21/06/2022 francais.rt.com  2 min #210663

Blocus partiel de Kaliningrad : la Russie promet des conséquences «sérieuses» pour la Lituanie

Le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie réagit au blocus partiel de Kaliningrad par la Lit

21 juin 2022, 20:04

La réponse russe à l'instauration par Vilnius de restrictions sur certaines marchandises transitant vers l'enclave de Kaliningrad, aura «de sérieuses conséquences» pour la Lituanie, a fait savoir le secrétaire du Conseil de sécurité russe.

«La Russie, bien sûr, réagira à de tels actes hostiles. Des mesures appropriées sont en train d'être élaborées au niveau inter-ministériel et seront adoptées prochainement» : lors d'une visite à Kaliningrad ce 21 juin, le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev a réitéré la position de Moscou vis-à-vis de  la décision de la Lituanie d'imposer des restrictions sur le transit vers l'enclave russe.

Et le haut responsable russe de préciser que les mesures de réciprocité que prendra Moscou «auront de sérieuses conséquences négatives pour la population de la Lituanie». Poussée  par la Commission européenne, Vilnius a introduit le 17 juin des restrictions sur le transit par voie ferrée de marchandises frappées par les sanctions européennes en direction de la région russe de Kaliningrad, notamment les métaux ou les matériaux de construction.

Cette enclave stratégique et militarisée, siège de la flotte russe en mer Baltique, est entourée par la Lituanie et la Pologne, deux membres de l'OTAN et de l'Union européenne qui soutiennent fermement Kiev depuis le lancement de l'opération militaire russe en Ukraine, le 24 février.

Des restrictions, selon Moscou

Dans un communiqué publié le 20 juin, la diplomatie russe avait qualifié les mesures prises par la Lituanie «d'ouvertement hostiles», jugeant qu'elles violaient les obligations juridiques internationales de Lituanie, en l'occurrence «la Déclaration conjointe de la Fédération de Russie et de l'Union européenne sur le fonctionnement du transit facilité entre la région de Kaliningrad et le reste de la Fédération de Russie de 2002».

Selon le gouverneur de Kaliningrad, Anton Alikhanov, 50% des flux de marchandises entre la région et le reste de la Russie vont être affectés. En attendant une éventuelle évolution de la situation, Anton Alikhanov a fait savoir que les biens concernés par les restrictions seraient dans un avenir proche acheminés vers l'enclave par navire.

 francais.rt.com

 Commenter