05/06/2022 10 articles lesakerfrancophone.fr  5 min #209603

Top Gun 2 - Derrière la scène

Par Hervé − Le 5 juin 2022 − Le Saker Francophone

Pour bien combattre, il faut connaître ses ennemis. Comme tous les officiers russes et chinois qui vont certainement respecter cet adage de SunTzu, nous sommes aussi allé voir la dernière super production hollywoodienne. Si vous voulez vous faire votre propre idée, passez votre chemin, sinon il ne s'agit que de quelques remarques à la volée.

Le scénario

Les cœurs sensibles y trouveront leur compte. Sur l'intrigue amoureuse, la pauvre Jennifer Connelly, cinquantenaire, ne fait pas le poids face à une Kelly McGillis qui aura bousculé toute une génération d'adolescents. Par contre il faut reconnaitre à Tom Cruise des qualités physiques indéniables, il est passionné et ça se voit. La fraicheur amoureuse de Goose et de Meg Ryan s'est envolée comme les idéaux d'une Amérique rentière de son « glorieux » passé. Il y avait comme un parfum de nostalgie et de sapin.

Pour la partie géopolitique, il y a quand même quelques détails qui donnent à réfléchir.

Pourquoi ne pas avoir utilisé des F-35 pour mettre un scène la version marine du dernier bijoux technologique de Lockeed Martin ?

Il s'agissait de permettre aux acteurs de voler réellement et il fallait donc des biplaces ce que ne sont pas les F-35. Ça ne semblait pas si compliqué d'adapter le scénario à des monoplaces surtout que le fils de Goose est pilote pas navigateur.

Mon sentiment est que la Navy a voulu envoyer un message préférant laisser à la production des F-18 Super Hornet mis en service dans les années 90. Le F-35 continue d'avoir de gros soucis techniques et financiers dont on entend le bruissement dans les couloirs du Congrès.

On entend même plusieurs fois les officiers du film indiquer que les « bandits » ont l'avantage avec des avions de 5ème génération, très clairement un SU-57 russe. Ça aurait été le moment de montrer la supériorité du F-35. Sans doute un léger complexe à montrer sa force.

C'est dommage car l'usage du F-35 aurait pu susciter moultes mèmes un peu moqueurs sortis de l'imaginaire fertile des internautes.

Les bandits

Une nation ayant un usage illicite de l'uranium enrichi avec une étoile rouge sur les ailes de ses avions. Même si la Russe n'est pas nommée, on voit bien l'idée surtout que l'on a une scène avec un hélicoptère d'attaque lourd Mi-24. Seule la Corée du Nord pourrait faire illusion comme ennemi du fait de l'aspect polémique du nucléaire mais personne ne manquera de penser que c'est bien la Russie du méchant Poutine qui est visée.

Les missiles de croisière

On assiste à une scène d'attaque au sol de missiles de croisière Tomahawk pour neutraliser la base aérienne en protection du site sensible. Ces missiles sont les mêmes que ceux envoyés il y a 2/3 ans sur la Syrie en geste de représailles au méchant Bachar. Pour mémoire, la plupart avait été abattus ou désactivés par les défenses anti-aériennes syriennes et russes pour la plus grande humiliation de l'US Navy.

Ce sont des missiles subsoniques largement dépassés technologiquement par le Kalibr russe supersonique. Les Russes en font d'ailleurs un usage massif en Ukraine sans que l'Occident puisse y faire quoi que ce soit, voyant les envois d'armes détruits de loin par l'armée russe.

On voit même un officier supérieur sur le porte-avion attendre l'impact des missiles sur le terrain d'aviation pour indiquer que le rubicon a été franchi. Si la Navy a validé le scénario, j'aurais un peu honte d'en faire partie, comme si la partie en défense n'avait pas installé de radar côtier pour voir la flottille américaine se balader sous son nez et des missiles partir. On va dire que c'est pour le suspense mais ça donne aussi à penser que les populations occidentales n'ont qu'une très petite idée de ce qu'est réellement une guerre moderne et que rien ne va être fait pour les éclairer.

Le blouson

A gauche, dans la version 2, on reconnaît le drapeau japonais dont un futur article donnera quelques éléments sur la soumission du japon à la politique agressive américaine dans le pacifique et en mer de Chine mais surtout juste à droite, celui de Taïwan. Le message a été bien reçu à Pekin.

Le dog fight

Le combat aérien rapproché pour les intimes. C'est vraiment sympa à regarder, les leurres infra-rouge sont bien mis en évidence, rien à redire mais il y a quelques détails qui prêtent à sourire.

Le vol d'un F-14 sur la base aérienne de protection, ayant échappé au bombardement, est plutôt bien vu, un joli clin d'œil au 1er film. Merci aux russes d'en avoir laissé 1 armé avec le plein, sans gardes et un bout de piste pour décoller.

Les nouveaux pilotes et les russes auraient du regarder le 1er Top Gun, ils auraient pu noter la petite manœuvre de Maverick avec les aéro-freins pour inverser l'avantage et passer derrière en prenant l'avantage.

On peut aussi imaginer que les russes n'ont pas prêtés 1 ou plusieurs Su-57 pour le film et les scènes de combat avec les avions ennemis, il s'agit donc d'images de synthèses et on peut d'ailleurs assister à un magnifique Cobra d'un pilote russe, ce qui ne lui sauvera pas la vie, faut pas exagérer quand même.

Mais quand même qu'un F-14 puisse abattre 3 Su-57, c'est limite même si c'est Tom Cruise qui pilote. D'un point de vue technique ces avions de 5ème génération, furtifs, ont pour principe de tirer de loin sans s'approcher. Dans la vraie vie, le F-14 n'aurait même pas vu venir la menace.

Les guerres du futur

A nouveau, le scénario ne donne pas une idée réaliste aux spectateurs occidentaux et pourrait laisser croire que l'aviation de l'OTAN pourrait s'engager en Ukraine sans trop de soucis à se faire.

Le sujet de la technologie est néanmoins évoqué au début du film ou Ed Harris, amiral, explique à Tom que les pilotes, c'est fini et que l'avenir est aux drones. Plus l'IA pour coordonner les radars, les missiles, la défense anti-aérienne, rien dans ce film ne permet de se faire une idée des guerres à venir entre nations de 1er rang.

Hervé

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter
Articles enfants plus récents en premier
23/07/2022 lesakerfrancophone.fr  8 min #212571

 Top Gun 2 - Derrière la scène

Top Gun Maverick : La campagne de recrutement du Pentagone

Par Binoy Kampmark − Le 23 juin 2022 − Source Oriental Review

Des officiers de la marine américaine posent pour une photo avec Tom Cruise à la station aéronavale de Whidbey Island

Hollywood, comme la presse américaine, n'a pas été épargnée par la main influente du gouvernement. Sous le masque de divers projets, l'establishment de la défense a cherché à influencer la narrative sur les objectifs du « Pays de la Liberté », en achetant une participation dans la manière dont les exploits sont commercialisés ou, lorsque cela est nécessaire, enterrés.

22/07/2022 investigaction.net  17 min #212520

 Top Gun 2 - Derrière la scène

« Top Gun: Maverick » est un outil de propagande militaire, des documents officiels le prouvent

Alan Macleod

Dans des salles de cinéma aux États-Unis, des recruteurs de l'armée tiennent des stands pour cueillir des spectateurs à la sortie du film « Top Gun: Maverick ». Et pour cause, confronté à une pénurie de pilotes, le Pentagone espère susciter de nouvelles vocations avec cette superproduction hollywoodienne. Il a d'ailleurs activement participé à la réalisation du film qui poursuit plusieurs objectifs.

07/07/2022 les-crises.fr  11 min #211661

 Top Gun 2 - Derrière la scène

Top Gun : Abolir le complexe militaro-culturel

Parmi les rares scénarios antimilitaristes qui sont transformés en films, beaucoup ont été rejetés par réflexe parce que leur contenu provocateur soulevait des objections de la part des chefs militaires.

Source : Jacobin Mag, David Sirota
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Tom Cruise dans le film original Top Gun de 1986. (Paramount Pictures)

L'armée infiltrant discrètement un studio de cinéma l'idée peut sembler être une intrigue fantastique pour un film, mais Top Gun : Maverick nous rappelle que tout cela est bien réel.

25/06/2022 lesakerfrancophone.fr  26 min #210914

 Top Gun 2 - Derrière la scène

Top Guns, Kishida et Us Biden : l'épreuve de force avec la Russie et la Chine

L'Empire des sanctions [et des mensonges] profite de sa colonie japonaise pour militariser l'ensemble du Pacifique.

Par Thorsten J Pattberg - Le 30 mai 2022 - Source Saker Blog

Partie 1. Servitude mentale et appel aux peuples coloniaux.

La bande-son de Top Gun « Danger Zone » de 1986 est diffusée en boucle dans un magasin FamilyMart Combini à Nogata, à l'ouest de Shinjuku, à Tokyo.

13/06/2022 mintpressnews.com  15 min 🇬🇧 #210127

 Top Gun 2 - Derrière la scène

« Top Gun: Maverick » is Military Propaganda. Official Documents Prove It

A mountain of military hardware

BEVERLY HILLS, CALIF - "Top Gun: Maverick" is a box-office smash, a massive hit with both critics and the public alike. Navy and Air Force units across the country have set up recruitment stalls inside movie halls, hoping to sign up individuals buzzed after watching the high-paced aviation action. But documents obtained under the Freedom of Information Act reveal that the movie was made only after an agreement was signed between Hollywood and the Pentagon, with the Navy insisting on "weav[ing] in" their "key talking points" in exchange for granting the production company extensive access to military hardware.

11/06/2022 lewrockwell.com  12 min 🇬🇧 #209999

 Top Gun 2 - Derrière la scène

Everything Is a Weapon: The Us. Government Is Waging Psychological Warfare on the Nation

By John & Nisha Whitehead
The Rutherford Institute

June 11, 2022

The U.S. government is waging psychological warfare on the American people.

No, this is not a conspiracy theory.

Psychological warfare, according to the Rand Corporation, "involves the planned use of propaganda and other psychological operations to influence the opinions, emotions, attitudes, and behavior of opposition groups."