Accepter cookie ?
15/05/2022 reseauinternational.net  2 min #208135

Fausses oppositions binaires, fausses crises, faux héros

par Olivier Demeulenaere.

En deux ans de mensonges, la « pandémie » a révélé au moins une vérité incontestable : nous vivons vraiment dans une « nouvelle normalité ». Ils n'ont cessé de nous répéter que le « Covid » allait en instaurer une, et pour une fois, ils ne mentaient pas.

Le monde est différent, et nous devons prendre les choses comme elles sont, au lieu de prétendre que les anciennes règles s'appliquent toujours. L'ensemble du paradigme géopolitique a évolué, et nous devons évoluer avec lui.

Un de nos rédacteurs a récemment écrit ceci sur notre  chaîne Telegram, et c'est vraiment le meilleur résumé à la fois de la situation actuelle et de la position éditoriale d'OffG :

Un combat titanesque se déroule actuellement à l'échelle mondiale entre les forces de l'obscurité/de l'esclavage et le désir humain de vérité et de liberté.

Ce n'est pas Biden contre Trump

Ce n'est pas les travaillistes contre les conservateurs

Ce n'est pas la Russie contre l'Ukraine

Ce n'est pas l'Est contre l'Ouest

Ce n'est pas les hommes contre les femmes

Ce n'est pas les LBGT contre les hétéros.

Toutes ces choses sont soit du pur théâtre, soit des conflits inventés, soit des luttes internes entre bandes rivales d'exploiteurs.

Le vrai combat est celui que le mensonge de la « pandémie » a involontairement fait apparaître en pleine lumière, et que nous sommes maintenant tous poussés à oublier aussi vite que possible par toutes les diversions mentionnées ci-dessus.

C'est entre nous, en tant que simples humains, et le techno-fascisme qui se déploie à l'échelle mondiale.

C'est entre la vérité et la matrice de mensonges dans laquelle nous sommes invités à vivre, peuplée de fausses oppositions binaires, de fausses crises, de fausses solutions et de faux héros.

C'est à nous de choisir. Réveillons-nous ou bien mettons-nous en rang pour entrer dans la prison mondiale de la Nouvelle Normalité.

source :  Off Guardian

via  Olivier Demeulenaere

 reseauinternational.net

 Commenter