Accepter cookie ?
07/01/2022 2 articles reseauinternational.net  5 min #200258

Un emmerdé à l'emmerdeur (partie 1)

par Bruno Genkin.

Remontons un peu dans le temps, souvenons-nous :

  • La grippe espagnole 1918-1920 (non originaire d'Espagne malgré son nom) fit entre 20 et 50 millions de victimes dans le monde pour une population totale, à l'époque d'environ deux milliards d'habitants.
  • La grippe asiatique 1957-1958 fit environ 1à 4 millions de morts pour une population totale d'environ deux milliards neuf cent millions d'habitants
  • La grippe de Hong-Kong 1968-1969 fit entre 1 et 4 millions de morts pour une population totale de trois milliards six cent millions d'habitants
  • Le SARS en 2003 8000 cas et 800 morts (Dame Bachelot craqua à cette époque sept-cent millions d'eurodont trois cent quarante huit millions pour un vaccin, dédommagements aux laboratoires inclus) dont 1334 cas graves et 312 décès.
  • Le H1N1 en 2009 quelques centaines de milliers de morts dans le monde. (Dame Bachelot craqua à cette époque sept-cent millions d'euro dont trois cent quarante-huit millions pour un vaccin, dédommagements aux laboratoires inclus) dont 1334 cas graves et 312 décès. Le vaccin Pandemrix de GlaxoSmithKline généra 4 cas graves et 91 effets indésirables. La narcolepsie a été reconnue comme effet indésirable grave. Ces vaccins ne sont plus utilisés en France.
  • Le MERS en 2012 avec 2500 personnes touchées
  • COVID 19 2020 à 20...., à ce jour environ 5 à 5.5 millions de morts pour une population de 7 milliards sept cent millions d'habitants.

L'emmerdé est bien obligé de faire remarquer ces quelques chiffres :

23 500 morts déclarés comme provenant des piqures pour les 27 pays d'Europe. Le facteur de sous-estimation peut multiplier par 10 ou plus ce nombre déjà énorme et dissimulé au public

Environ 2 000 000 d'accidents dus à ces traitements géniques et non pas des vaccins dont la moitié de graves à probablement aussi multiplier par 10, cela fait beaucoup.

Ces chiffres proviennent d'Eudravigilance, Vaccinetraker et d'adreport ; Ils ne sont donc pas faux !!

D'autre part, comment faire confiance suite à cette fiche ARS datée du 30 Mars 2020 relative au Coronavirus (COVID-19) intitulée ;

« Statégie de prise en charge des personnes âgées en établissements et à domicile dans le cadre de la gestion de l'épidémie de Covid-19 » paraît.

Elle concerne les personnes âgées de 70 ans et plus qui représentent 85% des décès hors EPAHD.

Le Conseil scientifique en date du 27 mars rend ses conclusions quant à la prise en charge des personnes âgées en EPAHD.

Voici un extrait fort instructif de cette fiche :

« Il est organisé une astreinte soins palliatifs dédiée aux ESMS pour personnes âgées afin de recenser les ressources. En lien avec l'astreinte « personnes âgées » du territoire, elle permet l'organisation d'une décision collégiale ;

l'astreinte mobilise l'HAD et les équipes mobiles et/ou territoriales de soins palliatifs qui sont également des ressources importantes (cf recommandations de la société savante la SFAP dans le cadre de l'épidémie Covid-19) ;

afin de permettre l'accès à certains produits indispensables dans la prise en charge des patients Covid (paracétamol injectable, Rivotril), une adaptation du cadre réglementaire sera réalisée. Ces produits pourront être dispensés par les pharmacies à usage intérieur (PUI) autorisées sur présentation d'une ordonnance émanant de tout médecin portant la mention « prescription dans le cadre du Covid-19 », pour permettre la prise en charge de la fièvre et de la douleur (paracétamol injectable) ainsi que des dyspnée et des détresses respiratoires asphyxiques (Rivotril) des patients atteints ou susceptibles d'être atteints par le virus SARS-CoV- dont l'état clinique le justifie, et conformément aux recommandations de la SFAP, jusqu'au 15 avril 2020. L'accès à ces produits sera couplé à un renfort de personnels pour en assurer la bonne utilisation ; la prise en charge devra prendre en compte la situation du résident et les ressources disponibles dans l'EHPAD permettant une présence soignante et le matériel adéquat. Si de bonnes conditions ne sont pas assurées il sera nécessaire de prévoir le transfert du résident dans un établissement de santé (les hôpitaux de proximité pourront être mis à contribution) ; certains médicaments en réserve hospitalière administrés dans le cadre des soins palliatifs sont désormais dispensés par les PUI des établissements de santé. Certains EHPAD sont déjà rattachés ou ont un partenariat avec une PUI. Les autres EHPAD, qui s'approvisionnent dans des officines, devront être orientés vers des PUI autorisées à rétrocéder des médicaments »

Ainsi qu'un extrait de la fiche Vidal du Rivotril

RIVOTRIL
Mis à jour : Jeudi 17 Septembre 2020
Famille du médicament : Antiépileptique
Dans quel cas le médicament RIVOTRIL est-il prescrit ?
Ce médicament est un anticonvulsivant non barbiturique qui appartient à la famille des benzodiazépines

Il est utilisé dans le traitement de certaines formes d'épilepsie en association avec un autre antiépileptique. Il est parfois utilisé seul de façon temporaire.

Contre-indications du médicament RIVOTRIL
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

  • insuffisance respiratoire grave,
  • syndrome d'apnée du sommeil,
  • insuffisance hépatique grave,
  • myasthénie

Il est intéressant de mettre en parallèle cette note de l'ARS, je cite : « ainsi que des dyspnée et des détresses respiratoires asphyxiques (Rivotril) des patients atteints ou susceptibles d'être atteints par le virus SARS-CoV- dont l'état clinique le justifie, et conformément aux recommandations de la SFAP, jusqu'au 15 avril 2020 »

Il y a eu prescription d'un médicament qui ne devait pas être utilisé en cas d'insuffisance respiratoire grave et de syndrome d'apnée du sommeil !!!

Au regard des dates, le confinement ayant été décrété le 17 Mars du même mois (bizarre et étrange) y avait-il eu recours à Madame Irma ?

La suite se fera avec la saga Buzyn un peu plus tard, saga laissant présager ce que l'on pourrait appeler le syndrome « nuage de Tchernobyl »

 reseauinternational.net

 Commenter

Articles enfants
1 occurrence 21/01/2022 reseauinternational.net  3 min #200924

Un emmerdé à l'emmerdeur (partie 3)

par Bruno Genkin.

Décembre 19 et Janvier 2020, les premières calembredaines de notre sinistre de la santé Agnès Buzyn suivi, semble-t-il, si nous en croyons la dite dame, le 30 Janvier de la constatation que les élections ne pouvaient avoir lieu. Ceci eut lieu à huit-clos avec le premier sinistre de l'époque Édouard Philippe.

Que de silences, que de secrets inavoués ou inavouables derrières ces hauts murs des sinistères, pardon, ministères !!!