07/12/2020 8 articles francais.rt.com  3 min #182599

Venezuela : le parti du président Nicolas Maduro remporte les élections législatives

La coalition qui soutient le président Maduro a obtenu 67,7% des 5,2 millions de suffrages exprimés, selon le Conseil national électoral. L'opposition qui a pris part au scrutin en dépit de l'appel au boycott de Juan Guaido, en a obtenu 18%.

Le président Nicolas Maduro et son parti ont repris le contrôle du Parlement du Venezuela lors des élections législatives du 6 décembre. Selon les résultats annoncés par la présidente du Conseil national électoral, Indira Alfonzo, la coalition qui soutient le chef d'Etat, le Grand pôle patriotique, a obtenu 67,7% des voix contre 18% pour l'opposition.

«Il y a 5 ans, j'ai reconnu les résultats et la défaite, nous pensions que nous allions construire des canaux de dialogue. Aujourd'hui 5 ans plus tard, je dois dire que nous avons une nouvelle Assemblée nationale et que nous avons obtenu une gigantesque victoire électorale», a réagit Nicolas Maduro, dans des propos  rapportés par Ultimas Noticias. «Un changement de cycle arrive, positif, celui de la reprise, [permettant] de surmonter le blocus, un cycle vertueux, marqué par la souveraineté», a-t-il ajouté.

Le scrutin a toutefois été marqué par une forte abstention : alors que 20 millions de Vénézuéliens étaient convoqués aux urnes pour choisir les 277 députés, le Grand pôle patriotique a obtenu 5,2 millions des suffrages exprimés. L'abstention a ainsi atteint 69%.

L'opposant Juan Guaido, autoproclamé en janvier 2019 président du pays et reconnu comme tel par Washington et ses alliés dont l'UE, avait décidé de boycotter ces élections. A la lecture des résultats, ce dernier a estimé que «le rejet majoritaire du peuple vénézuélien a été évident []... Le Venezuela a tourné le dos à Maduro et à sa fraude».

Sans nul doute, cette élection ne sera pas reconnue pas une majeure partie du monde occidental, qui avait globalement exprimé son soutien à Juan Guaido. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a d'ores et déjà  qualifié le scrutin de «mascarade». «Ce qui se passe aujourd'hui au Venezuela est une imposture et une mascarade. Les résultats annoncés par le régime illégitime de Nicolas Maduro ne refléteront pas la volonté du peuple vénézuélien», avait-il écrit le 6 décembre sur Twitter.

«Un zombie a parlé !», a répliqué le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza. «Espérons que très bientôt la diplomatie reviendra au département d'Etat et à la Maison Blanche», a-t-il dit, faisant référence à la possible défaite électorale du président Donald Trump.

La Russie avait pour sa part condamné les appels à «saper» les élections et avait envoyé une délégation d'observateurs chargés d'en surveiller le bon déroulement et d'en donner une évaluation. Le ministère russe des Affaires étrangères avait par ailleurs appelé à respecter le processus électoral et la décision prise par le peuple vénézuélien.

 Lire aussi Législatives au Venezuela : une «mascarade», pour les Etats-Unis

 francais.rt.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier