28/05/2024 infomigrants.net  2 min #249422

Soudan : situation catastrophique au camp de réfugiés d'Abou Chouk près d'El Fasher

Au camp de réfugiés d'Abu Chouk, près de la ville d'El Fasher au Darfour, au Soudan, ici en 2009. Crédit : AP, Nasser Nasser

Assiégés par la violence, assoiffés et au bord de la famine, 60 % des déplacés du camp d' Abou Chouk ont été contraints de s'enfuir, affirme la Coordination générale pour les réfugiés et les déplacés du Darfour.

Ils se sont dirigés vers la localité de Tawila, à Jabal Marra, à 60 km d'El Fasher, région du Darfour du Nord contrôlée par le Mouvement de libération du Soudan, faction Abdelwahed Nour. Ce dernier a accusé les forces de soutien rapide d'avoir commis un massacre dans ce camp.

>> À lire aussi :  Soudan: la ville d'El Fasher, encerclée par les paramilitaires d'Hemedti, tient bon

"Épuration ethnique"

Il y a une semaine, en effet, les FSR (Forces de Soutien Rapide) ont bombardé Abou Chouk à l'artillerie lourde. Plusieurs habitations ont été détruites. Le camp a été pillé, puis frappé plus tard par l'aviation de l'armée qui pourchassait les FSR. Il y a eu 200 victimes dont 80 morts, selon un bilan provisoire d'une ONG soudanaise.

Minni Arko Minnawi le gouverneur du Darfour, a qualifié ce qui se passe à El Fasher "d'épuration ethnique", exécutée "par les mêmes personnes qui ont commis les crimes de 2003, pour des motifs ethniques", a-t-il écrit sur son compte X.

>> À lire aussi :  Soudan: importante réunion du front civil soudanais pour mettre fin à la guerre

 infomigrants.net

 Commenter