29/11/2023 ismfrance.org  3 min #238259

Guerre Israël-Palestine : accord pour un échange de prisonniers et une trêve temporaire

Jour 54 : Opération Déluge d'Al-Aqsa dans la ville de Jérusalem

Silwanic, 29 novembre 2023. Au 54e jour de l'opération « Déluge d'Al-Aqsa », la sixième « tranche » de « l'accord d'échange » entre Israël et le Hamas a été conclue, tandis que les forces poursuivaient le siège imposé à la mosquée d'Al-Aqsa et que la municipalité a forcé une famille de Jérusalem à auto-démolir sa maison.

La sixième partie de l'accord

Au sixième jour de la « trêve humanitaire », les autorités d'occupation ont libéré 30 prisonniers palestiniens, tandis que les Brigades Al-Qassam ont libéré 10 Israéliens.

Parmi les prisonniers libérés figurent 8 prisonniers de Jérusalem, dont deux femmes. Tous sont des prisonniers qui « n'ont pas été jugés », à l'exception d'un prisonnier libéré. Ils viennent de plusieurs zones de Jérusalem : Sur Baher, Kufor Aqab, Wadi Al-Joz, le camp de réfugiés de Shu'fat et Al-Sawahreh.

Il s'agit de :

1. Abdul Rahman Al-Razem, détenu depuis août 2022, condamné à 21 mois de prison

2. Hanadi Al-Halwani, détenu depuis décembre 2023

3. Khadija Khwais, détenu depuis décembre 2023

4. Haroun Hani Alqam, détenu depuis juillet 2023

5. Izz Eddin Totah, détenu depuis juillet 2023

6. Nihad Jadallah ; est détenu depuis janvier 2023

7. Mohammed Jadallah, détenu depuis janvier 2023

8. Nour al-Din Abu Jum'a, détenu depuis avril 2023

Jeudi, les renseignements de l'occupation ont convoqué les familles des prisonniers de Jérusalem dont la libération était prévue, ont confisqué leurs téléphones et leurs cartes d'identité, puis leur ont fixé les conditions de libération de leurs enfants : pas de rassemblements, pas de levée de drapeaux et de banderolles, interdiction des feux d'artificice, dans le cadre d'une procédure que les autorités d'occupation ont suivie depuis le premier jour de l'accord d'échange.

Les forces ont livré les prisonniers et leur compagnon convoqué via le véhicule de renseignement jusqu'à la porte de la maison.

Un siège continu

Les autorités d'occupation ont continué d'imposer des restrictions à l'entrée des Palestiniens à la mosquée Al-Aqsa, en interdisant l'entrée à l'exception des employés des Fondations islamiques et des personnes âgées, dont la plupart sont des résidents de la vieille ville.

Des forces sont également déployées aux portes de la mosquée Al-Aqsa.

86 colons ont pris d'assaut la mosquée Al-Aqsa par la porte des Maghrébins.

Les forces continuent également de se déployer et de se positionner aux portes de la Vieille Ville, notamment à la Porte d'Hérode, à la Porte de Damas et à la Porte des Lions.

Les forces d'occupation ont pris d'assaut les alentours ou les domiciles des prisonniers qui devaient être libérés et se sont postées devant chez eux.

Ils ont fait irruption dans les maisons de la famille Jadallah, ont agressé toutes les personnes présentes, les ont battues et bousculées, et ont fait évacué les lieux où se trouvaient les personnes présentes.

Auto-démolition

La municipalité d'occupation a contraint Louay Abu Sbeih à auto-démolir sa maison dans le quartier de Wadi Qaddoum à Silwan.

La superficie de la maison est de 80 mètres carrés, 7 personnes y vivent et elle est établie depuis 4 mois.

Les autorités d'occupation ont continué les arrestations dans la ville de Jérusalem, et le Centre a documenté l'arrestation de :

1. Sondos Obaïd

2. Haitham Tafakji

3. Samir Saeed Sarhan

4. Thaer Mahmoud

Article original en anglais sur  The Wadi Hilweh Information Center / Traduction MR

 ismfrance.org

 Commenter