26/05/2023 14 articles francesoir.fr  7min #229008

Énième déformation médiatique des propos du Pr Raoult, à propos de l'efficacité du vaccin anti-Covid: le point avec le Pr Parola de l'Ihu-Méditerranée

Xavier Azalbert, France-Soir

Selon RTL, le professeur Raoult aurait admis que « le vaccin (anti-Covid) est efficace ».

Capture d'écran par photographie, site RTL

POLÉMIQUE - Attendus avec la plus grande attention du grand public, les propos du Professeur Raoult sont toujours auscultés à la fois par les raoult-sceptiques et ses partisans. Les esprits de tous ont été marqués depuis le début de la pandémie avec les nombreuses publications de l'IHU-Méditerranée, qui a été à la pointe du soin et de la recherche contre la Covid-19.

Certaines de ces publications ont fait l'objet de controverses médiatiques, notamment à propos de l'efficacité de la bithérapie (combinant hydroxychloroquine et azithromycine), proposée dès mars 2020 et prescrite au sein de l'établissement public dans le cadre d'un protocole de soins méticuleux.

Afin de répondre aux critiques et de faire taire les fausses informations à ce sujet, l'équipe de l'IHU Méditerranée et le professeur Raoult ont décidé de faire certifier les données par huissier de  leur étude phare portant sur les 30423 patients soignés à l'IHU. Ces dernières,  mises à disposition du public, démontrent une indubitable efficacité du traitement.

Cette certification est une première en science. Alors que les notions de consensus et de disputatio scientifiques sont malmenées à notre époque, notamment au sein des médias dominants ou par des experts qui peuvent entretenir des conflits d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique et refusent tout débat pluriel, elle permet de répondre à des besoins essentiels en matière de transparence scientifique.

Une transparence qui engage de facto le monde médiatique à vérifier l'information, y compris par conséquent dans le domaine de la science, qui est désormais particulièrement exposé aux raccourcis et à diverses fausses nouvelles. L'exemple du LancetGate en est  l'épisode le plus représentatif.

Hélas, les actes de désinformation ou de mésinformation se poursuivent. Un  article de Cyprien Cini et Joanna Wadel, publié le 24 mai 2023 sur le site de RTL, titre : « Didier Raoult admet que le vaccin est efficace ». En sous-titre, on peut lire :  « Dans un entretien accordé à UPR TV, la chaîne YouTube de François Asselineau, le microbiologiste reconnaît les vertus du vaccin contre le Covid-19 ».  

Selon cet article et son interprétation de propos (isolés) tenus lors d''un entretien réalisé auprès du président de l'Union Populaire Républicaine (UPR), une sorte de couperet tombe et signifierait un changement de direction à 180° réalisé par le professeur Raoult : « Après deux ans et demi, le praticien admet enfin l'efficience du vaccin. » 

« Ces déclarations », qui sont ainsi prêtées (fallacieusement) au professeur Raoult selon les auteurs de l'article au sein de cette présentation, « sont d'autant plus improbables qu'elles contrastent drastiquement avec  ses prises de position des années précédentes : ‘Parmi les vaccinés,  il n'y a pas moins de morts', affirmait-il par exemple en 2021 ».

Et les journalistes de conclure, dans un jugement aussi hâtif que définitif, au virement de bord du Pr Raoult. Cette « nouvelle » n'a pas manqué d'enflammer les esprits sur les réseaux sociaux avec de nombreux commentaires fusant de part et d'autre. La partisanerie, toujours stérile, s'est immédiatement exercée autour de l'affaire.

D'un côté, les journalistes « raoult-sceptiques » déclarent par exemple que « l'entendre faire demi-tour à présent relève donc de l'extraordinaire. Finalement, tout vient à point à qui sait attendre », alors que sur les réseaux sociaux les « pro-raoult » s'exclament sur ce que certains jugent comme « un abandon » ou imaginent que le Pr Raoult aurait subi des pressions...

Mais, devant cet emballement, personne n'a cherché véritablement à comprendre la signification des propos du professeur Raoult, in extenso, sans coupure. Il faut bien entendu recontextualiser ses mots par rapport à l'ensemble de sa démarche d'observation et de recherche. Nous y reviendrons.

Il ne faut pas oublier non plus la réflexion construite du professeur marseillais, ou ne pas faire semblant de l'oublier, pour produire quelque chose qui ne dépend alors plus de la médiation de l'information, mais plutôt d'une énième volonté de déformer les propos d'un scientifique internationalement reconnu.

Avant d'évoquer demain dans nos colonnes auprès du principal intéressé ces thématiques, afin de remettre le discours médiatique et scientifique dans la bonne direction (celle des faits et du suivi attentif de l'évolution de la science qui n'est pas un dogme), nous avons contacté le professeur Parola de l'IHU-Méditerranée pour un entretien.

Sans surprise, devant un nouveau dénigrement médiatique à l'encontre du professeur Raoult et de l'IHU, il réagit avec plus de nuances, rappelle les observations et études produites au sein de l'établissement de santé quant à la question de l'efficacité du vaccin anti-Covid-19.

France-Soir : Le média RTL titre que « Didier Raoult admet que le vaccin est efficace » en citant des propos qu'il aurait tenus dans un entretien accordé à UPR TV, la chaîne Youtube de François Asselineau. Qu'en pensez-vous ?  

Professeur Philippe Parola : Les propos de propos de Didier Raoult tels que rapportés ont été peut-être tronqués, ou mal interprétés, ou interrompus par une digression ou par son interlocuteur.

Quelle est l'interprétation que l'on doit en faire, quelle efficacité réelle prêter au vaccin, par rapport aux données recueillies au gré de l'avancée de l'épidémie et de ses nouveaux variants ?

En pratique, dans nos observations, le vaccin semblait avoir un effet protecteur, chez les personnes susceptibles de faire des formes graves et de mourir, c'est-à-dire les personnes âgées ou très âgées (pour mémoire, la moyenne d'âge des patients que nous avons pris en charge et décédés du Covid en 2020 2021, était de 81 ans).

Nous n'avons jamais eu de données d'observation, montrant que la vaccination avait un intérêt quelconque dans les populations plus jeunes et non à risque, tant à titre individuel, que pour stopper l'épidémie.

Nous étions d'ailleurs avant l'émergence d'Omicron qui donne une maladie tout à fait différente et pour lequel je ne suis pas certain que nous retrouverions les mêmes résultats.

Avez-vous eu des données d'observations sur le bénéfice et les risques associés à la vaccination ?

Nous n'avons jamais eu de données d'observation, montrant que la vaccination avait un intérêt quelconque dans les populations plus jeunes et non à risque, tant à titre individuel, que pour stopper l'épidémie.

Au contraire, nous avons observé très tôt, et nous l'avions dit, tout le monde le sait d'ailleurs maintenant, que les vaccins disponibles n'empêchaient, ni la contamination, ni la transmission. La description des effets secondaires connus (myocardite, troubles menstruels, oblitération de l'artère centrale de la rétine…) et ceux qui seront peut-être décrits, ne m'a jamais convaincu, dans la balance, bénéfices / risque d'un intérêt quelconque de la vaccination des populations non à risque de mourir du Covid.

Donc, pour résumer, à mon avis dans les propos que vous me rapportez, on meurt moins, cela veut dire, on meurt moins chez ceux qui avaient un risque de faire des formes graves ou de mourir de la Covid en 2020-21 (à l'IHU avec un âge moyen de 81 ans) et ceci avant Omicron, de façon temporaire d'ailleurs.

Aujourd'hui nous avons des statistiques sur la cohorte des personnes prises en charge à l'IHU et donc il est difficile de rapporter ces données en population générale car les données de mortalité toutes causes ne sont pas disponibles, y compris par statut vaccinal. (ndlr : le professeur  Toubiana a demandé ces données qui ne lui ont toujours pas été fournies au prétexte qu'elles n'existent pas).

  • Dans une interview à paraitre demain, le Professeur Raoult répond à toutes questions au sujet de cette polémique.

 francesoir.fr

 Commenter
Articles enfants plus récents en premier
08/06/2023 francesoir.fr  5min #229580

 Énième déformation médiatique des propos du Pr Raoult, à propos de l'efficacité du vaccin anti-Covid: le point avec le Pr Parola de l'Ihu-Méditerranée

Crimes et Châtiments - est-ce un crime de soigner les patients et d'informer ?

Xavier Azalbert, pour France-Soir

Crimes et Châtiments - est-ce un crime de soigner les patients et informer ?

Getty Images

ÉDITO - Quel crime horrible ont bien pu commettre Didier Raoult et ses collaborateurs de l'IHU de Marseille pour que l'entièreté de l'appareil médiatique de la propagande officielle se déchaîne contre eux depuis une semaine ? Le Canard déchainé y compris.

07/06/2023 reseauinternational.net #229525

 Énième déformation médiatique des propos du Pr Raoult, à propos de l'efficacité du vaccin anti-Covid: le point avec le Pr Parola de l'Ihu-Méditerranée

Harcèlement & destruction de réputation

par Jean-Dominique Michel

Les procédés utilisés par les pouvoirs médiatico-politiques à l'encontre du Pr Raoult et des scientifiques intègres relèvent des règles de l'art en la matière.

Les mêmes cabinets de conseil qui ont orchestré la réponse sanitaire désastreuse disposent de toute l'expertise requise.

Et l'on voit bien au service de quels intérêts les milices mob

30/05/2023 francesoir.fr  6min #229178

 Énième déformation médiatique des propos du Pr Raoult, à propos de l'efficacité du vaccin anti-Covid: le point avec le Pr Parola de l'Ihu-Méditerranée

Christian Perronne réagit à la cabale contre Didier Raoult: « Les traitements précoces fonctionnent, il faut être aveugle pour ne pas le voir »

Xavier Azalbert, Chloé Lommisan, France-Soir

Le professeur Christian Perronne apporte un soutien sans réserve au Professeur Raoult, une nouvelle fois attaqué au sein des médias.

F. Froger / Z9, pour France-Soir

SCIENCE/SANTÉ - Après la publication d'une étude retrospective qui démontre l'efficacité de l'hydroxychloroquine (HCQ) en traitement précoce de la Covid-19, le professeur Raoult fait l'objet d'une nouvelle fronde.