La résistance armée se développe en Cisjordanie

Combattant du groupe de résistance « Le Repaire aux Lions » - Photo : via al-Mayadeen

Par  Ahmad Melhem

Les nouveaux groupes militants développent leurs actions contre les soldats de l'occupation et les colons israéliens.

RAMALLAH, Cisjordanie - En Cisjordanie, plusieurs nouveaux  groupes militants se sont déclarés prêts à combattre l'occupant israélien, notamment la  brigade Balata dans le camp de réfugiés de Balata, l'un des plus grands de Cisjordanie, et le bataillon  Osh al-Dababir (Le Nid de frelons) dans le camp de Jénine.

Le 9 novembre, la Brigade Balata a affronté les forces israéliennes après que des colons israéliens et des parlementaires d'extrême-droite ont fait une incursion dans le  Tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse.

Mahdi Hashash, un membre de la brigade âgé de 16 ans, a été tué lors des affrontements.

« Nous avons affronté l'armée israélienne de très près, ouvrant le feu et lançant des engins explosifs, causant des pertes dans ses rangs », peut-on lire dans un communiqué de la brigade de Balata. « Des résistants du  Repaire aux lions et de la brigade de Jénine ont également pris part aux combats. »

La brigade de Balata compte des dizaines de combattants. Malgré l'éloignement, elle maintient une coordination élevée avec d'autres groupes de résistants tels que la Brigade de Jénine, et le Repaire aux lions, dont de nombreux membres se sont montrés publiquement lors des  funérailles de Hashash, envoyant le message que leur groupe était toujours actif malgré la répression israélienne.

La plupart des membres de la Brigade Balata appartiennent au mouvement Fatah. Israël considère ce groupe avec inquiétude.

L'occupant est également préoccupé par le bataillon Osh al-Dababir dans le camp de Jénine, qui est principalement composé de membres du Fatah, ainsi que par d'autres groupes tels que la brigade de Jénine.

Ces groupes attirent de nouveaux combattants, ce qui laisse penser que les coups de main et autres opérations armées contre les soldats et les colons israéliens ne s'arrêteront pas, notamment dans les zones situées à l'intérieur de la ligne verte et dans les colonies de Cisjordanie, ce qui signifie une longue guerre d'usure pour l'armée israélienne.

Selon un rapport du 9 novembre du journal israélien  Maariv, les services de sécurité israéliens sont en état d'alerte en Cisjordanie, alors que l'on prévoit que les récentes activités de résistance pourraient se poursuivre.

Le responsable du  Yabous Center for Consultations and Strategic Studies, Suleiman Bisharat, a déclaré à Al-Monitor que l'apparition de nouveaux groupes armés en Cisjordanie, auxquels ont contribué les groupes de Jenine et de Naplouse, incite les jeunes hommes à se battre.

Bisharat a ajouté que les groupes armés sont surtout concentrés dans les camps de Jénine et de Balata et dans la vieille ville de Naplouse.

« Ces zones ont été le théâtre des batailles les plus féroces lors de l'opération Bouclier défensif en 2002. L'esprit de ces batailles reste vivant chez ces jeunes hommes qui n'hésiteront pas à s'engager dans une action militaire lorsque l'occasion se présentera », a-t-il expliqué.

M. Bisharat a expliqué également que ces groupes, à savoir la Brigade de Jénine et le Repaire aux Lion, sont populaires non seulement au niveau local mais aussi dans tout le monde arabe, ce qui leur permet d'attirer toujours plus de combattants.

Selon lui, il est possible que ces groupes soient discrètement et indirectement soutenus par certaines organisations ou certains partis. Si ce soutien est rendu public, la nouvelle pourrait entraîner l'expansion des cellules armées, une possibilité qui inquiète Israël.

La possibilité d'une escalade en Cisjordanie est très élevée, notamment après les élections israéliennes et le  renforcement de l'extrême droite, qui cherche à intensifier les raids israéliens dans la mosquée d'Al-Aqsa et à aggraver les restrictions dans les prisons israéliennes, deux facteurs qui envenimeraient la situation en Cisjordanie.

Auteur :  Ahmad Melhem

* Ahmad Melhem est un journaliste et photographe palestinien de  Al-Watan News basé à Ramallah. Il écrit pour un certain nombre de publications arabes. Suivez son  compte Twitter.

21 novembre 2022 -  Al-Monitor - Traduction :  Chronique de Palestine

 chroniquepalestine.com

 Commenter