01/10/2023 chroniquepalestine.com  7 min #234679

Les colons israéliens intimident et terrorisent les diplomates étrangers

Selon les groupes de défense des droits de l'homme, depuis l'année dernière, la violence des colons israéliens et les démolitions de l'armée d'occupation ont forcé des dizaines de communautés bédouines palestiniennes à quitter la « zone C » en Cisjordanie occupée - Photo : Qassam Muaddi

Par  Qassam Muaddi

Ces constatations ont été faites après qu'un groupe de colons israéliens a attaqué une délégation diplomatique européenne qui visitait une communauté bédouine à l'est de Ramallah, jeudi dernier, 21 septembre.

Les  colons israéliens tentent d'intimider les diplomates étrangers pour qu'ils ne visitent pas les communautés palestiniennes de la «  zone C » de la Cisjordanie occupée, a déclaré à The New Arab (TNA), lundi 25 septembre, une source d'une ONG internationale travaillant en Cisjordanie occupée et qui a demandé à ne pas être nommée.

Ces remarques ont été faites après qu'un groupe de colons israéliens a attaqué une délégation diplomatique européenne qui visitait une communauté bédouine à l'est de Ramallah jeudi dernier.

La délégation visitait la communauté bédouine palestinienne de Wadi Al-Siq, au sud de la ville de Taybeh, à l'est de Ramallah, surplombant la vallée du Jourdain dans la « zone C », qui est sous le contrôle direct de l'armée israélienne.

La visite était organisée par le Consortium de protection de la Cisjordanie [West Bank Protection Consortium - WBPC], un groupe d'ONG internationales aidant les communautés palestiniennes de la « zone C ». Des colons israéliens appartenant à l'organisation de jeunesse israélienne fasciste « Im Tirtzu » ont pris d'assaut le village bédouin et ont interrompu la séance d'information organisée pour les diplomates.

Selon les rapports du WBPC à TNA, les colons israéliens ont pris d'assaut l'endroit où se tenait la réunion d'information et ont commencé à scander des slogans avec des mégaphones, harcelant la délégation. La visite a été interrompue et la délégation a quitté la communauté bédouine pour se rendre dans la ville voisine de Taybeh.

Des témoins directs à Taybeh ont déclaré à TNA qu'au moins quatre  colons israéliens ont suivi les diplomates à Taybeh, où ils ont été arrêtés par les forces de sécurité palestiniennes, qui ont interpellé les colons et les ont ensuite remis aux troupes israéliennes.

« Les membres de la sécurité palestinienne ont arrêté le convoi de voitures et ont ordonné aux colons de sortir, et l'un d'entre eux a résisté, sortant même un pistolet », a déclaré à TNA un habitant de Taybeh qui a demandé à ne pas être nommé.

« Les officiers palestiniens ont tiré plusieurs coups de feu en l'air et ont arrêté les colons », a ajouté le résident. « Les colons viennent parfois à Taybeh et achètent dans les magasins, mais c'est la première fois que des colons pénètrent aussi profondément dans la ville pour attaquer ou harceler quelqu'un, sans parler de sortir une arme à feu. »

La communauté bédouine de Wadi Al-Siq est située sur des terres appartenant aux villes de Taybeh, Rammun et Deir Dibwan. Les  colons israéliens ont établi un avant-poste illégal dans la vallée en 2020 et ont commencé à harceler la communauté.

L'avant-poste des colons a été établi par un groupe d'Israéliens qui ont construit illégalement la colonie de Kochav Hashachar à l'est de Taybeh, dirigée par un colon qui a commencé à élever des moutons sur des terres appartenant à des Palestiniens de Taybeh que les familles bédouines utilisaient en accord avec les propriétaires depuis des décennies, a expliqué la source de l'ONG internationale à TNA.

« Ce colon est né et a grandi dans une colonie israélienne illégale dans la bande de Gaza et a déménagé à Kochav Hashachar après le plan de désengagement israélien en 2005, lorsqu'Israël a évacué les colonies de la bande de Gaza », a déclaré la même source.

« Depuis 2020, le groupe de colons harcèle les Bédouins de la région, obligeant  18 des 19 communautés bédouines qui y vivent depuis des décennies à se rapprocher des environs immédiats de Taybeh, où ils ne peuvent élever leurs troupeaux que sur les terres agricoles des villageois, ce qui a suscité des tensions entre eux et les familles bédouines », ont-ils noté.

« Le groupe de colons contrôle désormais effectivement quelque 6000 dunams (environ 600 hectares) de terres appartenant à des familles de Taybeh, ce qui représente jusqu'à 25 % de l'ensemble des terres appartenant à la ville », ont-ils ajouté.

Selon la source, les colons israéliens « attaquent régulièrement des villages et des communautés palestiniennes, peu après une visite diplomatique internationale, afin d'intimider les diplomates étrangers et de les empêcher de visiter ces communautés ».

« Il s'agit d'un cas rare de harcèlement direct d'une délégation, car les  colons israéliens ont non seulement interrompu la visite, mais les ont suivis sur plus de cinq kilomètres, les plaçant dans une situation dangereuse, ce qui constitue une escalade des tentatives d'intimidation. »

La zone en question est située sur les pentes orientales des collines centrales de la Cisjordanie, à la limite de la vallée du Jourdain. Selon les experts, cette zone est stratégiquement cruciale pour les plans de colonisation israéliens.

« Le pouvoir israélien  considère les collines orientales de la Cisjordanie comme une zone stratégique pour l'expansion des colonies afin d'isoler la vallée du Jourdain du reste de la Cisjordanie », a déclaré à TNA Khalil Tfakji, un expert palestinien de premier plan sur les colonies israéliennes.

« Financés et soutenus par le gouvernement israélien et protégés par l'armée israélienne, ils peuvent contrôler un maximum de terres avec un minimum de ressources, de personnes et de temps, en terrorisant les Palestiniens pour qu'ils quittent la région », a ajouté Tafakji.

« C'est exactement ce qui se passe à l'est de Ramallah et de Naplouse, ainsi que dans le nord de la vallée du Jourdain », a-t-il expliqué. « C'est une indication que le gouvernement israélien actuel veut régler définitivement la question de la Cisjordanie occupée et imposer les nouveaux faits sur le terrain aux Palestiniens. »

À la fin du mois d'août, les médias israéliens ont révélé un plan de colonisation préparé par les dirigeants des colons israéliens et visant à porter le nombre d'Israéliens en Cisjordanie occupée à  un million d'ici à 2050. Ce plan a été présenté au gouvernement israélien pour approbation.

La « zone C »  couvre 62 % de la surface de la Cisjordanie occupée, y compris la vallée du Jourdain, qui représente 30 % de la Cisjordanie occupée.

La vallée du Jourdain contient les principales ressources en  eau des territoires palestiniens, des terres arables, des ressources naturelles telles que les minéraux de la mer Morte, ainsi que la plus longue frontière internationale avec la Jordanie.

Auteur :  Qassam Muaddi


* Qassam Muaddi est un journaliste palestinien basé à Ramallah. Il couvre l'actualité palestinienne : événements politiques, mouvements sociaux, questions culturelles... Il écrit pour les quotidiens libanais Assafir et Al Akhbar, le site  Middle East Eye et  The New Arab, ainsi que pour les journaux électroniques palestiniens  Metras et  Quds News Network.Son  compte twitter.

25 septembre 2023 -  The New Arab - Traduction :  Chronique de Palestine

 chroniquepalestine.com

 Commenter