recevoir.

Pourquoi exclut-on de cette alliance le Canada et la Nouvelle Zélande? Ce dernier commence à se comporter comme un pays asiatique et ne souhaite pas mettre à dos la Chine et d'autres pour faire plaisir à Washington.

Quant au Canada, son problème est le Québec. Le Canada n'est pas un pays « anglo-saxon. » Le Québec a des liens historiques très forts avec la France, qui, malgré toute sa volonté, n'est pas considérée fiable par l'Alliance anglo-saxonne. Le Canada et le Québec non plus.

Le Canada et le Québec doit en prendre bonne note et entendre les doléances de la Chine et de la France. Et surtout, agir en conséquence.

w.soundcloud.com

La source originale de cet article est  Le pied à Papineau CKVL

Copyright ©  Robin Philpot,  Le pied à Papineau CKVL, 2021

 mondialisation.ca

 Commenter