14/07/2022 arretsurinfo.ch  3 min #212103

Les États-Unis expliquent comment fonctionnerait le plafonnement du prix du pétrole russe

© Sputnik/Maksim Bogodvid

Le prix doit être suffisamment élevé pour que la Russie continue à produire, selon Janet Yellen.

13 Juillet 2022

Les États-Unis envisagent de limiter le prix payé pour le pétrole russe, mais à un niveau qui resterait suffisamment rentable pour que la production soit poursuivie, a déclaré la secrétaire au Trésor Janet Yellen dans une interview au Wall Street Journal publiée mercredi.

« Nous avons entendu certaines inquiétudes quant à la possibilité que la Russie cesse tout simplement de produire. Je dirais que cela n'a pas vraiment de sens en tant que réponse russe... Nous nous attendrions à fixer le plafond de prix à un niveau qui serait clairement rentable pour la Russie de continuer à produire », aurait déclaré Mme Yellen.

Selon le fonctionnaire, le mécanisme de plafonnement des prix exigerait que tout pétrolier transportant du pétrole russe ne reçoive un financement et une assurance des institutions américaines, britanniques et européennes que si le prix de vente du pétrole est inférieur au plafond fixé. Selon Mme Yellen, de nombreux pays n'auraient d'autre choix que d'accepter le plafonnement des prix, étant donné qu'un certain nombre des principales compagnies d'assurance maritime du monde sont basées dans l'UE ou au Royaume-Uni.

« Cela facilite les choses si au moins ils mettent en place un plafonnement des prix... Mais même s'ils ne le font pas, cette sanction s'appliquera aux banques et aux compagnies d'assurance occidentales avec lesquelles ils vont traiter, et elles seront donc affectées par cela. Mais cela ne leur fait pas de mal. Elle les aide », a déclaré Mme Yellen.

Les responsables de Washington n'ont pas encore fixé le prix du plafond, a déclaré Mme Yellen aux journalistes à Tokyo en début de semaine.

Elle a toutefois fait remarquer que la Russie avait par le passé basé son budget sur un prix du pétrole d'environ 40 dollars le baril. Entre-temps, le baril de Brent, référence mondiale, s'échangeait à environ 100 dollars à 15 h 45 GMT mercredi.

Mme Yellen est actuellement en Asie pour un voyage visant à obtenir un soutien pour le mécanisme de plafonnement des prix, dont les partisans espèrent qu'il contribuera à réduire les revenus de la Russie provenant des ventes de pétrole et, par conséquent, à limiter sa capacité à financer l'opération militaire en cours en Ukraine, que l'Occident condamne.

Mme Yellen a déclaré au WSJ qu'elle avait déjà évoqué la possibilité d'un tel plafonnement lors d'une réunion virtuelle avec le vice-Premier ministre chinois Liu He.

« Ils [les Chinois] ont écouté et étaient prêts à avoir d'autres discussions avec nous à ce sujet », a déclaré Mme Yellen.

Washington est désireux de persuader la Chine, ainsi que l'Inde, de la nécessité de plafonner le prix que la Russie peut obtenir pour son pétrole. Les deux nations continuent d'importer du pétrole russe et ont récemment augmenté leurs achats pour profiter de l'importante remise offerte par Moscou.

Mme Yellen devrait s'entretenir du plafonnement des prix avec des responsables du Japon, de l'Inde, de l'Indonésie, de la Corée du Sud et de l'Arabie saoudite dans les prochains jours, a rapporté le WSJ, citant un haut responsable du Trésor.

Source :  rt.com

Traduction Arrêt sur info

 arretsurinfo.ch

 Commenter