Coupe du Monde 2022 : bienvenue en Absurdie !

Des Israéliens se plaignent du traitement qui leur est réservé au Qatar, à l'occasion de la Coupe du Monde

Al-Mayadeen, 24 novembre 2022. Un correspondant israélien de la chaîne publique KAN s'est plaint jeudi d'incidents « désagréables » dont il a été victime au Qatar lors de la couverture par la chaîne de la Coupe du monde de football qui se déroule dans le pays, en raison de son statut d'Israélien, une "nationalité" fortement contestée dans la région.

« Nous sommes montés dans un taxi et le chauffeur a découvert que nous étions Israéliens. Cela ne lui a pas plu du tout, alors il nous a chassés de sa voiture et nous a dit qu'il ne voulait pas de notre argent, nous accusant de tuer ses frères en Palestine », a déclaré le correspondant israélien Dor Hoffman.

Hoffman a également déclaré que lorsqu'il est arrivé avec son équipe dans un restaurant situé sur une plage locale, il a pris quelques photos. Le propriétaire du restaurant s'est enquis de leur nationalité, leur demandant d'où ils venaient. « Quand il a découvert que nous venions d'Israël, il a fait venir les agents de sécurité du restaurant, et ils nous ont mis dehors. Ils ont également pris mon téléphone et ont effacé toutes les photos que j'avais prises. »

Il a dit qu'il se sentait mal et menacé, notant qu'il « appartenait à un groupe hostile. »

Un autre correspondant israélien a déclaré il y a quelques jours qu'il était dérangé par les positions des supporters arabes présents à la Coupe du monde 2022, qui ont affirmé qu'ils refuseraient d'être interviewés par lui en raison de son allégeance.

Selon le correspondant, de jeunes Libanais ont été furieux lorsqu'ils ont découvert qu'il était israélien : « Je voudrais également dire que même hors antenne, quels que soient les fans arabes que nous rencontrons là-bas et à qui nous nous présentons, ils refusent totalement de nous parler. »

Depuis le coup d'envoi de la Coupe du monde, plusieurs vidéos sont devenues virales montrant des fans arabes refusant d'être interviewés par les médias israéliens.

« Les tentatives de parler aux fans de football à Doha ne se sont pas déroulées comme prévu », ont déclaré les médias israéliens. « Des vidéos circulent en ligne sont de fans saoudiens, d'un acheteur qatari et de plusieurs fans libanais évitant délibérément les reporters israéliens. »

« Le fait que nous soyons ici avec un logo israélien et que nous parlions hébreu a été très problématique pour beaucoup de gens ici, car il y a eu de nombreuses tentatives menées par des gens ici de tout le monde arabe pour protester contre nous parce que nous représentons la normalisation », a déclaré le correspondant de la chaîne israélienne 12 au Qatar.

Le correspondant de cette Chaîne 12, Ohad Hamo, a exprimé sa frustration face aux « mauvais traitements » infligés par les masses arabes qu'il a rencontrées lors de la Coupe du monde Qatar 2022. Des Arabes de toutes les nations ont refusé d'être interviewés par lui, un Israélien, lors d'une émission de télévision en direct.

« Tout le monde nous connaît, peut-être grâce aux vidéos Tik Tok très répandues. Ils viennent nous voir et critiquent le fait que nous soyons ici », a déclaré Hamo en guise d'objection. « Je ne sais pas pourquoi », s'est-il écrié.

لا يفوتكم هذا الفيديو..#شاهد:بصوت مهزوم..أوهاد حمو مراسل "القناة 12 الإسرائيلية" يقول:"رغم أننا وقعنا على أربع اتفاقيات تطبيع، إلا أن غالبية الشعوب العربية لا تحب وجودنا هنا".
لقد شكل #كأس_العالم_قطر_2022 فرصة حقيقية لإبراز الوعي الجمعي لأمتنا في رفضها لهذا الكيان الغاصب.

« Quand je me présente en tant qu'Israélien, certains d'entre eux me disent : 'Merci'. Pourquoi merci ? ! », a-t-il poursuivi avec des regards qui reflètent la plus grande perplexité.

La chaîne susmentionnée a montré un clip vidéo d'un fan arabe, après le match Arabie saoudite - Argentine, qui est entré dans une discussion animée avec le journaliste, lui portant un coup et lui rappelant qu'"Israël" n'existe pas.

Lorsque le reporter s'est présenté comme étant originaire d'"Israël", le supporter a répondu vertement : « Israël n'existe pas, il n'y a que la Palestine. Vive la Palestine, libre et arabe ».

Lorsque le journaliste a essayé d'imposer son opinion en disant « Il y a Israël jusqu'au jour de la résurrection », le fan, avec d'autres, a insisté sur le fait que « il n'y a pas d'Israël. La Palestine est libre et arabe, et elle le restera jusqu'à la fin des temps. Ce n'est pas une question de politique, car Israël n'existe même pas. »

Article original en anglais sur  Al-Mayadeen / Traduction MR

 ismfrance.org

 Commenter
newsnet 2022-11-27 #12807

alavache