Accepter cookie ?
30/11/2021 legrandsoir.info  6 min #198610

Dictature du Pass : il n'y aura pas de marche arrière.

Caleb IRRI

Sérieusement, vous y avez cru ? Vous pensiez vraiment qu'une fois instauré le Pass Sanitaire disparaîtrait un jour ? Quelle naïveté ! Ca vaut le coup de traiter les gens de débiles ou de complotistes quand vous refusez de voir ce qui est devant vos yeux... Et vous les avez laissé nous voler la démocratie sans rien faire, malgré leurs promesses sans cesse rompues et la publicité de leurs intentions !

Non mais vous pensiez quoi ? Qu'en vous soumettant vous seriez « du bon côté » ? Vous avez même fini par croire à la propagande selon laquelle l'ennemi ne serait plus le virus mais le « non-vacciné » ! En réalité vous n'avez fait que leur permettre, à travers les « 2 minutes de la Haine » (voir) auxquelles vous participez quotidiennement devant CNEWS ou BFM, d'instaurer un régime de contrôle social et de surveillance permanents, au nom de ce qu'ils vous ont dit être la condition de votre nouvelle liberté, désormais fondée sur l'accomplissement préalable de vos « devoirs ». Ce renversement de paradigme est le point par lequel vous vous êtes fait piéger : vous pensiez que le Pass Sanitaire était un outil destiné à lutter contre le virus alors qu'en réalité c'est le virus qui est un prétexte pour instaurer le Pass sanitaire.

Ce Pass, comme on le dit depuis le départ, n'est absolument pas et ne peut absolument pas être sanitaire. Il n'est que politique.

La meilleure preuve en est, en plus des autres arguments donnés ici ou là sur l'inutilité, voire la nocivité d'une telle mesure, que les contaminations sont reparties en hausse malgré ce Pass. Car malheureusement le vaccin n'empêche pas la contamination. Et puisque c'est le masque qui en protège le mieux, alors ce n'est pas un Pass Sanitaire qu'il faut exiger à l'entrée des bars et des restaurants mais bien le masque. Par ailleurs le vaccin reste heureusement une défense personnelle solide (même si les derniers éléments laissent à penser que la durée de protection est plutôt faible) qui doit rester destinée au plus fragiles afin de les protéger des formes graves de la maladie.

Le Pass Sanitaire doit être supprimé car il est l'instrument de notre asservissement. Malgré les mensonges du ministre de la santé il n'existe, et ne peut exister aucune étude prouvant son efficacité dans la lutte contre le covid (sans doute même le contraire)... et c'est bien pour ça qu'il va rester. Car si les naïfs se demandent pourquoi on ne le supprime pas puisqu'il n'est pas efficace, ceux qui connaissent le fonctionnement de ce gouvernement comprendront très vite que des gens qui se considèrent comme infaillibles préfèreront toujours modifier la réalité plutôt que de s'y confronter.

le truc c'est que le gouvernement ne peut plus revenir en arrière. Admettre que le Pass Sanitaire est inefficace reviendrait à avouer qu'ils ont supprimé les libertés pour rien. Cela montrerait à la fois les mensonges de nos gouvernants, la lâcheté des conseils scientifiques, la complaisance coupable des médias, la couardise des oppositions politiques, l'inutilité du Parlement, la traitrise du Conseil Constitutionnel, en bref l'obsolescence de la 5ème République. Tandis que ceux qui se sont soumis préfèreront par orgueil persister dans l'erreur plutôt que d'avouer qu'ils se sont fait berner. Comme ceux qui ont tellement voulu nier les effets secondaires qu'ils préfèrent en souffrir en silence plutôt que de se dédire ; ce qui leur offre une occasion supplémentaire de haïr les autres, comme ceux qui sont prêts à prendre 2 doses tous les ans si ça peut leur permettre de garder ce qu'ils croient être des privilèges.

Car à la fin c'est bien de cela qu'il s'agit : le Pass Sanitaire crée de fait une société avec des privilégiés qui ont des droits supérieurs à ceux qui ne se sont pas soumis aux devoirs qu'on exigeait d'eux (ces devoirs consistant à se soumettre aux volontés du Chef). Pour le moment les privilégiés sont plus nombreux que les non privilégiés, mais il ne fait aucun doute que petit à petit les proportions s'inverseront, à mesure que les devoirs exigés pour conserver ces privilèges exigeront des sacrifices plus grands.

Il fallait bien qu'on y arrive : cela fait des plombes qu'on entend vanter le « modèle chinois » tout en craignant (de moins en moins) son contrôle social. Notre « démocratie » serait un frein à l'unité de la Nation et un danger pour l'intégrité de notre Patrie. Avec la pandémie comme prétexte s'est posée la question du rapport de l'individu vis à vis de la communauté à laquelle il appartient : l'individu n'est-il qu'un « morceau » du corps social comme en Chine dont le corps compte plus que chaque morceau ou est-il comme chez nous un morceau indispensable dont le corps social ne peut se passer ? Car si la beauté de l'Union Nationale Chinoise est évidente d'un point de vue global, il ne faut pas oublier sa contrepartie dont on entend beaucoup moins vanter les bienfaits : le sacrifice et la soumission de l'individu à cette union. De gré ou de force.

En vous soumettant dès aujourd'hui vous pensez sans doute faire partie du haut de la pyramide, mais en réalité les places sont déjà prises. Vous ne faites que valider les règles d'un nouveau jeu dont vous êtes les premiers perdants. Les conditions qui vous seront faites seront toujours plus dures et plus nombreuses, avec un Etat infaillible qui une fois la 3ème dose injectée vous réclamera de remettre un masque, puis de ne pas parler à ceux des méprisés que vous finirez tôt ou tard par rejoindre.
Après le Pass Sanitaire il y aura le Pass Climat, puis le Pass Citoyen, car le contrôle social et la surveillance généralisée constituent à la fois le rêve de tous les dictateurs en herbe et l'aboutissement inévitable d'un mode de production qui détruit la planète. Plutôt que de remettre en cause leur niveau de vie ou leurs privilèges à cause du climat dont ils auront été les principaux destructeurs, le petit pourcentage des types qui dirigent ce monde préférera sans aucun doute possible la dictature à la démocratie : beaucoup plus simple à mettre en place et beaucoup moins côuteux. Et puis lorsqu'ils seront sur Elyseum, pensez-bien qu'ils ne se soucieront que très peu du sort qui vous sera fait. Avec ou sans Pass.

Caleb Irri
 calebirri.unblog.fr

 legrandsoir.info

 Commenter

Warning: require_once(prog/.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/nfo/index.php on line 14

Fatal error: require_once(): Failed opening required 'prog/.php' (include_path='.:/usr/share/php') in /home/nfo/index.php on line 14