05/03/2023 ismfrance.org  4min #225049

La résistance palestinienne grandit dans toute la Cisjordanie (chef du Jip)

JIP, 3 mars 2023. Les groupes de résistance en Cisjordanie occupée ont annoncé qu'ils continueraient à affronter l'occupation israélienne jusqu'à ce qu'elle soit complètement expulsée, a déclaré le secrétaire général du mouvement Jihad islamique palestinien, Ziyad Al-Nakhalah.

« Les martyrs ont transformé le camp en un symbole de résistance et une torche qui a illuminé une obscurité qui a duré des années, et la Brigade de Jénine et ses chevaliers sont devenus des héros », a déclaré Al-Nakhalah.

« Les héros des opérations à Al-Qods, Huwara et dans les territoires palestiniens occupés en 1948, ainsi que divers groupes, se forment et ils font l'impossible », a révélé le chef de la résistance.

Il a également appelé les groupes de résistance à s'unir face à l'occupation, afin que « la voix du peuple palestinien résonne et emplisse l'horizon », soulignant la nécessité pour toutes les puissances palestiniennes de répondre aux attentes du peuple palestinien et de ses sacrifices. Il a dit que cela ne se produirait que si les dissensions partisanes étroites existantes étaient surmontées et que la résistance était unie.

En outre, Al-Nakhallah a appelé les combattants de la liberté à être prudents et à ne pas utiliser de téléphones portables afin de ne pas être vulnérables face à l'occupation israélienne.

Les groupes de résistance « ont réussi à faire obstruction au projet [israélien] de s'emparer des terres palestiniennes... ; c'est soit nous, soit vous sur cette terre qui est la nôtre, et nous vous combattrons jusqu'à ce que vous partiez, car notre peuple courageux et héroïque ne s'agenouillera pas ou n'abandonnera pas », a-t-il ajouté, s'adressant à l'occupation israélienne.

« N'hésitez jamais quand il s'agit de confrontation, car la vie sous l'occupation est la mort, et le martyre sur le front est la vie, car ne considérez pas comme morts ceux qui sont tués dans le chemin d'Allah ; non, ils sont vivants (et) sont nourris par leur Seigneur », a-t-il souligné. « Sortez de chaque maison pour combattre les sionistes ; affrontez-les partout, allez les combattre et n'attendez pas qu'ils viennent à vous. »

En outre, le chef du JIP a déclaré que les États-Unis avaient poussé de toutes leurs forces pour faire éclore un nouveau complot lors du sommet d'Aqaba, mais qu'un seul homme avait suffi à contrecarrer leur plan. « La politique américaine soutient le projet sioniste et lui donne du pouvoir, et la communauté internationale agit pour le protéger, poussant les régimes arabes à participer à la protection de l'ennemi et de ses colons. »

Selon les médias israéliens, ce sommet visait à poursuivre et à consolider les accords conclus entre "Israël" et l'Autorité palestinienne dans le cadre du report du vote du CSNU sur la  condamnation de l'expansion des colonies israéliennes.

Le site israélien Walla! a expliqué que l'administration américaine a poussé à la tenue du sommet dans le cadre d'une « tentative de parvenir à une situation de calme avant le prochain mois de Ramadan, par crainte d'affrontements violents à grande échelle en Cisjordanie ».

Le site web a indiqué que le conseiller principal du président américain pour les affaires du Moyen-Orient, Brett McGurk, et la secrétaire d'État adjointe américaine pour les affaires du Proche-Orient, Barbara Leaf, assistaient à la réunion.

L'homme dont parlait Al-Nakhalah a  mené une opération qui a conduit à la mort de deux colons israéliens, avec un fusil M-16, à Huwara, près de Naplouse.

La Douzième chaîne israélienne a rapporté que l'homme qui a exécuté l'opération a percuté la voiture des deux Israéliens, puis est sorti de sa voiture, leur a tiré dessus puis a quitté les lieux. La chaîne a indiqué que les forces d'occupation israéliennes se sont rendues dans la secteur où elles continuent de le recherchent.

Suite à l'incident, Yoav Gallant, le ministre de la Sécurité de l'occupation, a déclaré : « Nous procéderons bientôt à une évaluation de la situation et prendrons des décisions concernant le sommet d'Aqaba. »

Le chef du conseil de colonisation du nord de la Cisjordanie a qualifié l'opération qui s'est déroulée à Huwara de « difficile ».

Les branches militaires des factions de la résistance dans le camp de réfugiés de Jénine avaient  rejeté la réunion d'Aqaba et appelé le peuple palestinien à la condamner également.

Article original en anglais sur  Al-Mayadeen / Traduction MR

 ismfrance.org

 Commenter