01/12/2023 14 articles francais.rt.com  3 min #238369

Guerre Israël-Palestine : accord pour un échange de prisonniers et une trêve temporaire

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure


Source: AFP

Bombardement à Gaza, le 1er décembre au matin.

Pour Anas Abou Dagga, habitant du sud de la bande de Gaza de 22 ans, «la guerre a repris encore plus féroce» à l'expiration ce 1er décembre à l'aube de la trêve entre Israël et le Hamas, alors que l'Unicef prévient que les hôpitaux encore en fonctionnement sont déjà débordés.

«Notre maison a été détruite et nous avons sept proches blessés», raconte Anas Abou Dagga à l'hôpital Nasser de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. «On était chez nous et d'un coup, il y a eu des bombardements, ma maison et celle de mon fils ont été détruites, ainsi que celle de voisins», ajoute l'un de ses proches, Jamil Abou Dagga, la tête bandée.

«Je ne sais même pas ce qui est arrivé à mes enfants», lâche, en larmes, Amal Abou Dagga, son voile beige couvert de sang. Lina Hamdane, les larmes aux yeux, est assise au milieu de l'hôpital débordé. «J'étais en train de dormir et j'ai entendu un bombardement. Mes frères se sont mis à crier», rapporte cette jeune Palestinienne de dix ans.

«Une guerre contre les enfants»

Pour James Elder, le porte-parole de l'Unicef qui a diffusé en ligne une vidéo tournée dans un hôpital de la bande de Gaza, «c'est une guerre contre les enfants».

Ceasefire over in #Gaza. Attacks v near this hospital. Bombing consistent. Has humanity given up on the children of Gaza?! 😔

«On entend déjà des bombardements, une frappe a visé une zone à environ 50 mètres d'ici», raconte-t-il dans cette vidéo mise en ligne une heure après l'expiration de la trêve à 5h GMT.

«Cet hôpital est le plus grand encore en fonctionnement et il est déjà à 200% de sa capacité. Cet hôpital ne peut tout simplement plus accepter d'enfants blessés dans la guerre. Il y a des enfants partout qui dormaient quand une bombe est tombée à 50 mètres d'ici», ajoute-t-il.

«Ne rien faire pour ceux qui ont de l'influence, c'est autoriser la mort d'enfants», poursuit-il.

Encore un espoir de trêve ?

Les négociations sur la trêve à Gaza avec les médiateurs qatari et égyptien se poursuivent en dépit de la reprise des combats sur le terrain, a indiqué ce 1er décembre à l'AFP une source informée des tractations. «Les négociations sur la trêve à Gaza avec les médiateurs du Qatar et de l'Egypte se poursuivent», a déclaré cette source sous le couvert de l'anonymat, après une nuit d'intenses tractations qui n'ont pas abouti à une reconduction de la pause humanitaire.

En vigueur depuis sept jours, cette trêve a expiré ce matin et l'armée israélienne a déclaré avoir repris ses opérations militaires tandis que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a accusé le Hamas d'avoir «violé l'accord» et «tiré des roquettes».

Cette pause a néanmoins permis la libération de dizaines d'otages retenus à Gaza et de trois fois plus de Palestiniens détenus par Israël, ainsi que l'entrée d'aide humanitaire dans le territoire palestinien.

L'armée israélienne a estimé qu'environ 240 personnes avaient été prises en otage et emmenées dans la bande de Gaza lors de l'attaque du 7 octobre. Cette attaque a fait 1 200 morts en Israël, en majorité des civils, selon les autorités.

En représailles, Israël a promis d' «anéantir» le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza depuis 2007, pilonnant le territoire palestinien et lançant le 27 octobre une offensive terrestre qui a duré jusqu'au début de la trêve le 24 novembre. D'après le gouvernement du Hamas, plus de 15 000 personnes, dont au moins 6 150 enfants et jeunes de moins de 18 ans, ont péri dans les frappes israéliennes.

 francais.rt.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
03/12/2023 reseauinternational.net  5 min #238474

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

Netanyahou et son cabinet conduisent Israël vers l'Armageddon biblique

🇬🇧 🇪🇸

par Alastair Crooke

Le cabinet estime que la colère de l'opinion publique et l'appel à «écraser» le Hamas dureront plus longtemps que l'estimation américaine d'une guerre de «quelques semaines» tout au plus.

Biden et son équipe, qui cherchaient à obtenir un cessez-le-feu total, ont essuyé une fin de non-recevoir. Le cabinet et l'armée israélienne se sont heurtés aux contraintes d'un cessez-le-feu.

03/12/2023 reseauinternational.net  8 min #238472

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

Israël prévoit une longue guerre et l'expulsion de la population de Gaza

par Moon of Alabama

Il y a plusieurs nouveaux rapports sur la façon dont les sionistes veulent poursuivre leur folie meurtrière à Gaza (et au-delà).

«Israël prévoit que la guerre contre Gaza durera plus d'un an - Antiwar

Le Financial Times a rapporté avoir parlé avec des sources qui ont dit qu'Israël prévoit de faire la guerre à Gaza pendant plus d'un an. En un peu moins de deux mois, Israël a tué au moins 15 000 personnes, endommagé 100 000 bâtiments, déplacé 1,7 million de Palestiniens et détruit la plupart des installations médicales de Gaza.

03/12/2023 francais.rt.com  2 min #238459

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

France : nouvelles manifestations pour réclamer un cessez-le-feu à Gaza

Source: AFP

«Nous sommes tous des enfants de Gaza», scandaient les manifestants pro-palestiniens dans les rues de la capitale française le 2 décembre, au lendemain de la reprise des bombardements dans la bande de Gaza par l'armée israélienne et de l'expiration d'une trêve avec le Hamas.

Mélenchon fustige les «prémisses d'un génocide»

Le leader de la France insoumise (gauche radicale), Jean-Luc Mélenchon, juché sur le camion de tête de cortège, a jugé devant la presse que la reprise des bombardements israéliens à Gaza présentait les «prémisses d'un génocide».

03/12/2023 strategic-culture.su  5 min 🇬🇧 #238455

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

The Goal Is Ethnic Cleansing, Not Defeating Hamas

Sane person: Stop murdering thousands of children. Crazy person: You hate people because of their religion.

By Caitlin JOHNSTONE

Contact us: infostrategic-culture.su

The funny thing about Henry Kissinger dying at age 100 is that he lived long enough to become one of the least crazy warmongers in the DC swamp - not because he got saner, but because the US empire has gotten so much crazier.

03/12/2023 strategic-culture.su  5 min 🇬🇧 #238454

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

Israel's Savagery Is So Shocking It's Sometimes Hard to Take in

If there's anything positive to be found in this living nightmare, it's that it's so earth-shakingly ugly that it just might shake the world awake.

By Caitlin JOHNSTONE

Contact us: infostrategic-culture.su

Sometimes Israel's crimes are so horrific that at first you don't even understand what you're looking at. You just stare at it trying to make sense of what you're seeing for a bit, like you would if you suddenly saw a space alien or a leprechaun or something.

03/12/2023 strategic-culture.su  6 min 🇬🇧 #238453

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

Unable to Defeat Palestinian Resistance, Israeli Regime Intensifies Killing and Torturing Children

Finian Cunningham

Locking children up and threatening their families with punishment if they show the slightest emotion is the dirtiest terror tactic.

Contact us: infostrategic-culture.su

Despite Western media's systematic attempts to normalize Israeli state terrorism, it is inescapably evident even from their distorted lens just how wicked the Netanyahu regime is.

03/12/2023 legrandsoir.info #238452

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

Gaza-la honte, la rage, les larmes.

Hassan TARFAOUI

Errances en suspens,
Gaza récite sa peine,
espoirs éparpillés dans le vent.

Existences crépusculaires,
parmi les murs effondrés,
écho d'un hier résonne.

Oliveraie endeuillée, arbres dénudés,
corps disloqués,
âmes en détresse se languissent.

Horizon agonisant,
destins fracassés,
regard tendu vers l'inconnu.

Rêves effacés,
dans les plis du temps,
lueu

02/12/2023 ismfrance.org  3 min #238436

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

« Une usine d'assassinats de masse » : au cœur du bombardement calculé d'Israël sur Gaza

Yuval Abraham, le 30 novembre 2023. Une enquête menée par +972 Magazine et Local Call révèle plusieurs facteurs qui auraient contribué au caractère particulièrement destructeur des premières étapes de la guerre actuelle menée par Israël dans la bande de Gaza : l'autorisation élargie donnée à l'armée israélienne pour bombarder des cibles non militaires, l'assouplissement des contraintes concernant les pertes civiles attendues, et l'utilisation d'un système d'intelligence artificielle pour générer toujours plus de cibles potentielles.

02/12/2023 francais.rt.com  3 min #238435

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

Deuxième jour après la trêve : la bande de Gaza intensément bombardée par Tsahal

© ISRAELI DEFENCE FORCES Source: AFP

Unité de Tsahal dans la bande de Gaza (image d'illustration).

mf.b37mrtl.ru

Explosions nocturnes à Gaza alors que l'offensive des FDI se poursuit

L'armée israélienne bombarde ce 2 décembre la bande de Gaza pour une deuxième journée consécutive depuis l'expiration d'une trêve avec le mouvement islamiste palestinien Hamas qui avait permis la libération d'otages et l'acheminement d'une aide d'urgence.

01/12/2023 chroniquepalestine.com  12 min #238398

Gaza : les bombardements ont repris, mais un espoir de trêve demeure

« Déluge d'Al-Aqsa » Jour 56 : les Israéliens reprennent les bombardements et leurs massacres

Par Mondoweiss

L'armée israélienne a repris ses bombardements sur la bande de Gaza alors que la violence fait rage en Cisjordanie. Washington avertit Israël que ses actions pourraient avoir des conséquences dans les semaines à venir, mais pas tout de suite.

Victimes :

15 000 Palestiniens tués, dont 6150 enfants, et 33 000 blessés à Gaza *

247 Palestiniens tués en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est