21/02/2024 7 articles reseauinternational.net  3 min #243309

Les États-Unis opposent une fois de plus leur veto à la résolution de l'Onu sur le cessez-le-feu à Gaza

par Press TV

Les États-Unis ont une fois de plus opposé leur veto à une résolution de l'ONU appelant à un cessez-le-feu humanitaire immédiat dans la bande de Gaza.

Le grand bienfaiteur d'Israël a utilisé mardi son veto au Conseil de sécurité des Nations unies pour bloquer le projet préparé par l'Algérie.

C'est la troisième fois que Washington s'oppose à une telle résolution depuis qu'Israël a déclenché sa sanglante machine de guerre à Gaza début octobre.

Les représentants de 13 pays au Conseil de sécurité composé de 15 membres ont voté en faveur de la résolution. La Grande-Bretagne s'est abstenue.

L'envoyé palestinien auprès des Nations unies, Riyad Mansour, a condamné le veto américain comme étant «absolument imprudent et dangereux».

«Le message passé aujourd'hui à Israël avec ce veto est qu'il peut continuer à commettre des meurtres en toute impunité», a-t-il déclaré dans une déclaration au Conseil de sécurité.

Dans ses remarques devant le Conseil de sécurité après que les États-Unis ont exercé leur droit de veto, l'ambassadrice américaine auprès de l'ONU, Linda Thomas-Greenfield, a prétendu qu'appeler à un cessez-le-feu immédiat à Gaza était «un vœu pieux et irresponsable».

Elle a prétendu qu'une telle action de la part des Nations unies pourrait étouffer les efforts diplomatiques visant à négocier un accord entre le Hamas et Israël pour une pause dans la guerre.

«Chers collègues, au cours des dernières semaines, nous avons indiqué très clairement que la résolution soumise au Conseil n'atteindrait pas l'objectif d'une paix durable et pourrait en fait aller à l'encontre de cet objectif», a déclaré Thomas-Greenfield.

Avant le vote, Amar Bendjama, l'ambassadeur d'Algérie auprès de l'ONU, a déclaré au Conseil : «Un vote en faveur de ce projet de résolution est un soutien au droit à la vie des Palestiniens».

«À l'inverse, voter contre est considéré d'une approbation de la violence brutale et des punitions collectives qui leur sont infligées».

Les États-Unis avaient plus tôt menacé de bloquer le projet de résolution proposée par l'Algérie.

La sauvagerie d'Israël à Gaza a commencé le 7 octobre 2023, après que le Hamas a mené l'opération surprise Tempête d'Al-Aqsa contre les occupants.

Jusqu'à présent, le régime a tué plus de 29 000 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, et en a blessé environ 70 000 autres à Gaza.

Washington a depuis fourni au régime plus de 10 000 tonnes de matériel militaire.

Les États-Unis ont opposé leur veto à des projets de résolution similaires de l'ONU pour un cessez-le-feu en octobre et en décembre.

source :  Press TV

 reseauinternational.net

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
24/02/2024 legrandsoir.info #243530

Les États-Unis opposent une fois de plus leur veto à la résolution de l'Onu sur le cessez-le-feu à Gaza

Les États-Unis ont bloqué le projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu sur le cessez-le-feu à Gaza

Vera BASILAYA

Les États-Unis ont bloqué au Conseil de sécurité des Nations unies (CS) une résolution présentée par l'Algérie exigeant un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza.

Treize des quinze membres du Conseil de sécurité, dont la Russie et la Chine, ont voté en faveur de la résolution de l'Algérie. Les États-Unis s'y sont opposés et le Royaume-Uni s'est abs

22/02/2024 strategic-culture.su  10 min 🇬🇧 #243404

Les États-Unis opposent une fois de plus leur veto à la résolution de l'Onu sur le cessez-le-feu à Gaza

The United States Vetoes Yet Another Un Humanitarian Ceasefire Over Gaza

Is a rival resolution from Washington another trick to protect Israel?

Philip GIRALDI

There have been several interesting developments relating to Israel's ongoing destruction of Gaza and its people, but one might well question the motives of at least one of the principal players in the drama, namely Joe Biden's United States government. Last Tuesday the United States, acting to protect Israel, vetoed a United Nations Security Council resolution, arguing that it would "jeopardize" the ongoing negotiations between the two parties to release the Israeli hostages and it wouldn't be "conducive to a sustainable peace and would instead empower Hamas." Thirteen of the fifteen members of the Security Council supported the resolution, Britain abstained, and US alone voted against it.

22/02/2024 lesakerfrancophone.fr  3 min #243358

Les États-Unis opposent une fois de plus leur veto à la résolution de l'Onu sur le cessez-le-feu à Gaza

« Une solution finale »

ParMoon of Alabama − Le 21 février 2024

L'article de Wikipédia pour le terme "solution finale" :

-

Hier, les États-Unis ont opposé leur veto à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU qui exigeait un cessez-le-feu inconditionnel à Gaza. Linda Thomas-Greenfield, l'ambassadrice américaine aux Nations unies, a bafoué sa propre résolution qui, faute de soutien, n'

21/02/2024 middleeasteye.net  5 min #243329

Les États-Unis opposent une fois de plus leur veto à la résolution de l'Onu sur le cessez-le-feu à Gaza

Guerre à Gaza : après le véto américain, l'ambassadeur algérien à l'Onu, star des réseaux sociaux

Par MEE

Alors que mardi 20 février, les États-Unis ont empêché le Conseil de sécurité de l'ONU d'exiger un cessez-le-feu « immédiat » à Gaza, le représentant permanent de l'Algérie aux Nations unies, Amar Bendjama, a directement interpellé Washington dans un discours

« Que celui qui bloque cette résolution révise sa politique et ses calculs. Les erreurs d'aujourd'hui auront un prix, violence et instabilité, pour notre région et notre monde de demain.

21/02/2024 mondialisation.ca  6 min #243324

Les États-Unis opposent une fois de plus leur veto à la résolution de l'Onu sur le cessez-le-feu à Gaza

La recette de Washington pour arrêter la guerre à Gaza: «donnez-nous une victoire»!

Par Yahia Dabouk

Désormais, le monde entier est au courant que le 20 février 2024 les États-Unis ont, pour la troisième fois, opposé leur veto à un projet de résolution exigeant un cessez-le-feu immédiat à Gaza, tandis que le Royaume-Uni s'est abstenu [*].

La preuve, s'il en fallait, que l'administration américaine n'a nullement l'intention de faire pression sur Israël, malgré toutes ses allégations quant à sa volonté d'arrêter la guerre assassine en Palestine et d'éviter son extension au Liban, au Yémen, en Irak, en Syrie… Des pays qui endurent des raids aériens destructeurs et meurtriers, mais dont les résistances populaires affirment et prouvent être décidées à poursuivre leurs offensives terrestre ou maritime contre les agresseurs israélo-américains et leurs alliés, tant que le massacre à Gaza se poursuit.