29/10/2022 4 articles francais.rt.com  3min #218074

Deux-Sèvres : plusieurs blessés lors d'une manifestation sur le chantier d'une «bassine agricole»

© PASCAL LACHENAUD Source: AFP

Des militants lors d'une manifestation près du site de construction d'une nouvelle réserve d'eau pour l'irrigation agricole, à Sainte-Soline, le 29 octobre 2022.

29 oct. 2022, 19:13

«Nous comptons cinq gendarmes blessés et on nous a signalé deux blessés parmi les manifestants, sur lesquels je n'ai pas, au moment où je parle, de précisions sur la nature des blessures», a déclaré ce 29 octobre, devant les journalistes, la préfète des Deux-Sèvres (région Nouvelle-Aquitaine) en déplacement à Sainte-Soline.

Sainte Soline: 5 gendarmes et 2 manifestants blessés, 4 personnes interpellées

Cette commune de quelques centaines d'habitants a été, à partir de 14 heures, le théâtre d'une manifestation écologiste visant à faire abandonner le chantier d'une «bassine» destinée à l'irrigation agricole. Comme l'a rapporté le jour-même l'AFP, quelque 4 000 militants venus «reboucher» l'ouvrage, malgré l'interdiction, se sont ainsi heurtés aux 1 500 gendarmes déployés pour protéger le chantier.

Sur place, l'antenne locale de France bleu a témoigné du recours au gaz lacrymogène par les forces de l'ordre.

Des affrontements entre manifestants et gendarmes commencent. Des bombes lacrymogènes sont envoyées en direction de la « marche blanche »juste à côté de la future bassine de Sainte-Soline.

Comme en témoignent des publications partagées sur les réseaux sociaux, plusieurs responsables politiques ont apporté leur soutien à l'initiative, certains ayant même fait le déplacement.

Des responsables politiques soutiennent les manifestants

«A Sainte-Soline pour lutter contre les bassines afin que la ressource en eau soit partagée justement entre tous les usages, y compris agricoles. Il faut sortir de cette agriculture qui accapare l'eau pour quelques cultivateurs de maïs», a par exemple tweeté l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot, images à l'appui.

À Sainte-Soline pour lutter contre les #bassines afin que la resource en eau soit partagée justement entre tous les usages, y compris agricoles. Il faut sortir de cette agriculture qui accapare l'eau pour quelques cultivateurs de maïs.

«Contre les bassines et la guerre de l'eau, pour une agriculture respectueuse de l'écosystème, avec des milliers de personnes, la France insoumise participe à la manifestation contre la mega bassine de Sainte-Soline», a quant à lui écrit le député insoumis de Loire-Atlantique Matthias Tavel.

Contre les bassines et la guerre de l'eau, pour une agriculture respectueuse de l'écosystème, avec des milliers de personnes, @FranceInsoumise participe à la manifestation contre la mega bassine de Sainte-Soline. Avec @ManonMeunier_UP et @PrudhommeLoic #BassinesNonMerci

«Arrivée sans encombre à Sainte-Soline avec les collègues députés Charles Fournier et Manon Meunier», a encore témoigné la députée NUPES de la Vienne Lisa Belluco.

💧Arrivée sans encombre à Sainte-Soline avec les collègues députés @cfourniereelv @ManonMeunier_UP

Comme l'explique l'AFP, les réserves de substitution sont des cratères à ciel ouvert, recouverts d'une bâche en plastique et remplis grâce au pompage de l'eau des nappes phréatiques superficielles l'hiver. Ils peuvent stocker jusqu'à 650 000 mètres cube (soit 260 piscines olympiques) d'eau pour irriguer l'été, quand les précipitations se font plus rares.

Celle de Sainte-Soline est la deuxième d'un projet de 16 élaboré par un groupement de 400 agriculteurs réunis dans la Coop de l'eau, pour «baisser de 70% les prélèvements en été», dans cette région encore soumise à des restrictions d'irrigation après une sécheresse estivale hors norme.

Les opposants dénoncent des «mégabassines» réservées à de grandes exploitations céréalières tournées vers l'exportation et défendent la mise en place d'autres mesures pour mieux partager et préserver l'eau - agroécologie, changement de cultures ou encore retour des prairies.

 francais.rt.com

 Commenter