20/11/2023 9 articles francesoir.fr  5 min #237629

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

Trina Banderas, France-Soir

Javier Milei célèbre sa victoire en compagnie de ses supporters à son QG de campagne

Luis Robayo / AFP

MONDE - En moins de trois ans, Javier Milei sera passé du petit écran à la Casa Rosada, siège du pouvoir exécutif argentin. Vainqueur des élections présidentielles dimanche 19 novembre, le candidat ultra-libéral prendra les rênes de la troisième économie d'Amérique latine à partir du 10 décembre. Cela marque le début d'une expérience politique et économique sans précédent.

L'Argentine a été le théâtre dimanche 19 novembre d'élections cruciales, marquées par la victoire du candidat ultra-libéral Javier Milei sur son rival péroniste Sergio Massa, qui a rapidement reconnu sa défaite. Contrairement aux prévisions serrées des sondages, Milei a remporté une victoire éclatante, avec 55,69 % des voix contre 44,30 % pour Massa (sur 99,26% des votes dépouillés).

À 2 heures du matin, heure française, le nouveau président élu de l'Argentine s'est adressé à une foule de partisans euphoriques. Dans un discours étonnamment serein, il a déclaré : "Aujourd'hui marque le début de la reconstruction de l'Argentine, la fin de sa période de décadence."

Économiste, libertaire et "anarchiste de marché"

Javier Milei, économiste diplômé d'universités privées de Buenos Aires,  affilié au World Economic Forum se définit comme un "libéral libertaire" et un "anarchiste de marché". Son plaidoyer en faveur d'une réduction de l'État repose sur la limitation des dépenses publiques, des impôts et de l'intervention gouvernementale dans l'économie. À la tête du Parti libertaire d'Argentine, faisant partie de la coalition d'extrême droite La Libertad Avanza, il a triomphé lors des élections du PASO (élections primaires, ouvertes, simultanées et obligatoires).

Avant de faire le saut en politique en 2019, Javier Milei s'est distingué par ses interventions médiatiques en tant que chroniqueur pour des journaux tels que La Nación et El Cronista, ainsi que par son rôle d'animateur de talk-show à la télévision.

Dans ses discours, Milei adopte un langage incisif. Il a même menacé lors d'une conférence publique ses opposants politiques : "Fils de pute de gauche, tremblez". À une autre occasion, il a défendu l'idée de dynamiter la Banque centrale d'Argentine, précisant que ce n'était pas une métaphore : "Quand je parle de brûler la Banque centrale, ce n'est pas une métaphore, je veux la dynamiter, mais c'est littéral", a-t-il affirmé au média El Café Diario.

Entre ambition anarcho-capitaliste et défis économiques

À l'âge de 53 ans, se définissant lui-même comme un "anarcho-capitaliste", Milei a exprimé son ambition de rediriger l'Argentine vers la voie de la prospérité. "Aujourd'hui, nous retrouvons le chemin qui a jadis forgé la grandeur de notre pays, en embrassant à nouveau les principes de liberté", a-t-il déclaré dans son discours inaugural en tant que président élu.

En Argentine, le manque d'accord politique à moyen terme et l'accentuation des tensions entre le parti au pouvoir et l'opposition ont entrainé une instabilité croissante et une détérioration économique. Actuellement, plus de 18 millions d'Argentins, soit 40 % de la population totale, vivent dans la pauvreté, et l'inflation annuelle atteint 143 % sur les 12 derniers mois (jusqu'à fin octobre), selon les chiffres officiels.

Face à ces défis, les Argentins ont confié le pouvoir à un candidat dont la rhétorique anti-establishment suscite des comparaisons avec des figures telles que l'ancien président brésilien Jair Bolsonaro et l'Américain Donald Trump, qu'il affirme admirer.

Dollarisation et liquidation de la Banque centrale

Dans la première phase de son programme électoral, Milei préconise une réduction drastique des dépenses publiques et une réforme visant à alléger la pression fiscale. Les propositions initiales incluent également la flexibilisation du travail, du commerce et de la finance accompagnée de réformes globales dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de la sécurité.

La deuxième phase englobe la réduction des fonds de pension et de retraite, ainsi que la suppression de certains ministères et des programmes sociaux. Après avoir supprimé un total de 11 ministères, l'homme politique a annoncé à plusieurs reprises qu'il n'en conserverait que huit : "Je conserverai le ministère de l'Action sociale, le ministère des Infrastructures, le ministère de l'Economie, le ministère de la Justice, le ministère de la Sécurité, le ministère de la Défense, le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l'Intérieur". Milei entend ainsi mettre fin aux "fraudes" dans son pays.

Quant à la troisième et dernière phase du plan, elle implique la "liquidation" de la Banque centrale et la dollarisation de l'Argentine. Le dollar est la monnaie d'épargne des Argentins. Dans ce pays, une maison, une voiture et même des appareils électroménagers sont vendus en dollars, bien que la monnaie officielle soit le peso argentin. Après des décennies de forte inflation, les Argentins se méfient du peso. C'est pourquoi le discours de Javier Milei a résonné fortement. Selon lui, pour mettre fin à l'inflation, il faut retirer aux politiciens le pouvoir de créer excessivement de la monnaie (utilisation de la planche à billets) pour financer le déficit de l'État. Il suggère ainsi de supprimer la Banque centrale, qui produit la monnaie nationale (le peso), et d'opter exclusivement pour le dollar afin de réduire l'inflation.

 francesoir.fr

 Commenter
newsnet 2023-11-20 #13800

même lui il n'en revient pas que les gens soient si cons

Articles enfants plus récents en premier
27/11/2023 strategic-culture.su  12 min 🇪🇸 #238123

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

El triunfo de Milei como una construccion mediatica prolijamente planificada

Correo DEL ALBA / Atilio BORON

Escríbenos: infostrategic-culture.su

Como es habitual en materia de análisis político o electoral en América Latina y el Caribe, a pocas horas de conocerse el triunfo de Javier Milei en las presidenciales argentinas acudimos a entrevistar, en exclusiva por Correo del Alba, al reconocido cientista político e intelectual marxista Atilio Borón, con quien reflexionamos acerca del triunfo de la extrema derecha.

25/11/2023 mondialisation.ca  7 min #237961

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

Argentine - Un séisme politique

Par Peter Koenig

Dimanche 19 novembre, l'extrême néolibéral Javier Milei a remporté le second tour des élections avec 56% contre 44% pour l'actuel ministre péroniste (centre gauche) de l'Économie, Sergio Massa. C'est plus qu'une surprise. Le 23 octobre, lors du premier tour, Massa avait une avance de 36 à 30 %. Massa est un économiste expérimenté et un politicien chevronné.

22/11/2023 strategic-culture.su  11 min 🇸🇹 #237804

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

Para entender (e enfrentar) o novo fascismo

Ele tornou-se ameaça persistente, indica vitória de Milei. Odeia o Estado, surfa na crise da democracia e se aproveita do frenesi sem memória das redes sociais - para apelar às ilusões mais passadistas... É preciso examiná-lo em profundidade

Por Glauco FARIA

Escreva para nós: infostrategic-culture.su

A vitória de Javier Milei na Argentina traz algumas pistas sobre como a extrema direita consegue se organizar, política e eleitoralmente, em países, contextos e situações distintas.

22/11/2023 strategic-culture.su  5 min 🇬🇧 #237779

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

Don't Cry for Argentina. It Is Not Worthy of Your Tears

Stephen Karganovic

Argentina has made its choice and now it must bravely face the consequences of its own making, Stephen Karganovic writes.

Contact us: infostrategic-culture.su

The Argentine runoff Presidential election has produced a result that many who still care for Argentina will regard as regrettable. But there are also bound to be not a few level-headed observers who will regard the outcome as somewhat suspicious.

22/11/2023 lewrockwell.com  3 min 🇬🇧 #237738

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

I'm Not Used To Winning

By Tom Woods

November 22, 2023

From the Tom Woods Letter:

You've surely heard the news: Javier Milei, a member of Argentina's Chamber of Deputies, was elected president of Argentina — and it wasn't close.

The circumstances — a poverty rate at 40 percent, and inflation at a crippling 140 percent — were ideal for someone like Milei, who holds ideas some people might have considered "extreme" just a few years ago.

22/11/2023 lewrockwell.com  6 min 🇬🇧 #237737

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

The Scam of Politics Continues

By Gary D. Barnett

November 22, 2023

"Man is not what he thinks he is, he is what he hides."

~ André Malraux

Lying will become much more prevalent (how is that possible?) over this next year, as we have entered the final lap of election madness in the U.S. The next presidential selection is now less than a year away, so the gloves are off, and how the lies will fly. The promises and idiocy have already begun of course, but all will get much worse every day from this day forward.

22/11/2023 lewrockwell.com  3 min 🇬🇧 #237734

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

Javier Milei, Libertarian Critic of Pope Francis, Elected President of Argentina

By Andreas Wailzer
Lifesite News

November 22, 2023

BUENOS AIRES — Libertarian candidate Javier Milei, who has condemned abortion as murder, has won the presidential election in Argentina.

Milei, who gained tremendous support among Argentinians fed up with the political establishment, economic decline, and surging inflation, achieved around 56 percent of the vote and convincingly defeated his opponent, Sergio Massa in the run-off election on November 19.

20/11/2023 strategic-culture.su  2 min 🇸🇹 #237644

Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite

« Nao chore pela Argentina, eles escolheram o abismo e cairao no buraco negro »

Pepe Escobar

"Grande vitória da horrível oligarquia argentina", indicou o jornalista

Escreva para nós: infostrategic-culture.su

O jornalista e correspondente Pepe Escobar usou sua conta no X para lamentar a vitória do ultradireitista Javier Milei, do La Libertad Avanza, que venceu neste domingo (19) as eleições presidenciais argentinas.

"Não chore pela Argentina.

Référencé par :

1 article