Moscou explique les coupures de gaz de l'Ue

PHOTO. « Portovaya » gas compressor station. © Sputnik/Aleksey Nikolskyi

Les sanctions occidentales empêchent les livraisons du gazoduc Nord Stream, selon le Kremlin.

Les sanctions occidentales contre la Russie empêchent les livraisons de gaz russe à l'Allemagne via le gazoduc Nord Stream, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Commentant la réduction des livraisons de gaz à l'UE la semaine dernière, M. Peskov a noté que la Russie reste « le fournisseur le plus fiable », mais que les restrictions ont rendu la livraison techniquement impossible.

« Du point de vue technologique, l'infrastructure mécanique du gazoduc souffre des sanctions imposées par l'UE. Les installations de pompage, à savoir les turbines, doivent faire l'objet d'une maintenance. Mais les turbines ne peuvent pas être rendues, c'est-à-dire que les Européens ne les rendent pas », a déclaré M. Peskov.

La semaine dernière, l'entreprise russe Gazprom a interrompu de 60 % l'approvisionnement en gaz naturel de l'Allemagne via le gazoduc Nord Stream, en invoquant le fait que Siemens Energy n'a pas restitué « en temps voulu » une pièce d'équipement dans une station de compression après l'avoir envoyée au Canada pour réparation.

Siemens Energy a déclaré qu'elle n'avait pas pu livrer la pièce en raison des sanctions canadiennes contre la Russie. Berlin a qualifié la décision de Gazprom de « politique ».

« Il n'y a tout simplement rien à pomper », a expliqué M. Peskov.

« C'est une crise artificielle créée par l'UE. Nous avons du gaz, il est prêt à être livré, mais les Européens doivent rendre le matériel. Et réparer le matériel conformément à leurs engagements. »

Source:  rt.com/

Traduction  Arrêt sur info

 arretsurinfo.ch

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
1 occurrence 17 articles 11/07/2022 reseauinternational.net  2 min #211895

 Moscou explique les coupures de gaz de l'Ue

Le gazoduc Nord Stream a fermé ses deux branches en raison de travaux de maintenance

À ce jour, l'exploitation du gazoduc Nord Stream est suspendue. Rappelons que cette artère de transport de gaz permet à l'Allemagne (et à travers elle et à un certain nombre d'autres pays européens) de recevoir directement le gaz russe, sans pays de transit (intermédiaires).

Il est rapporté que l'arrêt de SP-1 est lié à l'entretien du gazoduc. Elle durera jusqu'au 21 juillet.

1 occurrence 07/07/2022 reseauinternational.net  6 min #211686

 Moscou explique les coupures de gaz de l'Ue

Le risque de pénurie menace la cohésion sociale l'hiver prochain

par Olivier Renault.

La France lance son plan d'économie de guerre pour conserver la cohésion sociale. Le gazoduc Nord Stream 1, celui qui suit le parcours de Nord Stream 2 (qui n'a toujours pas été mis en service), sera arrêté pour effectuer la maintenance à partir de la mi-juillet. C'est une action qui a lieu chaque année. Mais, cette fois, en raison des sanctions de l'Occident contre la Russie, les experts redoutent que Moscou décide de ne plus ouvrir Nord Stream 1, faisant plonger l'UE dans une pénurie qui va, selon les observateurs, menacer la cohésion sociale et politique.

1 occurrence 23/06/2022 francais.rt.com  3 min #210814

 Moscou explique les coupures de gaz de l'Ue

Le sort d'une turbine Siemens sous sanctions du gazoduc Nord Stream discuté au G7

© John MACDOUGALL Source: AFP

Les ministres allemands de l'Environnement, Steffi Lemke (g.) et de l'Economie et de la Protection du climat Robert Habeck (d.) accueillent le ministre canadien des Ressources naturelles Jonathan Wilkinson pour la réunion du G7 sur le climat, l'énergie et l'environnement à Berlin le 26 mai 2022.

23 juin 2022, 16:18

Selon Reuters, la question d'une turbine Siemens en maintenance au Canada et sous sanctions devrait être évoquée lors du prochain sommet.

1 occurrence 39 articles 02/05/2022 fr.sott.net  12 min #207334

 Moscou explique les coupures de gaz de l'Ue

Vers une catastrophe alimentaire mondiale, provoquée par des actes de sabotage politique

Il commence à sembler que certains mauvais acteurs prennent délibérément des mesures pour garantir une crise alimentaire mondiale à venir. Chaque mesure prise par les stratèges de l'administration Biden pour « contrôler l'inflation énergétique » endommage l'approvisionnement ou gonfle le prix du gaz naturel, du pétrole et du charbon dans l'économie mondiale. Cela a un impact énorme sur les prix des engrais et la production alimentaire.

Référencé par : 5 articles